Poster un message

En réponse à l'article :

Nullité d’un contrat d’assurance pour fausse déclaration intentionnelle : variations sur le mode de preuve. Par Nicolas Defieux, Avocat. retour à l'article
4 mai, 09:30
Une SCI a souscrit un contrat d’assurance multirisque, couvrant notamment le risque d’incendie, pour un immeuble de deux étages à usage d’habitation dont elle venait de faire l’acquisition. Un incendie détruit l’immeuble et la SCI recherche la garantie de son assureur, lequel annule le contrat d’assurance sur le fondement de l’article L. 113-8 du Code des assurances invoquant une fausse déclaration intentionnelle de son assuré. Pour l’assureur, l’assuré a menti en signant son contrat comportant au (...)
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Note de la rédaction: Notez que ce forum n'est pas un lieu adapté aux conseils juridiques, qui nécessitent confidentialité et détails, ce que ne permet pas une page publique. Pour cette raison aussi, il n'y a pas d'obligation de réponse de l'auteur. Si vous attentez un conseil précis et personnalisé, il faut consulter un avocat directement.

Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?

Sur le Village de la Justice aujourd'hui...



141 670 membres, 19497 articles, 126 000 messages sur les forums, 2 800 annonces d'emploi et stage... et 2 800 000 visites du site le mois dernier. *

L'interview >

L'Economie Sociale et Solidaire, un secteur foisonnant pour avocats engagés.

Focus sur >

Le Guide de l'Avocat Résilient, 30 outils utiles.




LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs