Jean-Marc Brulé
Stratégie et performance des Cabinets d’Avocats
Conseil-Formateur-Conférencier-Auteur
Ancien DG CICERON & PDG-fondateur d’ECOSTAFF

 
Guide de lecture.
 

Et si vous bâtissiez (enfin) une stratégie gagnante pour votre Cabinet ?

Près de 70% de mes clients ne peuvent pas me dire pourquoi ils se lèvent le matin et travaillent pour certains 60 à 80 heures chaque semaine !
Car soyons sérieux : vouloir faire X% de CA en plus ou ouvrir Y dossiers supplémentaires n’est qu’un souhait vide de sens. Cela ne représente aucunement une stratégie pour le Cabinet. Une stratégie gagnante et responsable permet d’impliquer, de motiver, de donner un sens au quotidien. In fine le résultat pourra bien entendu être une augmentation de votre chiffre d’affaire. Mais ce sera bien plus que cela…

Mes missions commencent toujours par un échange libre avec le ou les Avocats Associés du Cabinet. Nous partageons sur leurs valeurs, sur leurs objectifs, autant que sur leur vision de l’existant et du chemin à parcourir.

Le constat est sans appel : peu d’entre-eux formulent avec clarté les objectifs du Cabinet, les horizons de réalisation et encore moins la manière d’y parvenir ! Le plus souvent cela est dû au fait qu’ils ne se sont simplement jamais posé ces questions.
Les jours succèdent aux jours, qui succèdent aux semaines et aux années dans une course effrénée et sans but.

Et même dans le cas, fréquent, d’une réussite financière, mes interlocuteurs expriment une certaine lassitude et une baisse de motivation dont le symptôme le plus visible est un repli sur soi plus ou moins fort.

Comment imaginer dès lors motiver et tirer le meilleur de ses équipes, ses salariés, ses collaborateurs ?

Dans le cas d’associés, c’est parfois le fondement même de l’association, l’envie initiale de créer ensemble qui a peu à peu cédé la place à un quotidien désincarné dans lequel un dossier succède à l’autre sans autre objectif, ni envie. Au bout d’un temps, même la meilleure des 2035 ne justifie plus de courir sans but dans des couloirs séparés plutôt que de faire une course de relais, ensemble, et avec ses équipes.

Si cette situation vous parle, « réfléchir avant d’agir » s’impose, et le déconfinement pourrait être le facteur positif déclenchant. Car poser les choses facilite le quotidien, la prise de décision. Cela réduit également très significativement le stress car savoir où l’on va et comment on y va rend plus serein, motivé, et performant.

Pour y parvenir, la solution réside dans la rédaction d’une stratégie de Cabinet. Pas si simple qu’il n’y paraît car sa rédaction rebute certains (beaucoup) tant elle est impliquante dans ce qu’elle sous-entend et le travail qu’elle suppose. En simplifiant, on peut évoquer les axes suivants :

  • Définir vos attentes personnelles en tant qu’homme ou femme.
  • Définir vos attentes professionnelles en tant qu’Avocat.e.
  • Faire une photo objective de la situation actuelle.
  • Exprimer votre vision du futur du Cabinet à 3, 5 voire 10 ans.
  • Comparer votre vision avec celle de vos associés lorsque vous en avez.
  • Définir les conditions propres à passer de la situation actuelle à celle souhaitée.

Ces étapes peuvent représenter un obstacle impossible pour l’Avocat qui n’est pas habitué d’un tel exercice pour lui-même. Cela demande de prendre du recul, d’être le plus objectif possible, et de rechercher comment faire converger des visions d’associés parfois divergentes. Enfin, il convient d’être ambitieux tout en définissant des objectifs atteignables. Ouf !

Souvent, cet exercice soulève également des questions dont certaines touchent à l’être, aux valeurs, aux aspirations réelles. Ceci est d’autant plus vrai pour un.e avocat.e qui a prêté serment de nombreuses années en arrière. Une lassitude peut avoir remplacé la fougue et l’exaltation des premières années d’exercice. Le type de clientèle, le domaine de droit, le mode d’exercice sont autant de sujets sur lesquels il est important de réfléchir.

Comme je l’exprimai dans un article précédent « Changement de modèle : le management confiné est source de progrès ! », cette période forcée a démontré que des nouveaux modes de fonctionnement du Cabinet sont possibles et souhaitables. Je constate lors des échanges avec la profession que cette pseudo pause a également renforcé l’interrogation personnelle sur le sens de son action, sur la répartition pro-perso, sur la relation avec ses associés et son équipe.

Le timing me semble donc parfait pour bâtir ou réviser votre stratégie de Cabinet.

Une fois réalisée, elle sera pour vous un véritable atout dans la gestion quotidienne du Cabinet et de votre équipe. Elle deviendra une boussole commune, le cap à suivre. Chaque action importante, tout investissement, chaque décision, embauche, ouverture de bureau secondaire, acceptation d’un nouveau client ou autre choix impliquant pourra être comparé à la stratégie construite… et communiquée. Le sens en sera décuplé et participera à la dynamique d’équipe.

Une telle démarche n’est d’ailleurs pas réservée aux avocat.e.s. C’est le cas de très nombreuses TPE ou PME dont le dirigeant est un expert de son domaine, mais dont la formation initiale et continue n’inclue que peu voire pas de compétences de gestion.

Mais la profession d’Avocat a cela de magique qu’elle est réellement multiple. Cette caractéristique vous offre la liberté de vous réinventer sans devoir déposer la robe et quitter le Barreau. Il vous est possible de vous y réaliser de différentes manières, en individuel comme en collectif, auprès de familles comme d’entreprises, à Paris comme en province ou dans les DOM-TOM. Elle permet de gérer votre temps suivant vos aspirations. Tout y est possible. Il suffit juste de choisir, plutôt que subir. Sans compter la possibilité de créer des activités annexes qui ouvre le champ des possibles. Certains l’ont compris, qui puisent dans la création, de legaltechs, par exemple un second souffle qui profite à leur activité principale d’Avocat.

Il n’est jamais trop tard pour prendre de bonnes décisions. Vous découvrirez à quel point bâtir votre stratégie gagnante et responsable sera pour vous une source de motivation et de performance au quotidien. Pour franchir le pas, des conseils extérieurs au Cabinet peuvent être une aide ponctuelle neutre efficace.

A vos marques, prêts, agissez.

Jean-Marc Brulé
Stratégie et performance des Cabinets d’Avocats
Conseil-Formateur-Conférencier-Auteur
Ancien DG CICERON & PDG-fondateur d’ECOSTAFF

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

7 votes

A lire aussi dans la même rubrique :

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs