[Dernières tendances de l’emploi dans le Droit] +55% d’annonces d’emploi en 2022 !

Les offres d’emploi du secteur Juridique ont diminué de 28% en 2020 par rapport à 2019 pendant la période Covid.
Depuis mars 2021 une reprise est heureusement constatée, y compris pour les juniors. Et depuis septembre 2021 la reprise est franche (et même historique sur les offres d’emploi), mais le marché est devenu franchement déséquilibré.

Voici nos statistiques complètes.

Tendance 2021-2022 à la franche hausse :

La reprise des recrutements du secteur juridique est objectivement là (et plus seulement les signes de reprise, puisque la tendance dure depuis deux ans).

Candidats, il est temps de retrouver l’optimisme ! Sachez que le volume d’offres d’emploi et de stages publiées sur Le Village de la Justice [1] a fortement augmenté depuis juin 2021, dépassant régulièrement les niveaux d’avant crise : les recruteurs témoignent d’un fort besoin d’activité en Juridique, et l’on fait plus que rattraper l’année 2020 car de nombreux domaines du Droit se développent franchement.

Mars et septembre 2022 ont même été des mois historiques pour le recrutement en nombre d’offres d’emploi (constat commun à d’autres secteurs d’activités en forte reprise), avec plus de 4000 nouvelles offres d’emploi et de stage sur le Village de la Justice, un record !
Les offres sont donc revenues, très nombreuses, et le volume des offres d’emploi uniquement (hors stages) a dépassé en 2022 celui de 2019 :

Pour autant tout n’est pas rose, car avec la reprise économique et le changement que l’on pourrait qualifier de "comportemental" des candidats, il y a bien plus d’offres que de demandes de candidats, ou en tous cas de candidats qu’acceptent les recruteurs... A ce sujet on ne peut que conseiller aux recruteurs d’ouvrir plus largement leurs critères de sélection, car nombreux sont ceux qui n’ont pas pris conscience de la rude concurrence dans une période où les candidats ont plutôt l’avantage [2].

Les candidats regagnent de fait du pouvoir de négociation... avec à la clé le retour de la question salariale dans les discussions, mais aussi celle des conditions de travail, comme le télétravail ou le temps partiel.

A noter car c’est significatif, le baromètre du cabinet Fed Légal des motifs d’embauche en Directions juridiques montre notamment qu’au 3ème trimestre 2022 "les accroissements d’activité n’ont quasiment pas été traités par l’intérim ou le CDD. C’est en CDI que ces accroissements d’activité ont pu être pris en charge, confirmant ainsi la santé de fer du marché de l’emploi juridique et fiscal en 2022" (43% de créations de postes en CDI au T3 2022 contre 31% au T3 2020).

Voici donc notre conseil aux candidats : il est temps de vous remettre à penser évolution de carrière (le momentum est à la prise de risque, très mesuré en réalité du fait de la demande) et de réenvisager l’avenir avec de beaux postes ouverts et assez peu de candidats, encore attentistes, et ceci est valable tant pour les emplois ou collaborations que les stages.
En corollaire, notre conseil aux recruteurs : surtout ne laissez pas partir vos collaborateurs, ce sera bien difficile en 2023 de les remplacer !

Voici l’évolution du nombre de postes (emploi et stages) proposés sur Le Village de la Justice sur 2 ans :
(la courbe orange est la moyenne mobile, une tendance moyen terme donc).


(Notez qu’il est important de comparer chaque mois à son "grand frère" de l’année précédente, l’emploi ayant une importante saisonnalité... Comparez donc Septembre 2022 à Septembre 2021, c’est le vrai indicateur de tendance)

Tendance sur 2 ans : l’écroulement du printemps 2020 et la reprise en 2021... Et reprise très franche en 2022 :

Clairement, ceux qui ont le plus souffert sont les stagiaires, il y a eu très peu d’offres de stage en 2020, et même si le volume d’offres de stages est bien reparti en 2021, on n’a pas retrouvé les volumes "d’avant" Covid". C’est pourtant un enjeu pour les recruteurs, puisque leurs collaborateurs des prochaines années auront moins d’expérience s’ils n’ont pas de stage, tout le monde semble en avoir pris conscience... mais la priorité est actuellement au recrutement de longue durée.

Globalement et par domaines du Droit...

Le volume d’annonces en recrutement juridique (avocats et juristes, hors stages) a représenté en 2019 en France environ 25300 annonces différentes (pour 6000 entreprises) tous supports de diffusion confondus (web, agences et presse) et hors cabinets de recrutement et d’intérim (51500 annonces avec les cabinets) [3].

Le Village de la justice, le 1er site ouvert de la communauté professionnelle juridique depuis 25 ans, suit de près les tendances du recrutement juridique, grâce notamment à la rubrique Emploi leader, donc assez représentative de "ce qui se passe" [4]. Voici donc des statistiques sur les 11 000 annonces parues sur Village-justice.com en 2019 et les 13 800 en 2022.

Quels sont les domaines du droit pour lesquels l’augmentation des offres d’emploi est la plus forte ? (2018-2019)

Voici les chiffres de l’évolution du nombre d’offres d’emploi (hors stages donc) pour les spécialités les plus souvent demandées sur les annonces du Village de la justice.
Après "l’explosion" de demandes provoquée par le RGPD en 2018, le nombre d’offres d’emploi en "données personnelles" s’est stabilisé (il avait plus que doublé pour les avocats par exemple en 2018 et se maintient en 2019), mais d’autres domaines connaissent une belle hausse, comme le droit des assurances par exemple.
Bref, c’est une année de stabilisation pour les grands domaines du droit.

On peut par ailleurs noter l’augmentation progressive dans les annonces des recherches de "compétences comportementales" (softskills) [5], en plus des compétences "techniques".

Pour compléter et lire quelques analyses de cabinets de recrutement, on pourra utilement lire notre article "Focus sur les dernières études de rémunération pour les Juristes."

Des tendances à suivre régulièrement sur cette page... et sur notre rubrique Emploi.

Chiffres Village-justice.com.

Rédaction du village

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

770 votes

Notes de l'article:

[1Tendance fiable en ce sens que le Village est le 1er site d’emploi juridique en volume et visiteurs.

[3Source base de données internationale Index Advertsdata.

[4Le Village de la Justice a par ailleurs été classé d’ailleurs Meilleur site d’emploi juridique * * * * * par les candidats et recruteurs.

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 6e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, commissaires de Justice, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 149 700 membres, 23999 articles, 126 607 messages sur les forums, 4 000 annonces d'emploi et stage... et 1 400 000 visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR >

[Tribune de la Rédaction] ChatGPT : même pas peur...

A LIRE AUSSI >

Avocat en Droit des étrangers, empathie et polyvalence au service des Droits de l'Homme.




06:22 Stage de 2 mois à mi-temps

06:22 Stage de 2 mois

Hier 22:34 Stage droit des affaires

Hier 21:27 Stage en cabinet à pourvoir

Hier 18:17 Assistant RH H/F

Hier 18:15 Stagiaire équipe Propriété Intellectuelle

Hier 18:07 Juriste IT / RGPD senior (H/F)

Hier 18:05 Stage Final

Hier 17:35 Régleur de sinistres (H/F) en Stage

Hier 17:32 Stage au sein du service juridique d'une agence artistique

Hier 17:25 Stagiaire Corporate Law/ Droit des Sociétés

Hier 17:10 Collaborateur libéral h/f

Hier 16:57 Juriste stagiaire en droit social

Hier 16:30 Stage contentieux des affaires / janvier-juin 2024

Un salarié ne peut pas être licencié pour avoir rédigé un témoignage en justice = licenciement nul ! Par Frédéric Chhum, Avocat.

Un salarié ne peut pas être licencié pour avoir rédigé un témoignage en justice = licenciement nul !

This is serious business. La Cour de cassation vient de rendre un important arrêt le 29 octobre 2013 (n°12-22447).

Elle vient de juger qu’en raison de l’atteinte qu’il porte à la liberté fondamentale de témoigner, garantie d’une bonne justice, le licenciement prononcé en raison du contenu d’une attestation délivrée par un salarié au bénéfice d’un autre est atteint de nullité, sauf en cas de mauvaise foi de son auteur.

M. X. a été engagé le 15 septembre 2003 par l’Établissement Union mutualiste retraite en qualité d’animateur de réseaux.

Il a été licencié pour faute grave le 29 septembre 2009 après mise à pied conservatoire, l’employeur lui reprochant d’avoir rédigé une attestation mensongère destinée à être produite dans le cadre d’un litige prud’homal concernant un autre salarié et d’avoir informé de cette démarche des collègues de travail.

Le salarié réclamait la nullité de son licenciement. Il a été débouté par la Cour d’Appel.

Il s’est pourvu en cassation.

Dans un arrêt très important du 29 octobre 2013 (n°12-22447 [1], la Cour de cassation a jugé, au visa des articles 6 et 10 de la convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales, que le licenciement du salarié devait être considéré comme nul et de nul effet.

Elle indique qu’en raison de l’atteinte qu’il porte à la liberté fondamentale de témoigner, garantie d’une bonne justice, le licenciement prononcé en raison du contenu d’une attestation délivrée par un salarié au bénéfice d’un autre est atteint de nullité, sauf en cas de mauvaise foi de son auteur.

Elle indique que pour dire qu’il n’y avait pas lieu d’annuler le licenciement et débouter le salarié de sa demande de réintégration, l’arrêt énonce qu’au regard de la lettre de licenciement, le salarié a été licencié pour avoir rédigé une fausse attestation et informé ses collègues de travail de son intention de témoigner en faveur d’un autre salarié, en donnant ainsi une publicité à son opposition envers sa direction, de sorte que le licenciement ne reposant pas sur une atteinte à sa liberté de témoigner, il n’y avait pas lieu de l’annuler.

La Cour de cassation censure la Cour d’Appel et considère que le licenciement est nul et de nul effet.

La conséquence est que :

- Le salarié a droit à sa réintégration ;

- Le salarié a droit au rappel de salaire entre son licenciement et la date de sa réintégration (soit plus de 4 années de salaires) ;

- Cela donne aux salariés une beaucoup plus grande liberté pour témoigner pour leurs camarades.

Il faut saluer cette décision courageuse de la Cour de cassation.

La Cour de cassation a récemment jugé, au visa de l’article 6-1 de la CEDH, qu’était nul et de nul effet le licenciement prononcé par un salarié, suite à une saisine des prud’hommes en requalification de ses CDD en CDI (cass. soc. 6 février 2013, N°11-11740, FP-P+B+R).

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 6e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, commissaires de Justice, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 149 700 membres, 23999 articles, 126 607 messages sur les forums, 4 000 annonces d'emploi et stage... et 1 400 000 visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR >

[Tribune de la Rédaction] ChatGPT : même pas peur...

A LIRE AUSSI >

Avocat en Droit des étrangers, empathie et polyvalence au service des Droits de l'Homme.




26/01 Domiciliation avocats 109 avenue Henri Martin 75116 Paris
26/01 Paris 16 ème Etoile grande armée : location de 2 bureaux dans immeuble haussmannien refait à neuf ou domiciliation
26/01 Recrudescence des escroqueries financières - de l’épargne d’une vie au néant, quelques secondes suffisent...
26/01 Sous-location bureau -Paris 8ème tout près de la gare Saint-Lazare
26/01 Location de bureaux aménagés avec services - 91 rue du Faubourg Saint Honoré - Paris 8ème
26/01 Lutte contre la covid-19 et majoration des heures supplémentaires à l’hôpital.
26/01 Où en est la Legaltech en France ?
26/01 Le CDD spécifique en sport : vous dîtes "spécifique" ?
26/01 Permis de construire et autorisation ERP : des précisions sur l’articulation des autorisations.
26/01 [Point de vue] L’article L3121 du Code du travail français est-il conforme au droit européen ?

LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs

"> Hier 16:19 Assistant Juridique droit social H/F

Forum

Formations à venir

LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs

Nouvelles parutions

Préjudice corporel

Evaluation du préjudice corporel

Préjudice corporel : quelles indemnisations ?


Semaine Juridique

La Semaine Juridique - Édition Générale

Accédez à votre actualité juridique sous la plume d’auteurs de renom !


Prévention des difficultés et procédures collectives

Prévention des difficultés et procédures collectives

Un ouvrage complet et à jour des derniers textes publiés en 2022


A côté du droit !

La Justice à la TV et en vidéo, programme des prochains jours...


Sélection Liberalis du week-end : Tourisme - Découvrir...


Sélection Liberalis du week-end : La 47e édition de Retromobile ouvrira ses portes du 1er au 5 février 2023.


Régulièrement nous partageons ici avec vous quelques images du net...

La chaîne "Vidéos et droit" du Village de la justice:

- Spécial 2023 sur Le Village : 1 Question, 1 Expert, 1 Minute !
- [Podcast] Par quoi les lois physiques se distinguent-elles des lois juridiques ?
- [Vidéo] Conseils aux jeunes avocats en matière de référés.
- [Vidéo] La fabrique de la loi.