Accueil Services et "Après le droit"... A côté du Droit... Le Magazine.

[Documentaire] "L’éloquence des sourds".

Le titre du documentaire de Laëtitia Moreau en dit déjà beaucoup : être sourd ne veut pas dire être muet. On peut être sourd et apprendre à parler. Virginie Delalande, l’héroïne du film, en est un fabuleux exemple. Mais cela va plus loin pour elle : on peut être sourd et devenir "un bavard" ! C’était le rêve de celle que l’on peut désormais appeler "Maître Delalande" puisqu’elle est devenue la première avocate sourde profonde de naissance.
Le documentaire, diffusé le 10 juillet sur Arte, est à l’image de son héroïne : résolument positif. Nous avons interviewé sa réalisatrice.

Village de la justice : Comment avez vous connu Virginie Delalande ?

Laëtitia Moreau : "Les documentaires que je réalise ont toujours pour toile de fond les sujets de société, et pour but de mettre en lumière un sujet qui ne l’est pas assez. Il y a un réel parti pris de ma part.
Cette fois-ci, j’avais pour idée initiale de filmer le monde des sourds, mais je n’avais pas encore précisément défini sous quel angle. Ma productrice, Béatrice Schönberg, m’a alors présenté Virginie, et en écoutant son parcours, il ne m’en fallait plus, le sujet était tout trouvé !

JPEG - 23.3 ko
Laëtitia Moreau

Virginie a rapidement accepté ma proposition. Ce qui a été plus difficile, c’est de lui faire accepter que ce soit sa propre voix pour les commentaires off, que j’ai écrit moi à partir de ses propos, notamment la plaidoirie qui ouvre le documentaire."

Quel est l’objectif de ce documentaire ?

"Je voulais faire un récit de vie, et justement qu’on entende la voix de Virginie, car les documentaires sur les sourds qui parlent sont rares. C’était un des enjeux principaux : la voix. C’est un documentaire sur la communication aussi. J’aime apporter une autre vision.
Il est possible que je fasse d’autres documentaires d’ailleurs sur le monde du handicap. C’est un monde passionnant."

Quels ont été les retours et réactions de ceux qui ont déjà pu voir votre film ?

" Le film a déjà été un peu projeté dans quelques festivals et les retours sont très chouettes. Virginie porte un discours positif, sans mièvrerie, et qui donc suscite des réactions du même type. C’est également "un caméléon", qui vit entre deux mondes, celui des sourds et celui des entendants, et qui est aussi à l’aise auprès de personnes handicapées, que dans les bureaux de la direction juridique d’une grande compagnie d’assurance.

Je suis en tout cas ravie que ce documentaire circule et soit connu dans le monde des juristes. "


N.D.L.R : Le documentaire a été diffusé le 10 juillet 2018, il est visible en replay jusqu’au 10 septembre sur Arte.tv. Il fait partie de la sélection officielle du Festival International du Grand Reportage d’Actualité et du documentaire de société (FIGRA).

Pour en savoir plus sur Virginie Delalande et son parcours, lisez son interview réalisé par notre rédaction.

(Crédit-photo : Elephant Doc / Chrysalide productions / FIGRA)

Propos recueillis par Nathalie Hantz
Rédaction du Village de la justice

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

16 votes