Sujet : Fiscaliste, salaire et localisation

Vos expériences, le marché de l'emploi, les évolutions de carrière et des métiers...

Fiscaliste, salaire et localisation

> de Charly le Dim 08 Avr 2018 11:12

Bonjour,

j'ai un M2 en droit des affaires et un M2 en droit fiscal de l'entreprise (droit fiscal généraliste).
Je prépare en ce moment même le barreau de Paris. Mon but est de devenir avocat fiscaliste. J'ai néanmoins quelques questions qui restent sans réponses, ou bien avec des réponses contradictoires:

-Savez vous s'il est opportun de travailler pour un big 4? Je souhaite compléter ma formation par un mastère spécialisé dans une école de commerce pour pouvoir y entrer, mais j'ai reçu des avis négatifs à ce sujet: très mal payé, beaucoup d'heures, impossibilité de développer une clientèle et travail rébarbatif. Est-il possible d'évoluer dans ce type de structure, ou est-on condamner à rester collaborateur? Savez-vous quel est réellement le salaire d'entrée d'un fiscaliste débutant dans ces structures?

-Je réfléchis beaucoup à une création de cabinet. Seulement, est-il possible de travailler comme fiscaliste sans lien avec les cabinets d'audits? Faut-il être obligatoirement à Paris, ou bien est-il possible d'exercer en province? Il me semble que les BIG 4 et les gros cabinets règnent sur ce domaine. Une connaissance expert comptable m'a indiqué que tous les avocats en droit des affaires et fisca qu'elle connaissait à Paris étaient payés "un peu plus que le SMIC", ce qui n'est pas rassurant quand on voit le prix des loyers!

Merci beaucoup à celles et ceux qui me liront et prendront la peine de me répondre!
Charly
"Membre"
 
5 messages
Localisation: 37
Profession: Etudiant

Re: Fiscaliste, salaire et localisation

> de ipsos le Lun 09 Avr 2018 17:20

Bonjour,

Le SMIC en tant que fiscaliste :shock: :shock: :shock: ?

Les affairistes sont extrêmement nombreux de telle sorte qu'il est sans doute difficile de négocier une rétrocession confortable.

Pour ce qui est des fiscalistes, tous ceux que je connais et qui exercent avec un statut de collaborateur ont des rétrocessions supérieures aux montants minimums, certains font même le choix de rester collaborateur... Une rétrocession peut se négocier si on a des compétences rares.

Quant à ceux qui sont installés (cabinet individuel ou société), les rémunération (BNC ou revenus assimilés à salaires) comportent généralement 6 chiffres et même 7 pour les associés des big four... On est donc très loin du SMIC...

Pour ce qui est grosses structures, certaines proposent le statut de salarié pour les collaborateurs (pas toutes). Je sais qu'il existe une convention collective mais je ne connais le montant du salaire minimum. Si vous êtes salariés, vous dites adieu à la possibilité de développer une clientèle. Les plus performants peuvent grimper (certains cabinets sont très hiérarchisés) mais ce sera toujours plus compliqué.

Plus le cabinet est gros, moins la marge dégagée par dossier sera élevée. Autrement dit, pour gagner du fric, les gros cabinets doivent rentrer plus dossiers et donc, consacrer moins de temps à chaque dossier... Bref, je ne vais pas vous faire un schéma sur la pression mais on attendra que vous fassiez en 1h ce qu'un avocat normal fait en 2h et ce que votre patron est capable de faire en 10 jours :lol: :lol:

J'arrête de dire du mal des gros cabinet, j'ai une demande de passerelle en cours :lol:, il faudrait pas tomber sur un bâtonnier associé dans un gros cabinet !!!

Si vous êtes collaborateur libéral, il est possible de négocier une rétrocession supérieure aux montants minimums (sauf peut être à Paris s'il y a trop de fiscalistes).

Pour ce qui est de la clientèle personnelle, tout dépendra du cabinet. Je ne pense pas que dans un très gros cabinet, ce soit jouable mais, il y a des structures plus modestes qui respectent les règles du jeu (si si ça existe encore).

Enfin, vous pouvez envisager une installation directe mais, sans réseau, c'est compliqué. Les experts comptables sont des apporteurs d'affaire si vous faites du contentieux fiscal en revanche, pour le conseil ce sont des concurrents donc, n'attendez pas trop qu'ils glissent votre carte à leurs clients.

Les experts comptables embauchent des juristes, ils ont rarement besoin d'avocats pour le conseil... Du moins, ils le pensent !
ipsos
"Membre actif"
 
45 messages
Localisation: 92
Profession: Autre métier du droit

Re: Fiscaliste, salaire et localisation

> de Charly le Mar 10 Avr 2018 16:26

Bonjour Ipsos,

merci beaucoup d'avoir pris le temps de me répondre!
Charly
"Membre"
 
5 messages
Localisation: 37
Profession: Etudiant

Re: Fiscaliste, salaire et localisation

> de Nicolas82 le Ven 30 Nov 2018 16:59

Je débarque dans ce forum et je suis très heureux de voir autant d'information.

Je ne suis pas du tout habitué au forum mais je cherchais une réponse à ma question que j'ai trouvé dans cette page, donc merci ! :)
Nicolas82
"Membre"
 
1 messages
Localisation: 75
Profession: Consultant


Retourner vers Emploi et carrière

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités