• 304 lectures
  • 6 septembre
  • 4.75
 

Évoluer d’un Pacte d’Associé à un Pacte d’Équipe.

Lorsque les cabinets veulent se développer ou atteignent un palier suffisamment important en termes de collaborateurs, il est nécessaire pour les associés de s’aligner sur la stratégie globale et prendre des décisions quant à l’avenir. Ayant pour ambition de faire évoluer la structure de son cabinet, Vincent Berthault, associé au sein du cabinet d’avocats ABC, a mis en place une démarche collective avec ses deux autres associés, basée sur la connaissance de soi et des autres afin de mieux fonctionner ensemble. Il nous relate son retour d’expérience quant à ce Pacte d’Équipe scellé en 2018 et les bénéfices que lui, ses associés et son organisation en ont retiré.


Accompagner le changement de gouvernance

Composé aujourd’hui de 10 personnes – 3 avocats associés, 3 avocats collaborateurs, 3 assistantes juridiques et une office manager – le cabinet ABC évolue il y a quelques années d’une association dirigée par deux associés à une SELARL qui a pour souhait d’intégrer deux collaborateurs. « Lors de la migration de notre association en SELARL, nous avions prévu d’intégrer à cette occasion deux collaborateurs, dont ma collaboratrice avec qui j’envisageais de poursuivre sur les dix années à venir l’évolution du cabinet. On passait aussi d’une équipe dirigeante de 2 à 4 personnes, puis à 3 avec le départ en retraite de mon associé. » explique Vincent Berthault.

Ce nouveau mode de gouvernance implique des dynamiques différentes, d’autant plus que les deux jeunes associés apportent avec eux des méthodes novatrices : « On passe d’une équipe plus ancienne à une équipe rajeunie avec de nouvelles méthodes de travail et une gestion des dossiers différente. L’accompagnement d’Happy-Up Performance a été un facilitateur en ce sens. »

Mieux se connaître les uns les autres

En choisissant de se faire accompagner collectivement, les associés ont souhaité anticiper le changement et les potentiels dysfonctionnements liés à une gouvernance partagée. Ainsi, ils ont décidé de se répartir les rôles en fonction des personnalités et des appétences de chacun : «  On ne voulait pas avoir de super-collaborateurs ou de sous-associés mais des associés à part entière et cela suppose d’une part de diriger différemment et d’autre part de partager les tâches. Il fallait absolument qu’on prévoit toutes ces choses-là pour qu’à l’avenir il n’y ait pas de blocages. » indique Vincent Berthault, «  Personnellement, cet exercice m’a permis d’appréhender quelles étaient les grands traits de caractère et les compétences de mes associés et surtout, de les faire fructifier. On a pu se dire les choses en profondeur pour définir notre projet commun et avancer ensemble et sereinement. »

Travailler à une identité commune

Mais au-delà de la connaissance de ses pairs pour mieux fonctionner ensemble, c’est aussi l’identité du cabinet qui a commencé à émerger dans les échanges entre les associés « On a pu dessiner la vision de notre cabinet au cours de certains échanges : on s’est intéressé à comment on souhaitait travailler et ce qu’on voulait faire de notre cabinet. Chacun a joué le jeu, ça nous a vraiment aidé à avoir un début d’identité commune », dit Vincent Berthault avant de continuer, « Ça nous a tiré vers le haut et cet exercice n’a pas été neutre en interne ni en externe car il a eu aussi un impact sur nos clients ».

Même s’il avait une vocation interne, l’accompagnement suivi avec Happy-Up Performance a induit d’autres projets tournés vers l’externe, comme la mise en place de partenariats clients : « Même si ce n’était pas le sujet principal de l’accompagnement, on a mis en place avec tous nos clients des partenariats basés sur la transparence. Aujourd’hui nos clients ont un attachement à notre cabinet car je pense qu’on est authentiques et alignés. Je le revendique et partage cette vision avec mes associés. Nous ne voulons pas être des avocats qui déroulent leur savoir mais voulons connaître nos clients pour mieux les accompagner ! »

Interview de Vincent Berthault, Associé du Cabinet ABC
recueillie par Franck Simon, Coach professionnel et co-dirigeant, Happy-Up Performance

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

4 votes

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 4e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, huissiers, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 145 320 membres, 21768 articles, 126 432 messages sur les forums, 4 800 annonces d'emploi et stage... et 2 300 000 visites du site par mois. *


LEGAL DESIGN

Le nouveau Dossier du Village pour mieux comprendre le phénomène.

Focus sur >

Offres d'emploi et de stages : le Village classé 5 * et 1er site d'emploi juridique !




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs