Accueil Management Marketing & Développement

Des cabinets qui innovent (18) : Fidal Innovation, une interprofessionalité réussie.

Nous poursuivons notre série de chroniques sur les professionnels du droit qui innovent, par exemple en jouant la carte de la complémentarité des compétences.
Dans cette 18ème chronique, le Village de la justice s’est entretenu avec Pierre Breesé, président de Fidal Innovation [1], afin qu’il nous présente l’innovation de son cabinet : une équipe d’ingénieurs, de scientifiques et de juristes travaillant main dans la main avec un cabinet d’avocats.

Le cabinet Fidal Innovation est un cabinet de conseil en propriété industrielle. Sa capacité à conseiller les entreprises et organismes de recherche publique est renforcée par un partenariat interprofessionnel avec le cabinet d’avocats Fidal spécialisé en Droit des affaires.
Disposant d’un bureau principal à La Défense et d’un bureau secondaire à Grenoble, ce cabinet de conseil est composé de 3 associés et de 14 collaborateurs.

Présentation de l’innovation du cabinet.

L’innovation proposée par ce cabinet de conseil est son approche en matière de conseil en propriété industrielle (PI). Le cabinet développe une capacité à appréhender de façon globale les questions de protection et de valorisation des créations technologiques ainsi qu’une organisation conçue pour favoriser la réactivité et l’interactivité avec les clients, ainsi que la maîtrise des coûts. Cette nouvelle approche est possible grâce à la mise en place d’une équipe pluridisciplinaire d’ingénieurs, de scientifiques hautement qualifiés et de juristes au sein d’une même structure et en interprofessionnalité avec le cabinets d’avocats Fidal.
Cette interprofessionnalité vise la complémentarité du droit de la PI avec l’ensemble des droits économiques.

Entretien avec Pierre Breesé, président du cabinet Fidal Innovation.

"La motivation est de conjuguer des expertises complémentaires..."

Village de la Justice : Quelles sont les motivations de la mise en place d’un tel service ?

Pierre Breesé  : "Le projet est né il y a cinq ans, alors qu’il était question de fusionner les professions d’avocats et de Conseils en Propriété Industrielle (CPI). Je n’y étais pas favorable, car cela aurait fait perdre la spécificité des CPI brevets, ayant une formation et une culture initiale technique et scientifique, complétée par une formation juridique. J’ai donc eu l’occasion d’échanger sur ces perspectives avec le directoire du cabinet d’avocats Fidal, qui partageait la conviction qu’une coopération interprofessionnelle était préférable à une absorption d’une profession par l’autre.
La motivation est de conjuguer des expertises complémentaires afin de pouvoir apporter des solutions très opérationnelles aux situations auxquelles les entreprises sont confrontées.
Le partenariat entre FIDAL Innovation et le cabinet d’avocats FIDAL permet de proposer aux acteurs économiques un accès cohérent aux meilleures compétences et expériences en droit des brevets et dans les grands domaines du droit économique. "

En quoi cette solution vous semble innovante ?

"A ce jour, les cabinets qui ont engagé une démarche de partenariat CPI/Avocats se sont cantonnés à la complémentarité "constitution de droits de PI / Contentieux de la PI". Notre démarche va bien au-delà, en rapprochant des compétences de haut niveau sur des sujets conjuguant une maîtrise technique et scientifique apportée par les CPI brevets à une expertise en droit public (par exemple pour les marché d’innovation introduit dans le code des marchés publics en 2014), droit de la concurrence (par exemple pour des situations complexes d’abus de droits de PI), droit fiscal (par exemple pour l’ingénierie financier et fiscal intragroupe), en fusion-acquisition (pour une offre globale de due diligence).
Cette démarche est d’autant plus pertinente qu’elle associe Fidal, qui est devenu en 2014 le premier cabinet européen en droit des affaires."

"Cette interprofessionnalité permet d’aborder des dossiers complexes avec une parfaite symbiose entre les avocats et les CPI [...]."

Quels sont les bénéfices de cette innovation pour votre cabinet et pour les clients ?

"Cette interprofessionnalité permet d’aborder des dossiers complexes avec une parfaite symbiose entre les avocats et les CPI, ce qui ne serait pas possible par de simples relations occasionnelles entre un cabinet de CPI et un cabinet d’avocats."

Marie
Rédaction du Village de la justice.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

21 votes

Notes :

[1Pierre Breesé, président du cabinet Fidal Innovation est physicien de formation et expert en droit des brevets et stratégie de propriété industrielle.


Vos commentaires

Commenter cet article
  • Le 19 mai 2015 à 23:03 , par Jacques Schmitt
    Très belle initiative

    Monsieur Bressé a toujours été précurseur ;Il prouve une fois de plus sa vision stratégique. Il donne le vrai sens au mot "conseil", et apporte une approche inédite du conseil en propriété industrielle. Un exemple à suivre...