Francesc Domínguez, consultant marque personnelle et marketing juridique. http://www.francescdominguez.com/
Article publié en espagnol sur Lexgoapp.com .

 
  • 1014 lectures
  • 1re Parution: 27 octobre 2021

  • 5  /5
Guide de lecture.
 

La réputation de l’avocat.

« Peu importe la grandeur du poste, c’est la grandeur de la personne qui importe » (Baltasar Gracián).

Une nouvelle chronique de Francesc Domínguez sur la notion de réputation de l’Avocat...

Une bonne réputation (considération ou perception d’excellence, prestige du cabinet ou de l’avocat) repose sur votre intégrité, votre façon d’agir ou vos performances et sur la reconnaissance, l’admiration et la comparaison avec vos concurrents suscitées auprès de vos parties prenantes.

Une bonne réputation peut fournir à un avocat ou à un cabinet un avantage concurrentiel. Elle est directement liée, entre autres, à la possibilité de recevoir des honoraires « plus ajustés », la capacité d’attirer des talents qualifiés au cabinet, une plus grande fidélisation de la clientèle, etc.
La perception est « ce qui nous bâtit ou nous détruit sur le marché ». Ce principe marketing illustre pourquoi de nombreux cabinets et avocats compétents ne sont pas, sur le marché, une référence pour le type de clients qu’ils pourraient conseiller et les questions auxquelles ils pourraient répondre, malgré leur expertise.

Pouvons-nous influencer notre perception ou notre réputation auprès du public ?

Oui, si, en tant qu’avocats, nous gérons notre marque avec intégrité et avec les compétences nécessaires. « Marque de prestige ou de référence » et « confiance ou réputation positive » sont des synonymes. La confiance ou la réputation, comme l’image de marque, peuvent être gérées intelligemment pour gagner en force.
En outre, la confiance, en plus d’être la valeur fondamentale, est une compétence. À ce titre, nous pouvons apprendre à en générer plus grâce à une formation sur les moyens de générer la confiance.

Phases du processus de génération de marque ou de confiance

1. Sensibilisation : le point de départ incontournable pour générer une marque plus puissante ou plus de confiance, et ainsi avoir un effet sur notre réputation est l’amélioration de soi ou du cabinet. En effet, pour mériter de meilleurs clients, il est essentiel, en premier lieu, de nous améliorer. À travers une analyse et un diagnostic de la marque, l’avocat prend conscience de toutes les vertus qu’il est nécessaire de développer davantage et des facteurs (généralement un ou deux) qui limitent ou ont limité sa carrière professionnelle et qu’il convient de mieux gérer en les acceptant et avec une formation sur les compétences.

2. Agir pour s’améliorer : la prise de conscience a une valeur inestimable. Elle peut marquer un avant et un après dans la carrière professionnelle d’un avocat, à condition qu’il agisse et crée de nouvelles habitudes positives et se détache des croyances, des dialogues mentaux et des habitudes qui le limitent. Après avoir fait un diagnostic ou un cliché de sa situation actuelle, l’avocat doit mettre en œuvre un plan d’amélioration, à travers la formation, et définir une stratégie et un plan d’action qui le rapprochent des clients qu’il souhaite avoir et l’amène à atteindre ses buts et objectifs.

La marque est un trésor dont il faut prendre soin et qu’il faut promouvoir. Dans un cabinet où règne la confiance envers ses professionnels, il conviendrait à tous les avocats (PDG, associés et collaborateurs) de travailler sur leur marque personnelle pour, depuis la prise de conscience décisionnelle, rechercher et trouver la meilleure version d’eux-mêmes afin de valoriser leur notoriété et donc aussi la notoriété du cabinet dans lequel ils exercent, ainsi que d’améliorer leur capacité à attirer de nouveaux clients et décrocher de nouvelles affaires.

Oui, les avocats doivent être des « ambassadeurs du cabinet », des ambassadeurs de la marque, dans toutes les situations et à tout moment, car chacun doit savoir créer et profiter des « moments de confiance », des interactions qu’il entretient avec les personnes ou les entreprises.
Une dernière information importante : on estime que la réputation du PDG influence entre 44 et 48 % la réputation de l’entreprise ou de la PME, ainsi que ses résultats financiers. En bref, les actifs immatériels tels que la marque et la réputation sont également des actifs financiers. Nous sommes convaincus, dans le cas des cabinets d’avocats ou, en général, des cabinets professionnels, que la marque personnelle du PDG ou du propriétaire peut avoir une influence encore plus importante.

Gèrent-ils leurs marques personnelles dans leur cabinet ? Il est probable, s’ils disposent d’un service marketing ou communication, que vous le pensiez. Si vous associez également le marketing à une simple promotion, il est également probable que oui. Je ne parle pas seulement de promotion, mais aussi de quelque chose de beaucoup plus profond, et forcément antérieur à cela, qui part de la connaissance de soi, de la connaissance de la perception de vos cercles de confiance et de ce qu’Internet dit de vous. La base consiste à trouver la meilleure version de vous-même en tant qu’avocat et, maintenant, de la faire connaître efficacement sur le marché pour attirer et obtenir le type de clients que vous souhaitez avoir et que, probablement, vous méritez. Il est également important que vous ou votre cabinet soyez préparé à toute éventuelle gestion de crise de réputation.

Enfin, un autre principe :
« Ne vous comparez à personne, sauf à la personne que vous étiez hier »

Si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur votre marque personnelle et de celle de votre cabinet, voici deux livres :
- THE Lawyer’s PERSONAL BRAND : Boost your professional career ;
- Legal Marketing : From a competent law firm to a competitive one : How to achieve it.

Francesc Domínguez, consultant marque personnelle et marketing juridique. http://www.francescdominguez.com/
Article publié en espagnol sur Lexgoapp.com .

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

3 votes

A lire aussi dans la même rubrique :

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 4e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, huissiers, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 145 320 membres, 21781 articles, 126 432 messages sur les forums, 4 800 annonces d'emploi et stage... et 2 300 000 visites du site par mois. *


LEGAL DESIGN

Le nouveau Dossier du Village pour mieux comprendre le phénomène.

Focus sur >

Offres d'emploi et de stages : le Village classé 5 * et 1er site d'emploi juridique !




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs