Avocats : envisagez-vous une transition de carrière ?

Comment se déroule votre carrière juridique ? Si vous êtes comme un certain nombre d’avocats, sans doute pas aussi bien que vous le vouliez. La réalité de la pratique du droit est en contradiction avec la vision que vous aviez en tête. Mais ça va, c’est acceptable parce que vous avez le pouvoir d’agir sur votre carrière ou vous êtes prêts à essayer quelque chose de nouveau, à vivre une expérience différente dans la vie.

Comment se déroule votre carrière juridique ? si vous êtes comme un certain nombre d’avocats, sans doute pas aussi bien que vous le vouliez. La réalité de la pratique du droit est en contradiction avec la vision que vous aviez en tête. Mais ça va, c’est acceptable parce que vous avez le pouvoir d’agir sur votre carrière ou vous êtes prêts à essayer quelque chose de nouveau, à vivre une expérience différente dans la vie.

Vous êtes allé à la faculté de droit pour diverses raisons : pour changer le monde, pour aider les gens, réparer les injustices, faire une différence, pour le prestige, pour l’argent, pour le statut, comme tremplin pour la politique, etc. Et bon nombre d’entre vous sont allés à la faculté de droit parce que vous ne saviez pas quoi faire d’autre. Dans ma pratique de coaching, j’ai constaté qu’il existe de nombreuses raisons invoquées pour étudier le droit et toutes ces raisons supposaient que vous apprécieriez et réussiriez dans votre carrière d’avocat.

Si vous envisagez de quitter le droit, la première chose à considérer est de savoir si le problème est la pratique du droit ou si le vrai problème se situe dans votre cabinet d’avocats : votre domaine de spécialisation, les conditions de travail, le cabinet dans lequel vous travaillez, la charge de travail, la pression financière, la difficulté à développer votre portefeuille clients, le manque d’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, etc. Certains de mes clients, après réflexion, se rendent compte que le droit n’est pas du tout le problème, et avec un effort orienté vers les sujets qui posent problème, ils sont capables de poursuivre et réussir leur carrière juridique.

Mais, aussi varié soit-il, le droit n’est pas fait pour tout le monde ou autrement dit, le métier d’avocat ne convient pas à tout le monde. Cela ne veut pas dire que c’est un échec, loin de là. Cela signifie seulement qu’il n’y a pas ou plus une bonne adéquation entre l’individu et la carrière. C’est tout. Je rajouterais que cela vaut pour d’autres professions. Après avoir exercé pendant 26 ans en entreprise principalement en qualité de directeur financier, j’ai décidé il y a 10 ans de préparer ma transition de carrière pour m’orienter vers un métier de l’accompagnement parce que cela faisait plus sens à ce stade de ma vie, sans remettre en cause tout ce que m’a apporté ma précédente carrière à plein d’égards.

Depuis 9 ans, j’ai travaillé avec certains avocats pour qui le droit ne convenait pas ou plus. Souvent, ils s’en rendent compte très tôt, c’est alors plus facile de procéder à un changement. Malheureusement pour d’autres, ils sont si avancés dans leur carrière et accablés par les obligations accumulées au cours de ces années, que le changement est difficile. Mais c’est encore possible.

L’une des raisons pour lesquelles de nombreux avocats poursuivent une carrière qui n’est pas satisfaisante ou ne fournit pas le niveau de revenu qu’ils souhaitent, est parce qu’ils se sentent limités par les efforts consentis pour devenir avocat. Il s’agit d’une erreur courante de prise de décision appelée la « théorie des coûts irrécupérables ». Vous en avez probablement entendu parler lorsqu’il s’agit d’investissements financiers. L’investisseur estime qu’il a investi tellement d’argent dans une action qu’il ne peut pas vendre à perte. Il déprécie la valeur de l’action au plus bas et subit une perte évitable.

Je ne dis pas que votre carrière juridique a été un mauvais investissement. Bien au contraire, peu importe ce qui se passe, vous avez réussi à devenir avocat et soyez fiers de cela. Ce que je dis, c’est que si une carrière juridique n’est pas ou plus ce qui vous convient le mieux, changez dès que possible. Ne perdez pas votre temps et votre bonheur avec une carrière qui ne vous donne plus satisfaction.

Mais avant de quitter le navire, explorez quelques-unes des nombreuses opportunités qui s’offrent à vous dans le domaine du droit. Vous pouvez être prêts à vous éloigner du droit puis trouver un nouveau domaine de pratique ou un cabinet d’avocats différent qui fera toute la différence en termes de bonheur ou de réussite financière.

Si vous décidez de faire une transition de carrière, sachez qu’il s’agit d’un travail énorme qui requiert beaucoup de réflexion, de planification et d’efforts. Vous devez réfléchir sérieusement à ce que vous attendez de votre vie et de votre carrière. Et, vous devez avoir et suivre un plan spécifique pour explorer systématiquement les différentes options de carrière qui correspondent à vos intérêts, talents, compétences et capacités.

Mes recommandations :
1. Commencez par mieux vous connaître. Commencez par des tests d’évaluation tels qu’un test de personnalité ou d’inventaire de vos préférences. Ensuite, prenez le temps de faire des exercices qui vous aideront à clarifier vos valeurs, vos talents, vos compétences, en particulier vos compétences transférables et vos intérêts.
2. Faites une liste sélectionnant les critères pour clarifier ce qui est absolument nécessaire dans une nouvelle carrière et ce qui serait idéal. La réalité se situe généralement entre les deux.
3. Poursuivez en faisant des études de marché et sans aucun doute des entretiens pour recueillir de l’information afin d’en savoir plus sur les carrières qui pourraient vous convenir.
4. Enfin, réfléchissez soigneusement à vos options, en prenant en compte vos valeurs et votre plan de vie. Prenez une sage décision. Vous récolterez les fruits de votre travail intense dans la joie et la satisfaction d’une carrière qui vous convient vraiment.

Le coaching pour peut vous aider, comme il m’a aidé lorsque je songeais à quitter mon travail de directeur financier en 2010. Une démarche de coaching vous aidera à structurer votre recherche de carrière, à organiser l’étude, à planifier étape par étape les actions que vous devez mettre en œuvre et à vous permettre la concentration et l’engagement nécessaires pour vous assurer de rester sur la bonne voie jusqu’à la fin de votre transition de carrière.

Vous méritez le succès et le bonheur dans votre carrière, que ce soit dans le droit ou ailleurs !

A lire aussi dans la même rubrique :

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs