Avocats : augmentez le trafic vers vos articles.

Armand Botherel
Fondateur de Simulegal
https://www.simulegal.fr/presence-digitale/

1143 lectures 1re Parution: Modifié: 5  /5

Créer un site Internet n’a de sens que s’il attire du trafic. Ainsi, ne pas publier régulièrement sur votre domaine d’expertise reviendrait à apposer votre plaque dans une impasse. Sans un petit coup de pouce de votre part, personne n’ira consulter votre site et prendre rendez-vous.
Cependant rédiger régulièrement peut rapidement devenir chronophage sans pour autant remplir l’objectif premier : attirer des futurs clients sur votre site.

Dans cet article, nous nous intéresserons donc à optimiser et à rentabiliser au maximum la rédaction de vos articles juridiques afin d’écrire du contenu de qualité qui attire des clients en passant un minimum de temps dessus.

-

I. Pourquoi avoir un blog juridique ?

Avoir plus de visibilité.
En créant du contenu agréable, structuré, pertinent, utilisant les bons mots-clés, l’algorithme de Google vous mettra en valeur et augmentera vos chances d’apparaître en première page lorsqu’un justiciable écrira l’un de ces mots-clés dans la barre de recherche. Vous attirez ainsi plus de trafic qualifié sur votre site.
D’ailleurs, un article est facilement partageable : en adoptant une stratégie de partage sur les réseaux sociaux ou via une newsletter, vous multipliez vos chances d’être lu.

Capter de nouveaux clients.
De la même manière qu’un patient ira sur Doctissimo avant d’aller consulter un médecin, le justiciable effectue systématiquement une recherche juridique avant de rechercher un avocat. Un justiciable ayant apprécié votre article ira donc plus naturellement vous demander conseil.

Faire figure d’autorité.
Aujourd’hui, lorsqu’un justiciable recherche un avocat, il a le même réflexe qu’un consommateur : vérifier ses avis et sa présence en ligne. En écrivant sur des sujets juridiques spécifiques, un avocat peut ainsi démontrer son expertise dans ces domaines. Cela peut aider à renforcer la crédibilité, et à établir la confiance avec les clients potentiels.

Améliorer le référencement.
Un blog juridique va également améliorer le référencement du site de votre cabinet. En écrivant sur des sujets pertinents liés à son expertise, l’avocat pourra attirer du trafic qualifié vers son site web et améliorer sa visibilité en ligne.

II. La rédaction.

Afin d’attirer du trafic sur votre site vous devez créer du contenu. Cependant, noircir les pages de son blog avec des articles juridiques ne suffit pas.

Les règles à respecter pour optimiser votre référencement sont très nombreuses, cependant, voici quelques règles essentielles à suivre lors de l’écriture de votre article pour optimiser au mieux votre article.

A. Le sujet.

1. Sur quel type de sujets devez-vous travailler ?

Vous devez créer du contenu qui attise la curiosité et qui génère de l’engagement (des interactions entre vous et les utilisateurs du réseau social).

Le but est de parler de sujets suffisamment :

Techniques : tout en restant pédagogique, votre article doit démontrer votre expertise sur un sujet précis.
Utiles : vous devez parler de situations concrètes en donnant des informations pratiques, facilement utilisables.
Actuels : le droit est présent partout, soyez donc le premier à parler d’un sujet d’actualité sous un angle juridique. Vous augmenterez les chances que votre article soit partagé.

2. Comment trouver des idées d’articles ?

a) Les suggestions de Google

Vous pouvez essayer de chercher via la barre de recherche Google des mots appartenant au lexique de votre expertise juridique pour trouver des variations de la requête principale.

Vous trouverez d’autres propositions en bas de la page de résultat dans les “recherches associées”.

Parfois, Google propose également une liste de questions dans le haut de la page de résultat sur des thématiques similaires traitées au sein d’un article.

b) Analysez la concurrence.

N’hésitez pas à consulter les blogs de vos concurrents pour voir quels sont les articles les plus populaires. Vous pouvez utiliser des outils comme Ubersuggest pour savoir quelles sont les pages (et les articles) les plus consultées sur leur site.

c) Parcourez les réseaux sociaux.

Pour mieux comprendre les sujets qui fonctionnent, allez d’abord regarder les publications des comptes touchant à votre domaine d’expertise (dont vos concurrents) et notez les sujets de publications qui ont le mieux fonctionné (qui ont suscité le plus d’interactions). Sur Linkedin par exemple, vous pouvez analyser les publications des autres avocats pour rester au courant des thèmes d’actualité, des conseils et astuces prodigués.

d) Forums et groupes Facebook.

Particulièrement développés sur Facebook, certains groupes constituent des viviers de prospects intéressants traitant de sujets pouvant inspirer vos articles. Rejoignez les groupes qui traitent de votre expertise pour mieux comprendre les attentes des justiciables que vous ciblez. N’hésitez pas également à répondre aux publications posant des questions juridiques afin de démontrer votre expertise et de fidéliser de potentiels clients.

De la même manière que pour les groupes Facebook, vous pouvez vous inscrire à des forums et lister les thématiques abordées. Vous pouvez déterminer les thèmes les plus viraux en vous intéressant au nombre de commentaires. Vérifiez cependant la date de publication du dernier message pour ne pas travailler sur un sujet devenu obsolète.

e) Utilisez des outils.

Vous pouvez également utiliser des outils comme Buzzsumo, Answer The Public ou SEMrush.

Buzzsumo est un moteur de recherche permettant de trouver des idées de contenu dans votre domaine d’expertise.

Answer The Public permet de récupérer les recherches les plus populaires des internautes et de proposer une liste de sujets à partir d’une requête ou mot-clé.

SEMrush est un outil de recherche d’idées de contenu en fonction du volume de recherche et du niveau de concurrence.

3. Vérifiez l’état de la concurrence sur le sujet trouvé.

Votre objectif est d’apparaître en première page sur Google. Il est donc important de vérifier au préalable si le sujet est déjà traité par des blogs possédant déjà un domaine d’autorité important pour savoir si vous avez des chances de vous démarquer.

L’autorité d’un domaine est une note que les moteurs de recherche attribuent à un site web. Il équivaut à la confiance que Google accorde au site web.

Par exemple, si vous souhaitez faire un article sur “le divorce” et que la première page Google est monopolisée par des sites reconnus comme Village de la Justice, Wikipédia ou service-public.fr, essayez de trouver un angle d’attaque plus précis.

Par contre si vous voyez que votre sujet n’est traité que par des sites ayant un domaine d’autorité faible, il peut être intéressant de faire un article dessus. Faites en sorte de proposer un meilleur contenu en termes de qualité, de structure, de longueur et de mots-clés.

Vous pouvez vérifier le domaine d’autorité d’un site en installant une extension Chrome comme Mozbar par exemple.

B. L’écriture.

1. Texte.

a) Les mots-clés.

De la même manière que vous avez besoin d’un appât pour pêcher, vous avez besoin de mots-clés pour attirer des lecteurs sur votre blog.

Vous devez pour cela utiliser trois types de mots-clés :

Les mots-clés génériques
Il s’agit de mots-clés très concurrentiels dont le volume de recherche est très élevé. Vous devez en utiliser quelques-uns, cependant il s’agit de mots sur lesquels il est difficile de se référencer car déjà très utilisés de manière générale sur Internet.

Par exemple, quand bien même votre article sera très complet, vous n’arriverez pas (ou très difficilement) en première page sur les recherches “avocat” ou “divorce”.

Les mots-clés de moyenne traîne
Il s’agit d’expressions composées de 2 à 3 mots maximum. Malgré un nombre plus faible de recherche que les mots-clés génériques, la concurrence est un peu moins faible et il est plus facile et stratégique de vous positionner.

Par exemple, vous pouvez tenter de vous positionner sur des expressions comme “divorce pour faute”, “protection des brevets”, “statuts SAS”.

Les mots-clés de longue traîne
Il s’agit d’expressions composées de 4 mots ou plus. Bien qu’ils ne fassent pas l’objet d’un grand volume de recherches mensuelles, si vous êtes l’un des seuls à s’être référencé sur ces termes et que vous en utilisez plusieurs, vous augmentez vos chances d’accueillir un trafic qualifié sur votre article.

Par exemple, vous pouvez tenter de vous positionner sur des expressions comme “déposer une enveloppe Soleau”, “conditions générales de vente e-commerce”, “prestations compensatoires divorce pour faute”.

b) Comment trouver les bons mots-clés ?

Vous pouvez utiliser des outils comme Keyword Surfer, Ubersuggest, Google Keyword Planner, Yooda ou Semrush pour trouver les mots-clés adaptés à votre sujet.

Une fois votre page terminée, vous pouvez également vérifier que vous avez utilisé les bons mots-clés en analysant votre article sur 1.fr.

c) Comment utiliser les mots-clés ?

Les mots-clés doivent être placés de manière stratégique dans vos articles.

Il est primordial d’utiliser des mots-clés génériques dans le titre de l’article (H1), et des mots-clés à moyenne ou longue traîne et dans les sous-titres (H2, H3, etc.).

Concernant le corps de l’article, l’occurrence d’un même mot-clé ne doit pas dépasser 5%. Vous pouvez y insérer toutes les catégories de mots-clés vues précédemment.

Vous pouvez également prévoir d’insérer des mots-clés génériques dans les titres et les balises ALT des images.

2. La structure de l’article.

Votre site doit être le reflet des qualités que le justiciable cherche chez un avocat : de la clarté, de la pédagogie, de la sobriété et de la rigueur.

Pour rendre la lecture la plus agréable possible, pensez à :

  • Utiliser des images (photos, illustrations) ;
  • Laisser assez d’espace entre les éléments de votre site (texte, images, …) ;
  • Utiliser les titres et les sous-titres (avec leurs balises H1,H2,H3, …) ;
  • Hiérarchiser les titres en utilisant différentes tailles, polices, graisse (italique, gras) et couleurs ;
  • Faire des paragraphes courts.

Concernant vos paragraphes, pensez à structurer votre propos grâce aux :

  • Retour à la ligne à chaque nouvelle idée, information, etc. ;
  • Listes à tirets (bullet points) ;
  • Colonnes ;
  • Graisses (italique, gras).

Si votre article est très long, insérez dès le début ou juste après votre introduction un sommaire avec des ancres afin de permettre au lecteur d’aller directement lire la section qui l’intéresse.

III. Performance.

A. Performances techniques.

1. La vitesse de chargement.

La vitesse de chargement de votre page est également capitale. Elle peut notamment dépendre du poids des images et du code utilisé.

Ainsi, 53% des visiteurs abandonneront votre site web si son chargement prend plus de 3 secondes.

Il est donc important d’analyser la vitesse de chargement de votre page grâce à Pingdom, GTmetrix, Uptrends, Google Page speed insight, …

Pour réduire la vitesse de chargement, pensez alors à réduire la taille des fichiers média, le CSS et le JavaScript, autoriser la mise en cache des ressources, etc.

2. Responsivité.

Les téléphones mobiles représentent désormais 51,3 % des consultations effectuées et Google met en avant les sites adaptés aux téléphones.

La responsivité de votre site, sa capacité à s’adapter automatiquement aux dimensions de l’écran de l’utilisateur qui le consulte, est ainsi primordiale.

Il est donc important de pouvoir vérifier la responsivité de votre article en utilisant par exemple un site comme amireresponsive.

Pour être encore plus précis, vous pouvez également utiliser le Dev Tools pour vérifier la responsivité sur plusieurs modèles de téléphones ou de tablettes différents.

B. Performance générale.

Lors des premiers mois, il est vital de suivre la performance de votre article et de la comparer avec celles de vos autres articles. Cela vous permettra de savoir quoi améliorer pour vos futurs articles.

Afin d’analyser l’impact de votre article et les performances de votre site web, il est important d’utiliser Google analytics. Google analytics permet de suivre le trafic, les conversions et l’efficacité des canaux de communication employés.

Vous devez également impérativement créer un compte Google Search Console pour identifier les mots-clés les plus utilisés par les internautes qui arrivent sur votre site. Vous pouvez également y indexer vos pages pour accélérer leur référencement

Armand Botherel
Fondateur de Simulegal
https://www.simulegal.fr/presence-digitale/

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

7 votes

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 6e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, commissaires de Justice, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 154 470 membres, 25715 articles, 126 939 messages sur les forums, 3 660 annonces d'emploi et stage... et 1 500 000 visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR...

• Legal privilege à la française : 100 fois sur le métier, remettez votre ouvrage ?

• Vos Annonces et Formalités légales sur le Village de la justice.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs