Poster un message

En réponse au commentaire :

article que je garde sous le coude pour ma reprise retour à l'article
2 avril 2019, 23:33, par nicolas

merci pour cet article !
je travaille dans le secteur social et je suis en arrêt "maladie" et non pas d’accident du travail depuis mtn plus d’un an.... initialement pour burn-out, puis dépression sévère... au travail, j’ai vu ma situation s’aggraver de mois en mois, mais dans ces cas là on est dans le dénis, on se dit que demain sera un autre jour, que les responsables réagiront à nos alertes de surcharges de travail (que je pressentais sous forme de diagramme), à notre attitude devenue agressive et cynique qui n’était pas normale car sans précédents depuis 10ans de carrière dans cette structure, qu’ils constateront notre "allure zombifiée".... mais dans mon cas il n’y eu qu’ignorance, une sorte de mise au placard, on semblait plutôt m’éviter.... par professionnalisme je ne voulais pas lâcher le morceau puis un jour mon corps a lâché et là on se rend compte qu’on est en miettes... malgré mon état actuel, je ne me vois pas quitter mon travail (j’aimais mon travail, et j’étais reconnu aussi bien par les usagers que par mes collègues), j’ai espoir d’une reprise mais sous d’autres conditions.... mais j’appréhende, face à une direction régionale qui estime que mon arrêt est due à une situation personnelle et qu’ils n’ont aucune implication en cela, une institution qui ne veut pas reconnaître le burn-out malgré les nombreuses alertes de la médecine du travail et du CHSCT , une direction qui a justifié l’inactivité de mes responsables en me répondant que je n’étais pas le seul à avoir été en difficulté dans cet agence à ce moment là. on me conseille de changer de métier mais c’est atrocement terrifiant, et je ne peux détourner mon regard des autres collègues qui sont partis en dépression ou en burn-out mais qu’on garde sous silence... je fais pourtant parti d’une structure nationale, en lien avec le gouvernement, une structure à caractère social, avec la présence de psychologues du travail !!! et pour la sécu, j’ai eu deux contrôles. je suis tombé de haut quand durant le rdv on m’a dit de ne pas pas agrandir le trou de la sécu ! au second contrôle j’avais demandé au préalable un rendez vous avec un psychiatre et un nouveau rendez vous avec la médecine du travail et je leur ai demandé d’envoyé un courrier. face à un tel système, comment voulez vous que l’on défende nos droits et surtout notre santé !?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Note de la rédaction: Notez que ce forum n'est pas un lieu adapté aux conseils juridiques, qui nécessitent confidentialité et détails, ce que ne permet pas une page publique. Pour cette raison aussi, il n'y a pas d'obligation de réponse de l'auteur. Si vous attentez un conseil précis et personnalisé, il faut consulter un avocat directement.

Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?

Sur le Village de la Justice aujourd'hui...



143 120 membres, 19896 articles, 126 068 messages sur les forums, 2 800 annonces d'emploi et stage... et 2 800 050 visites du site par mois. *

Edito >

2021: nos intuitions pour les mois à venir.

Focus sur >

Etudiants en droit, une situation compliquée en 2020-2021... mais vous n'êtes pas seuls !




LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs