Mireille Garolla
Associé gérant de Group3C
Executive coach spécialisée en transition professionnelle
Auteur de : Changer de Vie en milieu de Carrière chez Eyrolles

 
Guide de lecture.
 

Chronique de votre carrière (9) : Les questions à poser en entretien.

Les questions à poser en entretien, ou... les questions à poser et auxquelles il faut savoir répondre lorsque l’on change d’univers professionnel.

Lors de la chronique précédente, nous avions analysé comment fonctionner en mode réseau.

Nous allons aujourd’hui travailler sur le thème des questions. C’est à dire celles qu’il faut poser mais également celles auxquelles il conviendra de répondre lorsque vous êtes en entretien. Ces interrogations sont très importantes lorsque vous souhaitez changer d’univers professionnel ou entrer dans une nouvelle entreprise.

Ces différentes questions devront bien sur être modulées au fur et à mesure des entretiens que vous allez passer et des différents interlocuteurs que vous allez rencontrer.

Les questions que vous allez poser sont au moins aussi importantes que celles auxquelles vous devrez répondre. En effet, elles vont vous servir à comprendre, si une fois passée la période d’essai, il vous sera possible de rester de façon pérenne dans cette société, ce qui est clairement le but d’une embauche réussie.

Ces questions se posent aussi bien dans le cadre d’entretiens réseau que lors d’un processus d’embauche direct ou indirect.

En ce qui concerne le cas spécifique des entretiens réseau, la problématique sera alors d’obtenir des informations sur la société à ce moment donné de son évolution et sur les différents challenges qu’elle rencontre.

Il vous faudra ensuite faire valider cette vision par différents interlocuteurs à l’intérieur et à l’extérieur de la société. Le but sera de confirmer que la compréhension que vous avez eue n’est pas celle d’une seule personne et qu’elle n’est pas biaisée.

Il vous faudra aussi analyser la pertinence de l’offre de valeur que vous proposez par rapport à ces enjeux et la faire partager à vos différents interlocuteurs pour qu’ils vous servent de sponsors

Les objectifs à atteindre en posant des questions sont de divers ordres :

• Tout d’abord, valider les informations que vous avez obtenues des différentes parties prenantes.

Il est très fréquent que vos premiers interlocuteurs ne disposent que d’une vision expurgée et parcellaire de la situation. On parle spécifiquement des raisons de l’embauche ou des différents enjeux qui vont être mis en présence par votre arrivée dans le poste.

• Ensuite, comprendre l’objectif stratégique pour la société de cette embauche.

Cette étape est primordiale avant d’entrer en détail dans la façon dont vous allez exercer sa mise en œuvre. S’agit il de pénétrer un nouveau segment de marché, de structurer une organisation qui a grandi trop vite ? De rassurer un actionnaire majoritaire sur la capacité de la société à relever ses challenges ? D’assurer une cohésion politique entre différents donneurs d’ordre qui s’affrontent ? Si vous ne respectez pas cet objectif à moyen terme, quelle que soit la qualité de votre travail au jour le jour, vous n’aurez pas réussi l’enjeu stratégique de votre embauche et risquez d’être remercié au bout d’un à deux ans.

• Enfin le troisième objectif consiste à avoir une idée de la personnalité de cette structure organisationnelle

Si vous avez suivi mes premières émissions, je vous ai parlé du test MBTI comme d’un outil très efficace pour connaître vos préférences et votre personnalité. Une société a ce même type de personnalité, avec ses préférences et ses forces. Il est important de vérifier que vous vous sentirez à l’aise avec les préférences de cette organisation et que vous ne serez pas en opposition, ce qui vous demanderait un effort d’adaptation beaucoup trop important sur le long terme.

Les techniques pour poser ces questions pourraient s’articuler autour des actions suivantes :

-  Répéter les mêmes questions en face d’interlocuteurs différents pour vérifier qu’il n’y a pas d’incohérences majeures dans les réponses qu’ils vous donnent.
-  Vérifier la façon dont votre interlocuteur vous répond : son ton, son attitude physique, ses signes non verbaux…
-  Analyser les réponses données et obtenir des informations sur l’ambiance de cette société pour savoir si vous pourrez vous y acclimater à terme.

Les informations qu’il vous faudra absolument obtenir sont :

Sur la Société : son actionnariat et sa forme juridique, ses secteurs d’opération, ses chiffres clés (ca, effectifs, résultat), ses objectifs à court et moyen termes, son organisation juridique, son organisation physique et son organigramme.

Sur le Poste : la mission, les principales responsabilités, votre place dans l’organigramme, quels sont les critères de performance, et surtout s’il s’agit d’un remplacement ou création de poste et pourquoi.

Enfin, les questions auxquelles vous allez devoir répondre sont plus habituelles. Elles sont de différents ordres. Et il faut vous y préparer.

Tout d’abord les questions qui portent sur vous : telles que...
Parlez-moi de vous/ présentez vous…
Quelle est votre activité en ce moment ?
Qu’aimez-vous le plus dans votre travail ?
Qu’aimez-vous le moins dans votre travail ?
Quelles sont vos principales qualités professionnelles ?
Quelles sont vos qualités humaines ?
Quels sont vos principaux défauts ?

Pour ce type de questions, je vous conseille de les avoir longuement préparées à l’avance et d’être capable d’argumenter, sans vous troubler.
Une façon rassurante et factuelle consiste à donner des exemples de réussites, telles que nous avons appris à le faire dans les émissions précédentes. Les qualités et les défauts pourront s’appuyer sur les tests que vous aurez pris soin de faire en début de parcours.

La deuxième série concerne les questions qui portent sur votre parcours :
Pourquoi voulez-vous changer d’entreprise ?
Pourquoi avez-vous quitté votre entreprise N - 1, N - 2 ?
Si vous deviez refaire le processus de votre carrière, comment le referiez vous ?
Pourquoi êtes-vous en recherche d’emploi depuis si longtemps ?

La subtilité des réponses consistera alors à expliquer que vous ne changeriez rien dans le processus de votre carrière. Il vous faudra aussi souligner que si vous voulez changer d’entreprise, ce n’est pas par caprice mais pour des raisons murement réfléchies, dont vous n’êtes pas d’ailleurs toujours responsable.

Enfin si vous êtes en recherche d’emploi depuis longtemps, cela n’est en aucun cas un facteur rédhibitoire. Il vous faudra alors expliquer comment vous avez mis à profit ce temps libre pour progresser à la fois de façon personnelle et professionnelle. Et, bien sûr, présenter ce temps de maturation comme un superbe atout pour votre futur.

Plus précisément, la troisième série de questions concernera votre entrée en fonction dans le poste :
Quels sont vos atouts pour réussir à ce poste ?
Dans votre expérience, quel est le poste qui ressemble le plus à celui qui vous est proposé aujourd’hui ?
Quelles seraient vos trois premières actions ?
En combien de temps pensez-vous être opérationnel ?

Pour répondre à ces questions, je vous propose de ne surtout pas hésiter à aller chercher dans l’intégralité de votre expérience professionnelle. En effet, ce que vous avez réussi à faire une fois dans votre carrière, vous êtes tout à fait légitime pour pouvoir le recommencer plus tard et dans un autre contexte. Insistez sur ce point et mettez en avant les réussites que vous aurez préalablement préparées. Cela n’est pas une façon habituelle de fonctionner pour un cabinet de recrutement néanmoins vos arguments restent tout à fait recevables.

La quatrième catégorie de questions concerne votre motivation vis à vis de la société.
Vous aurez alors des questions telles que :
Actuellement êtes-vous en rapport ou en pourparlers avec d’autres entreprises ?
Où en êtes-vous avec ces propositions ?
Quelle est la proposition actuelle qui vous plairait le plus sans inclure notre proposition ?

Le challenge ici consiste ici à montrer que vous êtes très intéressé par cette offre et par cette société, mais que ce n’est pas votre seule proposition possible. Cela enlèvera un peu, vis à vis de vos interlocuteurs, votre position de vulnérabilité. Néanmoins, ayez toujours à cœur de montrer, qu’entre les différentes propositions que vous pourriez obtenir, votre préférence va à l’interlocuteur qui est en face de vous.

Et enfin pour terminer les questions pièges :
Quel intérêt aurions nous à vous recruter ?
Quel est le salaire que vous demandez ?
Quel est votre dernier salaire ?

Dans cette dernière partie, qui en général clôt le round des entretiens, il vous faudra avant tout rester relativement flexible et ouvert. Démontrer, pour la dernière fois probablement, que vous avez toutes les qualités, savoir être et savoir faire nécessaires pour réussir dans le poste.
Ensuite, dé-corréler, autant que faire ce peut votre ancien salaire du salaire que vous allez demander. En effet, le marché a probablement changé, les périodes de chômage auront tendance à tirer votre rémunération vers le bas, alors qu’un salaire devra et devrait toujours dépendre de ce qui vous sera demandé dans vos futures fonctions et de l’expérience que vous apporterez. Soyez donc ouvert, parlez de votre expérience et répondez plutôt par une fourchette de prix que par un montant fixe, ce qui vous laissera la possibilité de discuter entre la partie fixe et la partie variable de votre rémunération.

Bonne négociation, et à bientôt.

Mireille Garolla
Associé gérant de Group3C
Executive coach spécialisée en transition professionnelle
Auteur de : Changer de Vie en milieu de Carrière chez Eyrolles

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

36 votes
Commenter cet article

Vos commentaires

  • par Monchaux Philippe , Le 10 décembre 2014 à 17:33

    Article très intéressant.
    Nous restons souvent un peu sec sur la question quelles question avez vous à poser en disant non votre présentation a été très claire de peur de re-poser une questiion importante.
    Merci Mireille

A lire aussi dans la même rubrique :

Sur le Village de la Justice aujourd'hui...



144 650 membres, 21450 articles, 126 356 messages sur les forums, 4 050 annonces d'emploi et stage... et 2 100 000 visites du site par mois. *

C'est nouveau >

Du nouveau sur Le Village : vos notifications personnalisées !

Focus sur >

Comment libérer les freins au recrutement des cabinets d'avocats ?




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs