Sujet : Reconversion infirmière

Du bac jusqu'au doctorat, en passant par les concours, examens, discutez de vos orientations, des formations...

Re: Reconversion infirmière

> de Igloo77 le Mer 24 Fév 2016 9:46

ah oui j'ai juste oublié de dire pour compléter mon tableau..je suis blonde, alors forcément ça va bien avec "bête"....Et en plus j'ai été hôtesse de l'air !...avant infirmière...tiens donc tous les attributs de la blonde un peu écervelée... donc forcément des études difficiles...pensez vous donc; aucune chance!... :)
Je ne parlerai pas non plus de mes mensurations bien sûr un peu de décence sur ce forum, là n'est pas le sujet...et ce ne serait pas respectueux.

Allez j'arrête là, le sujet va être locké sinon; et je ne veux manquer de respect à personne.

Je retourne à mon métier et je remballe mes questions ici. :)
Igloo77
"Membre"
 
11 messages
Localisation: 51
Profession: Autre métier non lié au droit

Re: Reconversion infirmière

> de Ignorant le Mer 24 Fév 2016 10:25

Je ne pense pas qu'il faut prendre les commentaires relativement négatifs et décourageants aussi mal.

Les études de droit sont relativement difficiles, elles demandent un certain investissement en terme de temps et d'efforts et ont des débouchés très largement surestimés par les personnes ayant des à priori, essentiellement lorsqu'elles ne sont complétées ni par un concours ou examen d'accès à une profession réglementée, ou un diplôme dans un autre domaine.

Côté difficulté, je pense que si les précédentes réponses la mette en évidence c'est histoire de rappeler à quelle point un cursus aussi théorique et scolaire que le droit peut être difficile pour une personne reprenant des études. Il est pour cette raison souvent conseillé aux personnes visant examens et concours professionnels d’enchaîner leur préparation et passage de ces derniers après leurs études universitaires car il est très difficile de se remettre dans le bain universitaire après avoir travaillé plusieurs années.

Le bachotage bête et méchant est plus facile lorsqu'on est encore dans le moule qu'une fois qu'on en est sortie.

Il vous suffit de lire les articles récents sur l'enfer du juriste débutant ou encore les diplômés de master 2 en droit sur la touche.

Les conseillers d'orientations, parents et autres personnes surestiment souvent les débouchés des études purement juridiques avec cette fameuse expression " le droit çà mène à tout !".

C'est vrai, c'est une excellente formation intellectuellement parlant, après, aller jusqu'au M2 ça ne se défend pas toujours, en terme de débouchés mais aussi en terme d'envies ou d'ambitions.

En plus le milieu est très concurrentiel, beaucoup de diplômés, dans les domaines porteurs comme non porteurs, que ce soit le droit des affaires ou le droit social, assez porteurs, ou le droit pénal, les droits de l'homme ou le droit humanitaire, où faute de complément, les débouchés ne sont pas très nombreux et les diplômés assez nombreux.

Aussi, en ce qui concerne les personnes pour qui le droit est une vocation du fait d'une certaine vision de la justice, de certains idéaux, la réalisé est surement tout aussi déstabilisante dans les professions juridiques que dans le milieu médical.

En bref, c'est un choix qui vous appartient, mais pour un nombre d'années d'études assez élevé, une récompense à l'arrivé toute hypothétique et des opportunités bien moins importantes qu'on pourrait le penser, démarrer de telles études à un âge tel que le votre est un choix risqué.

C'est sans compter la possible désillusion et déception que vous pourriez rencontrer une fois toutes ces années réussies et l'emploi désiré trouvé.



PS: je ne suis qu'un jeune diplômé à la recherche d'un emploi mais ayant beaucoup lu sur le sujet de l'insertion professionnelle pour les jeunes diplômés en droit, j'ose espérer que j'ai les yeux en face des trous.
Ignorant
"Membre"
 
5 messages
Localisation: 33
Profession: Etudiant

Re: Reconversion infirmière

> de nocpitaloc le Jeu 25 Fév 2016 15:11

Je ne sais pas trop pourquoi vous venez sur un forum demander des avis si c'est pour vous énerver dès lors qu'ils ne vous sont pas favorables.
J'ai compris que vous étiez quelqu'un d'exceptionnel qui réussissait tout ce qu'elle entreprenait : dans ce cas foncez, avocate ou spationaute peu importe!
Si maintenant vous voulez réellement des avis je rejoins ce qui a été dit précédemment en rajoutant :
- que vous connaissez le monde de l'entreprise. Sachez qu'il n'y a pas que les infirmières qui doivent travailler sans reconnaissance salariale derrière... Beaucoup d'avocats galèrent et sans être spécialiste j'aurai tendance à dire que le droit de la famille, droit des personnes n'est pas forcément le plus porteur. Pour ma part c'est le point qui me chiffonne le plus dans votre démarche car la rémunération a l'air important pour vous. Soyez consciente qu'une infirmière avec 10 d'expérience doit peut-être gagner plus qu'un jeune avocat (en tout cas ça ne me surprendrait pas!)
- que, sans remettre en cause vos capacités de travail et d'apprentissage vous vous définissez vous-même comme quelqu'un de scientifique, pas fan des dates à apprendre par cœur : le droit administratif ce n'est que ça et vous n'y couperez pas (autant l'histoire du droit on s'en fout un peu tant là...) et le quotidien d'un juriste est littéraire : lire écrire et "créer".
Sinon, deux points qui n'ont pas été abordé : la maîtrise de l'anglais, dont vous pouvez vous passer si vous visez avocate en droit de la famille mais qui pourrait être handicapant si vous ne maîtriser pas l'anglais dans d'autres domaines.
Et la mobilité, même si pour une ancienne hôtesse de l'air ça ne devrait pas être un problème. l-o
nocpitaloc
"Membre actif"
 
93 messages
Localisation: 56
Profession: Juriste

Re: Reconversion infirmière

> de aiki le Jeu 25 Fév 2016 20:19

Igloo77 a écrit:je vous remercie tous pour vos commentaires; en gros, pour résumer, d'après ju-risk:
les études sont difficiles, (je suis trop bête...ou pas assez intelligente...ah bon on ne me l'aurait pas dit depuis....???)

Oui bien plus difficiles que celles d'infirmière, c'est évident quoi que vous en pensiez

; je suis vieille maintenant 40 ans...(et bien si a 40 ans la vie est terminée!....tout cela est bien triste!...) donc à 40 ans on attend déjà la retraite!....;


Vieille mais pas trop hein :roll:

Ma profession d'infirmière n'est pas valorisable!??...ah bon infirmière c'est pas bien?....métier humain paramédical; presque 4 ans d'études post bac...côtoyer la maladie, la mort, la détresse,..., les urgences... sauver des vies, apporter du réconfort et des soins aux gens, connaître le milieu médical et tous ces rouages et points faibles...difficultés...être spécialisée dans un domaine médical par un diplôme....(licence en Santé au travail), non c'est vrai...tout cela n'a pas de valeur?....10 ans d'expériences...????


Qu'est ce que vous ne comprenez pas ??
Ce n'est pas valorisable parce que les deux domaines sont très différents.
De la même manière que pilote de ligne et dentiste ou cuisinier.

Quant à mes motivations, elles ne se limitent pas à un achat sur internet, ou une belle famille difficile; il y a tout un contexte derrière plus personnel que je ne dévoilerai pas ici;
Pardonnez moi Jur-risk avec mon respect également mais il me semble que vous êtes plutôt négatif dans votre raisonnement et pas très ouvert d'esprit. si vous vous considérez fini à 40 ans et bien c'est plutôt réducteur comme vision...dommage pour vous!


Il faut une certaine rigueur dans le raisonnement juridique et là, sauf erreur, vous vous en éloignez

J'ai la chance de faire partie des gens qui peuvent exercer plusieurs métiers car j'ai des capacités d'adaptation et des qualités me permettant de réussir ce que j'entreprends! Heureusement pour moi, ma vie professionnelle, n'est pas le même tableau pendant 45 ans !...


Avec un tel talent et de telles capacités, ne tentez pas la profession d'avocat, faîtes une profession plus rémunératrice

Ceci dit merci pour vos commentaires et opinions cela sert à ça un forum, à se confronter aux opinions des autres.
Merci pour les infos sur les cours, sur l'histoire; et sur mon portrait.

Il ne me reste plus qu'à aller me rhabiller!...vieille, bête et finie!....
Heureusement il y a des gens plus positifs ailleurs... :D


:roll: :lol:
aiki
"Vétéran"
 
3376 messages
Localisation: Etranger
Profession: Autre métier du droit

Re: Reconversion infirmière

> de Igloo77 le Ven 26 Fév 2016 9:08

merci bien pour vos commentaires qui me sont très utiles; oui c'est vrai j'ai le sang plutôt chaud dans mes réactions...c'est mon tempérament...

Tous vos commentaires effectivement me laisse perplexe quand à me diriger sur ce secteur. L'histoire, les dates, la longueur des études,....Je suis d'accord avec vous que faire toutes ces années d'études pour un hypothétique emploi, c'est risqué.
Pour la reprise d'études, ce n'est pas un problème pour moi, j'ai fait une licence en santé au travail en 2012. J'envisage pourquoi pas un master en santé au travail?...puisque je ne ferai pas de droit....

Quant à la difficulté des études, je ne suis pas d'accord avec vous; connaissez vous le milieu médical?....
C'est un monde sans pitié contrairement à ce qu'on pourrait croire!...et oui...c'est un monde de crocodiles ou il faut apprendre à mordre avant de se faire bouffer, apprendre à déjouer beaucoup de pièges des uns et des autres, sans parler qu'au milieu de tout cela vous côtoyez la maladie, la souffrance, la mort....et les médecins!....ah les médecins!!...quand ils sont un peu sympas (une minorité), vous avez affaire à des gens pédants, ingrats, vous parlant comme un chien parfois, vous donnant des ordres à tout va sans aucun respect pour certains!...en claquant des doigts!...et oui je l'ai vécu, comme un chien qu'on siffle!...
si le vent tourne mal pour eux (ex: un décès d'un patient) suite à une erreur de leur part; ils n'hésiterons pas a entasser l'infirmière présente ce jour pour lui faire porter le chapeau, en allant jusqu'à arracher des pages du dossier patient, pour éliminer les preuves!...et oui c'est comme ça le monde médical!....j'en ai plein des anecdotes comme ça!...
Sans compter les prescriptions orales (strictement interdites!...) qu'ils nous obligent à appliquer car Mr le Doc de garde (donc il est payé pour ça!...) ne veut pas se déplacer le dimanche, car il est avec sa maîtresse au golf ou au lit!...et s'il y a une erreur ou un couac avec cette prescription, et bien vous êtes seule à gérer l'urgence de la situation!... du vécu aussi!....Voilà cette profession est sans pitié, des conditions de travail immondes en hospitalier!...
Les collègues filles toutes plus jalouses les une que les autres...et mauvaises!...et les études tout aussi difficiles car pendant presque 4 ans (à l'époque où j'ai passé mon D.E), on vous en "fou plein la gueule", à vous faire pleurer, à vous donner toutes les corvées inimaginables les plus odieuses!...(caca, vomi, et j'en passe...)
Donc voilà une brève image du tableau des études d'infirmière et du métier en milieu hospitalier; sans compter la rémunération médiocre au vu des responsabilités endossées!... des w;ends travaillés, des fériés, des nuits, ...et du taff endossé à la place du médecin car Mr n'a pas envie de se bouger...une surcharge de travail inimaginable!...
Un service complet de 28 lits pour une seule infirmière car sa collègue est malade et la direction ne veut pas la remplacer car ça coûte de l'argent!...aux risques et périls de la vie des patients!...et oui en retour de bloc opératoire les dangers sont au maximum...être seule pour 28 lits, c'est un crime!!!...heureusement que les patients ne savent pas tout sinon il n'y aurait plus personne dans les hôpitaux!... Voilà j'arrête là le tableau!

Je pense plutôt qu'il est temps pour moi de changer d'employeur et diversifier mon métier; et de me bouger si je ne suis plus heureuse à mon poste car trop d'injustices ici...(heureusement pour moi, j'ai quitté l'hospitalier depuis longtemps déjà...; je n'ai fais que deux ans)

Voilà en tout cas, oui je suis venue sur ce forum pour me confronter à la réalité de votre métier et si cette réalité est toute aussi décevante que la mienne dans le domaine médical; oui rien ne sert d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte...effectivement; je vais me diriger vers un nouveau poste et nouvelle entreprise....je pense que c'est ça dont j'ai besoin....

Merci à vous tous. :D
Igloo77
"Membre"
 
11 messages
Localisation: 51
Profession: Autre métier non lié au droit

Re: Reconversion infirmière

> de Igloo77 le Mar 15 Mar 2016 7:59

sarahlevy, quelqu'un qui me comprend?...ah ça me fait du bien, je pensais être une extra terrestre....je n'arrive pas à oublier l'idée de me reconvertir....besoin de justice, besoin de quitter ce milieu médical...
Igloo77
"Membre"
 
11 messages
Localisation: 51
Profession: Autre métier non lié au droit

Re: Reconversion infirmière

> de aiki le Mar 15 Mar 2016 19:33

Igloo77 a écrit:sarahlevy, quelqu'un qui me comprend?...ah ça me fait du bien, je pensais être une extra terrestre....je n'arrive pas à oublier l'idée de me reconvertir....besoin de justice, besoin de quitter ce milieu médical...


Et si vous tentiez de devenir médecin, ne serait-ce pas plus rapide avec vos équivalences ?
aiki
"Vétéran"
 
3376 messages
Localisation: Etranger
Profession: Autre métier du droit

Re: Reconversion infirmière

> de Igloo77 le Sam 07 Juil 2018 21:44

Oui faire médecine ca pourrait etre une solution...je vais tenter.
Même avec une équivalence...2 ou 3 eme année. Cela me fait bien 7 ans environ d études....
A suivre...
Igloo77
"Membre"
 
11 messages
Localisation: 51
Profession: Autre métier non lié au droit

Re: Reconversion infirmière

> de sev le Mar 10 Juil 2018 14:07

A 40 ans vous ne supportez plus votre job. Classique. Croyez moi vous auriez fait des études de droit à 20 ans, vous seriez avocate ou juriste aujourd’hui, il y a fort à parier que vous auriez le même discours. Le milieu du droit est une vraie galère et cela s’est largement empiré ces dernières années. Reprendre des études à 40 ans ce n’est pas anodin, il ne faut pas se louper, et dans un milieu où les débouchés sont rares, les salaires pas mirobolants et l’ambiance de travail souvent difficile ça ne fait vraiment pas rêver. Désolée de ne pas aller dans votre sens, mais votre reconversion dans le droit me paraît une très mauvaise idée. En revanche tentez d’autres professions paramédicales car certaines semblent tout à fait vivables et plutôt rémunératrices ou essayez d’être infirmière dans un laboratoire d’analyse ou dans une grande entreprise (pas du secteur médical mais de l’industrie ou de l’informatique pour les salariés). Voilà mon avis. Après si vous voulez vous cogner 7 ans d’études rébarbatives sans être sûre de décrocher le CAPA en vue d’une collab de junior hypothétique (parce qu’à 50 ans ça risque d’être compliqué de trouver une collab) payée une misère sous l’autorité d’un avocat associé caractériel, foncez mais on vous aura prévenue.
sev
"Membre actif"
 
291 messages

Précédente

Retourner vers Formation initiale et cursus

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron