Mireille Garolla
Associé gérant de Group3C
Executive coach spécialisée en transition professionnelle
Auteur de : Changer de Vie en milieu de Carrière chez Eyrolles

 
  • 2172 lectures
  • 1re Parution: 11 décembre 2014

  • 5  /5
Guide de lecture.
 

Chronique de votre carrière (10) : Réussir votre prise de fonction.

Réussir votre prise de fonction....ou quelles sont les règles à suivre pour vous intégrer plus facilement à votre nouvel environnement professionnel.

Précédemment, vous avions travaillé sur les questions à poser lorsque vous changiez d’univers professionnel.

Nous allons aujourd’hui aborder votre prise de fonctions.

Passée la victoire de l’embauche et la signature du contrat, le plus important reste à faire. Il s’agit de découvrir un lieu de travail nouveau et d’intégrer à une équipe déjà en fonctionnement.
Il existe pour les entreprises des outils (livrets d’accueil, journée d’accueil institutionnel) mais toutes n’ont pas cette politique d’intégration. Il vous revient donc parfois de vous intégrer seul, ce qui représente souvent une difficulté importante.

Les challenges auxquels vous serez confrontés sont de plusieurs ordres. Tout d’abord, la direction s’attend à ce que vous soyez très rapidement opérationnel. Ensuite, vous devez tout apprendre d’un milieu professionnel et d’un poste. L’équipe actuelle peut être réticente à votre arrivée : jalousies liées à la création d’un poste ou à un refus de promotion interne ; climat de travail général ; cohésion d’équipe si forte qu’elle s’oppose à l’introduction de nouveaux membres, etc. Enfin, sur autre plan, vous devez faire le deuil de votre précédant emploi et de la représentation idéale que vous vous êtes faite du nouveau poste.

L’intégration à une entreprise ne réside pas uniquement dans l’apprentissage des compétences liées à un poste. Elle s’apprécie aussi dans une dimension sociale et interpersonnelle. Les spécialistes parlent de socialisation organisationnelle.

Etre « intégré » à une entreprise sous-entend deux sortes d’intégration. La première est professionnelle. Elle s’acquiert, d’une part, par le savoir-faire et les compétences requises, et d’autre part, par la connaissance du fonctionnement de l’entreprise, de ses services, et de son organisation.

La seconde est sociale et organisationnelle. Elle se traduit par l’intégration en tant qu’individu dans l’équipe de salariés et par l’assimilation de la culture et des valeurs de l’entreprise.
Ces deux chemins d’intégration doivent être, dans l’idéal, réalisés de pair.

Pour réaliser ce double processus d’intégration, je vais chercher à vous donner des clefs de réussite.

1. Clef numéro 1 :« You never get a second chance to make a first impression »
Ce dicton anglais illustre bien l’importance donnée à la première impression, à la présentation générale lors de la première rencontre.
Il reste bien sûr possible de « réajuster le tir » de la première impression, Mais cela demande finalement un investissement et un effort social important.
Les questions à vous poser sont les suivantes.

Etes-vous souriant ? Etes-vous timide et n’osez-vous pas regarder vos collègues dans les yeux ? Avez-vous soigné votre tenue au regard des codes vestimentaires que vous avez pu apercevoir lors de votre entretien d’embauche ? Vous sentez-vous assuré de vos capacités quant à ce nouveau poste ? Vous montrez-vous dynamique et ouvert ?

2. Clé numéro 2 : Observer et décrypter
Une entreprise se forge une personnalité, une culture et s’organise autour de valeurs, de normes, de rites qui lui sont propres.

La société dans laquelle vous devez vous intégrer est déjà formée. Et, en tant que nouvel arrivant, vous représentez un danger à cet équilibre.

En observant et en décryptant les manifestations de la personnalité de l’entreprise, il vous sera plus facile de vous adapter. En comprenant ces codes mais aussi en respectant son « self », vous menacez moins l’équilibre en place au sein de la société. Et, vous prouvez, au contraire, votre volonté de l’intégrer.

Il ne s’agit pas d’effacer votre individualité pour coller à une nature qui ne vous correspond pas. Il s’agit très exactement de mettre en avant nos capacités d’adaptation, de mettre à profit votre « zone » de malléabilité.

Parmi les choses à observer : styles communicatifs ascendants, descendants et horizontaux ; code vestimentaire ; ambiance de travail ; pauses et temps de déjeuner pris par les autres salariés ; valeurs prônées par l’entreprise etc.

Ce moment d’observation permet aussi de donner le temps aux salariés de s’habituer à votre présence, d’apprendre à vous connaître. Il faut « donner du temps au temps ».

3. Clé numéro 3 : Aller à la rencontre de l’autre.
Il ne faut pas toujours attendre qu’une main vous soit tendue par les autres qui, avant tout, vous évaluent et vous observent. C’est donc à vous de vous montrer proactif dans l’établissement de contacts et dans la rencontre de nos collègues. Concrètement, dès, le premier jour, allez saluer chacun d’eux et présentez vous. La prise de contact sera ainsi immédiate et efficace. Soyez sûr de vous et à l’aise dans le dialogue, sans pour autant vous montrer arrogant ou familier. Soyez disponible et intéressé par la rencontre. Intéressez-vous aux individus et à leur place professionnelle. Enfin, accepter les déjeuners et les cafés vous permettra de nouer des contact hors du cadre strictement professionnel.

Parallèlement, il faut se montrer positif et intéressé : ne pas critiquer l’entreprise qui vous accueille ; ne pas rester dans une comparaison constante entre votre société actuelle et celle que vous avez quitté ; chercher à découvrir l’entreprise dans sa globalité (demander une visite des lieux et des services) etc.

A l’inverse, ne vous laissez pas déborder par votre envie de vous investir. Anxieux quant à notre période d’essai, nous cherchons souvent à « faire nos preuves » au plus vite. Nous savons qu’il faut montrer son intérêt pour l’entreprise rapidement. Néanmoins il est mieux de jouer un rôle de soutien plutôt que d’initiateur. Ainsi, je vous conseille de ne pas vous proposer pour des missions trop révolutionnaires au début de votre intégration, même si vous avez été recruté dans ce but. Cela rejoint l’idée qu’il faut d’abord respecter l’entreprise, s’y intégrer, pour pouvoir ensuite, de l’intérieur, porter des projets plus ambitieux.

Enfin, il convient de ne pas se sentir « chez-soi » trop rapidement. Cela aura l’effet pervers de brusquer les salariés. Il faut donc trouver le juste équilibre entre efforts d’insertion et respect du temps que prendra autrui pour vous insérer. Il ne faut pas non plus s’imposer en leader, même si l’équipe semble avoir besoin d’une telle personnalité, et respecter les places de chacun.

4. Clé numéro 4 : Ne pas hésiter à questionner, à demander des retours à votre N+1

Le N+1 participe pour beaucoup à la réussite en entreprise : soutien, conseils, informations etc. il faut donc tenter, dès le début, d’instaurer avec lui une bonne relation. Dès le début, faire un point avec lui vous permettra de connaître ses attentes, ses priorités et de saisir quelle est votre place et quelle est votre mission au sein de cette entreprise. Vous aurez la possibilité de comprendre, grâce à lui, les enjeux à maîtriser et les responsabilités qui vous incombent. Saisissez aussi rapidement avec qui vous travaillez en coopération. Demandez lui régulièrement des feedbacks en précisant que vous n’êtes pas susceptibles aux critiques. Et, n’hésitez pas à lui poser toutes vos questions : aucune n’est idiote.

Montrez enfin que votre méconnaissance de l’entreprise sera compensée et comblée petit à petit par votre énergie et votre investissement.

Ces quatre points sont des éléments sur lesquels vous pouvez vous appuyer en tant que nouvel arrivé. Observation, ouverture et investissement sont des qualités qu’il faudra mettre en avant afin de s’intégrer autant socialement que professionnellement à un poste et une entreprise.

Je vous rappelle qu’aux Etats-Unis près d’une embauche sur deux est un échec et en France près d’un CDI sur six ne survit pas à la période d’essai (2011), il vous faudra donc déployer toutes vos compétences et toutes vos ressources pour vous intégrer en douceur.

Mireille Garolla
Associé gérant de Group3C
Executive coach spécialisée en transition professionnelle
Auteur de : Changer de Vie en milieu de Carrière chez Eyrolles

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

14 votes

A lire aussi dans la même rubrique :

Sur le Village de la Justice aujourd'hui...



144 580 membres, 21402 articles, 126 352 messages sur les forums, 3 900 annonces d'emploi et stage... et 2 100 000 visites du site par mois. *

C'est nouveau >

Du nouveau sur Le Village : vos notifications personnalisées !

Focus sur >

Participez à la 10e Enquête Métiers & Revenus du Village de la justice.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs