Village de la Justice Village-justice.com
Comment créer un blog juridique en toute simplicité ?
vendredi 19 septembre 2014
Adresse de l'article original :
https://www.village-justice.com/articles/Comment-creer-blog-juridique-avocat,17787.html
Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur.

Être visible sur Internet est indispensable pour le développement du cabinet d’avocat et de sa clientèle. Récemment, nous indiquions le blog comme l’un des outils essentiels qu’il faut utiliser pour réussir sa communication.
Aujourd’hui, les clients recherchent systématiquement des informations sur le cabinet d’avocat auquel ils souhaitent faire appel... Le blog permet alors à l’avocat de faire valoir son expertise dans des domaines recherchés par les clients. Ce moyen de communication est donc essentiel pour les petites structures.
Comment crée-t-on un blog ? Faut-il des compétences particulières ? Voici la liste des étapes à suivre.

Sur les compétences requises...

Créer un blog revient à concevoir un site web mais sans devoir faire face aux difficultés techniques inhérentes à la création d’un site. Il n’est pas nécessaire de connaître de langage web, d’investir dans un logiciel d’édition de pages web et de s’y former. La création se fait de façon simple en ligne : il suffit de savoir naviguer sur Internet, utiliser les fonctions de base d’un traitement de texte et de remplir un formulaire.

Sur la conception du blog...

Etape 1 : Quel moteur de blog ?

Wordpress est probablement la plateforme de création de blog la plus connue et la plus utilisée. C’est un logiciel libre et gratuit, facilement installable sur tout hébergeur web en cinq petites minutes. Alliant esthétique, standards du Web et ergonomie, il ne nécessite que très peu de temps d’apprentissage, tout en permettant d’ajouter des modules à l’envie (pour les réseaux sociaux, la présentation des images, etc). Attention, il vous faudra passer un peu de temps pour personnaliser votre blog sous peine d’avoir le même visuel que des milliers d’autres sites... Mais changer quelques images et formats sera simple, et vous pourrez pour quelques euros acquérir un design plus distinctif.
Wordpress est utilisable directement sur https://fr.wordpress.com ou sur tout hébergeur (Amen, 1&1, OVH etc).

Dotclear est également un moteur de blog puissant développé par le français Olivier Meunier. Il s’agit là-aussi d’un outil simple d’utilisation permettant à tout un chacun de publier sur le web. Conçu de façon à apporter le maximum de confort à l’utilisateur, pas plus de deux étapes sont nécessaires pour l’installer. L’édition des articles est très simple, le design est configurable puisqu’il n’y a pas besoin de toucher à une ligne de code. L’interface d’administration est simple à utiliser et se met au service de l’utilisateur, quel que soit son niveau de connaissances techniques.
Dotclear nécessite un hébergeur.

Vous pouvez aussi choisir des "sites de blog" tout prêts : de Blogger (l’offre de Google) à Unblog.fr, l’offre ne manque pas. Concernant le site hébergeant les blogs des avocats, proposé par le CNB, il semble avoir achevé son parcours... Il existe encore mais son utilisation n’est plus conseillée (problèmes d’affichages, design trop ancien, bugs...)

Etape 2 : Choisir et acquérir un nom de domaine

Il s’agit de l’adresse internet de votre blog. Elle est gratuite si vous vous contentez de la version de base (par exemple "http://AAAAavocats.wordpress.com") mais c’est peu qualitatif et favorise les erreurs...
Il est donc préférable de louer un nom de domaine "à vos couleurs" [1] afin de ne plus avoir de la mention « wordpress » au sein de l’URL [2]. Les prix varient en fonction du choix de l’extension et du prestataire hébergeur. Pour un .fr, cela débute à environ 5 euros HT par an, pour un .com à 7 euros HT environ, jusqu’au double selon le contrat (hébergement inclus ou pas).
Si le cabinet possède déjà un nom de domaine, il est vivement recommandé d’utiliser le même et d’ajouter simplement le mot « blog ». Le nom de domaine du blog serait donc « blog.cabinet.fr », par exemple.

JPEG - 19.2 ko
Pensez aussi à être à l’écoute des retours (commentaires et emails) depuis votre blog...

Etape 3 : Le design du blog

Le blog doit donner envie d’être lu. L’esthétisme étant la première chose que l’internaute verra en se connectant, l’aspect graphique est donc ce qu’il faut travailler en priorité au moment de la conception. Pour l’avocat associé, il est préférable que le design du blog soit proche de celui du site du cabinet afin que l’internaute comprenne que l’ensemble forme « un tout ». L’avocat collaborateur pourra lui créer un blog qui se distinguera du cabinet qui l’emploie.

Etape 4 : Relier le blog avec les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux font également partie des outils indispensables pour être visible sur Internet. Il est donc vivement recommandé de relier le blog avec les comptes des réseaux de sociaux de façon à ce que les articles mis en ligne soient automatiquement publiés (partagés donc) sur ces réseaux. L’internaute prend ainsi connaissance de la publication de l’article sans avoir nécessairement besoin de se connecter au blog et vous gagnez à bon compte en image dynamique.

Etape 5 : les options, les plug-in ou extensions

Il s’agit de petites applications qu’il est possible de télécharger afin d’ajouter des fonctionnalités au blog. A titre d’exemples non exhaustifs, Google Analytics for Wordpress analyse les statistiques d’utilisation du blog, NextGen Gallery permet une meilleure gestion des images, Contact Form 7 octroie la faculté d’insérer un formulaire de contact et WordPress SEO gère tous les aspects du référencement Wordpress.

Et ensuite ?

Reste désormais à publier régulièrement des articles et faire évoluer le design du blog au fur et à mesure. Un blog « vit » s’il est fréquemment mis à jour. Rédiger régulièrement des articles permettra d’augmenter l’audience, de favoriser les échanges et d’améliorer le référencement du blog.
Quel rythme ? Pas moins d’une fois par semaine en moyenne, au plus tous les quinze jours.

Et si vous voulez être accompagné ?

Peut-être souhaiterez-vous un accompagnement par un prestataire. Peut-être préfèrerez-vous un design très spécifique ou des fonctionnalités un peu complexes à mettre en place tout seul.
Dans ce cas aucun doute, tournez-vous vers un prestataire qui prendra en charge la partie technique de votre blog (plus rarement l’écriture des articles !). Vous pourrez privilégier des prestataires connaissant le monde des avocats et du droit (pensez à Azko, Actusite, Adwin...) ou plus généralistes.

Rédaction du Village de la justice

[1On ne peut acheter définitivement un nom de domaine, vous ne pouvez que le louer chaque année.

[2L’URL est l’adresse internet.

Comentarios: