Sujet : Reconversion Gendarme vers Avocat

Du bac jusqu'au doctorat, en passant par les concours, examens, discutez de vos orientations, des formations...

Reconversion Gendarme vers Avocat

> de ManuGD le Jeu 14 Déc 2017 10:56

Bonjour à l'ensemble du village.


Tout d'abord je me présente :
Bientôt 38 ans, marié et père de 3 enfants (7-10-19), je suis gendarme depuis 16 ans et demi.
Après un début de carrière en escadron de gendarmerie mobile, puis en brigade territoriale, je suis maintenant motocycliste depuis 6 ans.
Gradé sous-officier (donc catégorie B), titulaire d'un seul BAC S, je suis officier de police judiciaire, diplôme obtenu au sein de mon institution.
Ayant un réel attrait pour la procédure pénale, j'aime à creuser des dossiers que je mène à leur terme à plus ou moins longue échéance. Bref, je suis bien loin du motard qui met son ticket sur le bord de la route pour une ceinture ou un téléphone (sans pour autant dénigrer cela, car il le faut aussi) et préfère par exemple me consacrer à un taxi illégal qui fraude la CPAM, ou à remonter un réseau de stup en partant d'un contrôle de conduite sous stup...
Voilà pour le tour du personnage.

Ce qui m’amène ici est un projet de reconversion que je mûri depuis plusieurs mois. L'avocature me tente, pour ne pas dire qu'elle me fait du pied. Je souhaiterai devenir avocat pénaliste sur l'ensemble du spectre pénal, et pourquoi pas mettre à profit mon expérience de la route pour développer l'activité en droit routier. A l'époque, je ne connaissais pas du tout ce métier (avocat, magistrat, etc...) et me suis orienté dans la gendarmerie par vocation, en connaissant un peu cette institution. Depuis, j'ai fréquenté les parquets, les audiences, échangé avec les magistrats, les avocats, etc...

Concernant ce projet, cela fait donc quelques temps que j'étudie sa faisabilité, votre forum m'a d'ailleurs été d'une grande aide et je vous en remercie.
Aussi, j'ai donc compris que le cursus était :
- L1 - L2 - L3
- M1
- CRFPA
- CAPA
Ma première question est la suivante :
Mon diplôme d'officier de police judiciaire me valide un niveau bac + 2. Il m'est donc possible d'intégrer directement la licence en 3ème année. Mes connaissances ne se bornant qu'au droit pénal, pouvez-vous m'indiquer si la spécialisation s’effectue à partir de L3 ? Concrètement, puis-je entamer le cursus directement en L3 pour une suite uniquement orientée vers le pénal ? Si tel n'est pas le cas, que me conseillez-vous (des remises à niveau existent-elles pour les autres matières de droits ? Partir du L1 puis L2 ? Etc...).

Je compte en faire un maximum par correspondance, en plus de mon travail. Il m'est possible d'y accorder une heure chaque jour, et un peu plus au coup par coup. J'ai lu votre sujet sur le e-learning, qui semble me convenir (plusieurs formations sont déjà dispensées de cette manière en gendarmerie). Étant breton, j'ai vu qu'il y avait Rennes 1 en e-learning, mais aussi le CAVEJ, agorassas, CNFDI, etc...
Une fois la L3 obtenue, puis le M1, toujours en e-learning, j'ai vu qu'il y avait l'année de prépa au CRFPA, qui peut là aussi se préparer en e-learning (CFJ - ISP - CAPAVOCAT, etc...). Une inscription en IEJ est-elle obligatoire en cas de préparation à distance ?
Une fois le précieux sésame obtenu, direction un CRFPA, dans mon cas, l'EDAGO de Rennes. La formation se déroule en 18 mois : 6 sur place pour l'acquisition des fondamentaux, 6 de PPI (dans mon cas je souhaiterai en juridiction), puis 6 de stage en cabinet.
Et enfin, le CAPA. Puis prestation de serment devant notre CA pour s'inscrire au barreau de son choix sur le ressort de cette CA.

Voilà donc ce que j'ai résumé du parcours qu'il me faudrait mettre en œuvre afin de mener mon projet à son terme.
Pouvez-vous tout d'abord me dire si ce parcours est exact ?
Pensez-vous qu'il est réalisable ?
Quels conseils pouvez-vous me donner ?


Enfin, je suis preneur de toute info, remarque, point de vue, au sujet de mon projet.

D'avance merci de toute l'attention que vous voudrez bien y porter.

Cordialement.


PS : lors de mes recherches, j'ai découvert la profession de clerc d'avocat, pouvez-vous m'en dire plus à ce sujet ?
ManuGD
"Membre"
 
5 messages
Localisation: 29
Profession: Autre métier du droit

Re: Reconversion Gendarme vers Avocat

> de ju-risk le Ven 15 Déc 2017 12:22

Le parcours me semble correct, si ce n'est que je ne sais pas si vous votre équivalence reconnu à BAC+2 vous permet effectivement de passer directement en L3 de droit..

Ce qui est sûr c'est que les bases juridiques s’acquièrent principalement en 1er et 2ème année (droit civil, droit des contrats, droit fondamentaux, droit de la famille, droit des biens...). Donc intégrer directement une L3 de droit à mon sens c'est un peu comme commencer la médecine, sans notions d'anatomie...

Pour le reste, une heure par jour consacrée à vos études, cela me semble bien peu, à moins d'y consacrer tous vos WEs et vos vacances pendant des années. Déjà que les étudiants avec des petits jobs y arrivent rarement...

Pour le reste, cela me semble possible même si cela s'avère très compliqué, très long et que vous avez l'air de sous-estimer grandement la difficulté de ces études et que les voies d'accès à la profession d'avocat se referment un peu plus chaque année...

Bon courage en tout cas...
ju-risk
"Membre actif"
 
176 messages
Localisation: 75
Profession: Avocat

Re: Reconversion Gendarme vers Avocat

> de ipsos le Ven 15 Déc 2017 14:21

Bonjour,

Je rejoins la réponse précédente. A la fac, il existe des M2 droit pénal mais, avant le M2, il faut étudier d'autres matières que le droit pénal.

Pour l'admission directe en L3, il faut se renseigner directement auprès de la fac que vous souhaitez intégrer. Chaque fac a des procédures de validation d'acquis.

A mon sens, en entrant en L3, compte tenu de votre parcours, il vous manquera des bases en terme de méthodologie. La rédaction, à la fac (dissertation, commentaire d'arrêt, cas pratique), répond à une méthodologie qui est propre à l'université et, plutôt scolaire. Dans la pratique on oublie légèrement ces règles mais, pour l'examen, il faut s'y tenir strictement. Il y aura donc un gros travail de méthodologie à mener.

Par ailleurs, l'examen comporte une épreuve obligatoire de droit des obligations. Il s'agit d'une matière enseignée en L2 et qui est la base du droit civil (avec le droit des personnes enseigné en L1). Si vous entrez directement en L3, il y aura une mise à niveau à faire.

Bien entendu, il est tout à fait possible d'y arriver, lorsque j'étais à la fac, j'avais comme camarade, un chauffeur poids lourd qui a repris ses études depuis le bac, jusqu'au doctorat. Il a assumé les deux avec un grand mérite.

Pour autant, il ne faut pas perdre de vue que le monde universitaire est éloigné du monde du travail et malgré votre expérience, vous n'êtes pas, encore armé ( :lol: ) pour affronter l'examen du CRFPA.

Moi même, avec un M2 et 8 ans d'expérience dans la fonction publique, dans un boulot juridique (et encore moins populaire que le votre), j'ai perdu certaines bases nécessaires pour passer le CRFPA. C'est pourquoi j'envisage la passerelle. Si vous avez la possibilité de passer lieutenant (cat A), rapidement, la voie professionnelle est à envisager.

Il faut faire attention au droit pénal. Tout le monde ne peut pas vivre que de cette matière. Beaucoup d'avocats font du droit pénal donc, difficile de faire sa place. En revanche, votre expérience en gendarmerie est l'occasion de vous perfectionner dans des matières qui donnent lieu à des contentieux (statuts des militaires, fonctionnement de la commission des recours...). En ayant cette démarche, vous pouvez arriver dans la profession armé (j'ai déjà fait cette blague) de compétences rares. En étudiant un peu le contentieux de l'armée, vous avez l'occasion d'entrer dans le droit public or, on a besoin d'avocats publicistes.

Pour comparer avec mon parcours, je suis inspecteur des impôts (enfin finances publiques désormais), je veux quitter le public et intégrer le barreau via la passerelle. J'ai profité de mon expérience pour développer des compétences en droit fiscal mais, ayant une activité syndicale, j'ai également eu l'occasion d'étudier le droit de la fonction publique afin d'arriver dans le métier avec des compétences différentes de celles des avocats ayant le parcours normal de la fac et de l'école d'avocats.

Je pense que lorsqu'on arrive dans la profession d'avocat après une expérience pro, il faut utiliser cette expérience pour ce distinguer de la majorité des avocats qui ont un parcours droit privé général, droit pénal.

Bon courage pour cette belle aventure.

En ce qui me concerne, je vais devoir batailler pour montrer que je respecte les conditions d'accès au barreau. Je pense que mon projet va prendre entre deux et trois ans.
ipsos
"Membre actif"
 
41 messages
Localisation: 92
Profession: Autre métier du droit

Re: Reconversion Gendarme vers Avocat

> de ManuGD le Sam 16 Déc 2017 22:52

Merci pour ces deux réponses.

Tout d'abord, je n'ai pas possibilité de passer lieutenant (donc catégorie A) assez rapidement.

Ensuite, effectivement, c'est bien ce que je pensais : il vaut mieux commencer en L1 afin d'acquérir de solides bases. On ne fonde pas un palais sur du sable...

Quand à se spécialiser un peu, j'avais effectivement penser aux droits des gendarmes (la protection fonctionnelle notamment) et de manière générale des militaires (d'autant plus qu'il y en a beaucoup sur mon département). Quant au droit routier, je n'ai pas trouvé d'avocat spécialiste sur mon barreau et ma CA (peut-être n' il y a-t'il pas assez de demande non plus...).

Bref. Une question : selon vous, combien de temps dois-je consacrer par jour, ou bien par semaine, au e-learning, pour préparer le L1 ? puis le L2, etc...

D'avance merci.
ManuGD
"Membre"
 
5 messages
Localisation: 29
Profession: Autre métier du droit

Re: Reconversion Gendarme vers Avocat

> de ipsos le Mar 19 Déc 2017 16:32

Bonjour,

Difficile de donner un nombre d'heures précis, d'autant plus que je ne connais pas le e-learning.

Dans mon cas, j'avais entre 18h et 20h de cours et presque autant de préparation. Mais avec votre formation et votre expérience, contrairement à moi, vous ne partez pas de zéro donc vous aurez moins de travail. En troisième et quatrième année, la charge de travail est moins lourde.

Je pense que vous avez des bases de droit administratif (matière enseignée en L2) et probablement de droit constitutionnel (matière enseignée en L1). En revanche, vous n'avez peut-être pas la méthodologie de la dissertation, du cas pratique et du commentaire d'arrêt. Or, les examens de fin d'année comportent ces épreuves. Le CRFPA comporte également ces épreuves, en plus de la note de synthèse. Pour toutes ces épreuves, il faut s'entraîner. Peut-être qu'il serait intéressant de commencer, dès maintenant à lire des manuel (ou même des "Que sais-je ?") afin de débuter la formation avec de très bonnes bases.

C'est toujours plus compliqué quand on travaille de suivre une formation mais peut-être que vous pouvez demander des congés de formation. Je sais que ça existe dans l'administration mais, je ne connais pas les statuts particuliers de la gendarmerie.

Après, si votre projet doit prendre plus de temps pour se concrétiser, ce n'est pas trop grave dans la mesure où vous avez un emploi (qui vous permet d'apprendre de nombreuses choses). Les avocats partent en retraite tard donc si vous mettez 8 ans, compte tenu, de votre âge ce n'est pas grave. Vous allez avoir l'occasion d'exercer un bon nombre d'années lol -) !

Pour ce qui est des avocats spécialisés en droit routier, il n'est pas anormal de ne pas en trouver dans le Finistère. Ce n'est pas une spécialité reconnue en tant que telle (pas de diplôme de spécialiste en droit routier). Les " avocats stars" qu'on voit à la télé sont à la tête de gros cabinets qui interviennent dans toute la France (comprendre, ils ont des dizaines de collaborateurs qui font tout le boulot pendant que les "patrons" passent à la télé :lol: ). Ils sont peu nombreux et se partagent certainement le marché des professionnels et des clubs Ferrari, Porsche...

A mon sens il vous faut trouver d'autres domaines d'activité car le droit routier risque de se limiter aux "audiences muscadet" et aux CRPC. Malgré le nombre d'amendes, il y a relativement peu de contestations avec assistance d'un avocat car les enjeux sont limités. Quant aux procédures devant le TA pour contester les annulations du permis, une réécriture du Code de la route a bien limité les chances de succès...

Je pense que votre expérience professionnelle peut vous permettre de vous perfectionner dans d'autres matières rares.

Pour ma part, j'ai le projet d'intégrer le barreau depuis des années et j'ai demandé mes postes à la DGFIP en fonction des compétences que je voulais développer. J'ai fait du contrôle fiscal mais j'ai aussi travaillé dans des postes comptables afin de maîtriser les problématiques de recouvrement ainsi que le contentieux lié à la responsabilité des comptables publics. Enfin mon activité syndicale m'a permis d'apprendre le droit de la fonction publique que je ne connaissais pas. Ma particularité est que je ne veux pas me spécialiser en droit fiscal, même si j'ai conscience qu'il y a de la demande dans ce domaine. En effet, un avocat ancien fonctionnaire ne peut pas plaider contre son ancienne administration pendant 4 ans. Ainsi un fiscaliste ex inspecteur des impôts doit se contenter d'une activité de conseil pendant 4 ans. Or, je veux faire du contentieux...
Dernière édition par ipsos le Mer 20 Déc 2017 10:28, édité 1 fois.
ipsos
"Membre actif"
 
41 messages
Localisation: 92
Profession: Autre métier du droit

Re: Reconversion Gendarme vers Avocat

> de ManuGD le Mar 19 Déc 2017 19:42

Très intéressant comme réponse.
Merci Ipsos.
ManuGD
"Membre"
 
5 messages
Localisation: 29
Profession: Autre métier du droit

Re: Reconversion Gendarme vers Avocat

> de ipsos le Ven 22 Déc 2017 15:02

Bonjour,

Mon idée est peut-être bête mais, avez vous pensé au CNED et au CNAM qui s'adressent à un public ayant une activité pro ?
ipsos
"Membre actif"
 
41 messages
Localisation: 92
Profession: Autre métier du droit

Re: Reconversion Gendarme vers Avocat

> de Oli le Sam 27 Jan 2018 19:36

Bonjour,

Je suis gendarme APJ et je suis dans l'institution depuis maintenant 06 ans.
J'ai comme vous eu la volonté de me reconvertir pour des raisons personnelles. J'ai donc décidé de reprendre mes études et me lancer dans une licence en droit. J'ai donc effectué une premiere et une deuxieme annee et en suis actuellement à ma troisième année de droit.
J'effectue mes études depuis donc trois ans en plus de mon travail. Je me suis inscriste dans une université qui proposait une formation à distance. Je ne pourrai pas vous repondre en ce qui concerne les equivalences mais je vous conseille fortement comme évoqué précédemment de commencer par la base et de suivre la totalité du cheminement de la licence. Vous aurez besoin de toutes ces notions.
En ce qui concerne le temps que vous devriez consacrer à vos etudes, il faudrait dans le meilleur des cas prévoir deux heures par jour. Il est évident qu'avec notre métier, cet idéal n'est pas toujours simple à appliquer. Si vous pouvez consacrer une heure par jour c'est déjà très bien. Ensuite tout dépend de votre capacité à intégrer les cours dispensés. Mais cela est tout à fait faisable. Il faut en revanche être très motivé.

Bon courage.
Oli
"Membre"
 
1 messages
Localisation: 62
Profession: Etudiant

Re: Reconversion Gendarme vers Avocat

> de ManuGD le Mar 13 Mar 2018 20:42

Merci beaucoup Oli pour ton message, qui pour le moins ne peut que m'encourager.
A quelle fac à distance t'es-tu inscrite ?

A bientôt.
ManuGD
"Membre"
 
5 messages
Localisation: 29
Profession: Autre métier du droit


Retourner vers Formation initiale et cursus

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités