Accueil Carrières en droit Métiers du droit Professionnels du Droit

Grenelle du droit : le Village de la Justice y était, et vous ?

S’il y a des évènements que le Village de la Justice ne pouvait manquer, le Grenelle du droit, qui s’est déroulé le 16 novembre 2017 à la Maison de la mutualité à Paris, en fait partie. Parce qu’une de nos missions est d’animer la communauté des professionnels du droit en étudiant son actualité et les enjeux auxquels elle est confrontée, en être le partenaire allait de soi.

Organisé par l’AFJE et le cercle Montesquieu, le Grenelle du droit entendait répondre à 3 objectifs :

  • fédérer les professionnels du droit,
  • débattre sur l’avenir de la filière juridique,
  • faire adopter des mesures essentielles pour garantir l’attractivité du droit et l’employabilité des professionnels.

Ce projet avait vu le jour lors de la campagne présidentielle (Lire notre interview de Stéphanie Fougou, Présidente de l’AFJE) à l’initiative des 2 grandes associations représentant les juristes d’entreprises et les directeurs juridiques, l’AFJE et le Cercle Montesquieu. Mais il a réuni tous les professionnels du droit : avocats, notaires, huissiers, universitaires, juristes et bien entendu les étudiants qui sont l’avenir de cette communauté.
Tous ont commencé généralement par étudier à l’Université avant d’exercer le droit dans différents domaines et organisations : au sein de cabinets ou d’études, au service de clients entreprises ou particuliers, au sein des entreprises privées ou publiques au service du business de ces dernières, ou encore au sein des Facultés de droit ou des écoles pour le transmettre. Souvent animés par une passion commune pour cette matière, ce n’est pas pour autant qu’ils sont toujours d’accords et parlent d’une seule voix.

L’idée de ce Grenelle était donc de les rassembler en un seul lieu pour qu’ils discutent, débattent, proposent et avancent ensemble dans une direction commune et pourquoi pas au sein d’une grande profession du droit.

Si au Village de la Justice, nous nous sommes toujours refusés à rentrer dans le débat politique, nous nous retrouvons beaucoup dans les sujets qui ont été traités au Grenelle du droit. Accès au droit, innovation, formation, employabilité, digitalisation, mobilité, mutation sont autant de thèmes que nous abordons régulièrement.

Dans une société en pleine transformation, le droit et sa pratique vont devoir évoluer.

Tout d’abord, l’internationalisation et la complexification de la matière juridique, qui n’est pas un phénomène nouveau, pose la question de l’attractivité du droit. En se penchant sur sa fabrique et son accessibilité, on peut sans doute influencer cet aspect et pourquoi pas aboutir à la promotion d’un droit continental.

Ensuite, la révolution digitale, peut-être plus récente, transforme notre société et les métiers, en détruisant certains, en demandant une adaptation certaine à d’autres et notamment aux professionnels du droit. Il est donc aussi indispensable de revoir la formation des juristes à tous les stades, avant d’entrer sur le marché du travail et pendant l’exercice de leur métier, afin de permettre à tous de vivre au mieux ces mutations, de s’adapter et de créer des nouveaux métiers.

Préparer les jeunes pour favoriser leur insertion professionnelle, accroître les passerelles entre les différentes professions et donc favoriser la mobilité ont été ainsi au cœur du Grenelle du droit.

En cherchant à créer des liens, à partager, débattre, proposer, cet évènement a posé la question de la grande profession du droit. N’est-il pas temps d’y aboutir pour garantir l’employabilité des juristes et rendre notre droit plus compétitif et attractif ? Et aussi il faut l’avouer d’accorder la confidentialité des avis à tous les juristes d’entreprise ?

Retrouvez l’article qui fait la synthèse des deux plénières : Grenelle du droit : le grand chantier de la filière juridique.

Laurine Tavitian
Rédaction du Village de la Justice

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

6 votes