Accueil Carrières en droit Le coin des étudiants

Enseignement et formation en ligne du droit : vers une profonde mutation ?

Le CNAM organisait en janvier 2016 un passionnant colloque sur le thème "Enseignement et formation en ligne des professionnels du droit : vers une profonde mutation des études de droit ?".
Ce colloque, gratuit, était à suivre sur place ou en ligne, en direct ou en différé... très accessible donc, pour mettre en pratique le sujet même du colloque sur un sujet d’importance pour les étudiants de demain et... les professionnels d’aujourd’hui [1].

Quelles sont les diverses pratiques innovantes d’enseignement et comment construire un enseignement en ligne ? Ces enseignements incorporent-ils les nouvelles pratiques professionnelles des juristes, qui utilisent déjà les technologies de l’information et de la communication (Tic) dans la recherche des informations juridiques en ligne ou le contentieux ?

Ce colloque, réalisé sous la direction scientifique d’Anne Le Nouvel, professeure associée au Cnam, était organisé par le Cnam et la Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH) [2].

Nous avons choisi de vous présenter a posteriori deux interventions en vidéo, dont voici la première, celle d’Anne Le Nouvel, qui motive pour le Village de la justice sa conviction que l’enseignement exploitant les technologies complète et améliore l’enseignement traditionnel. Retour d’expérience...

Village de la Justice : Peut-on faire un parallèle entre l’effet de déshumanisation que l’on reproche souvent aux technologies et la « virtualisation » de la formation en ligne ? Ou bien au contraire la formation en ligne peut-elle rapprocher les participants ?

JPEG - 21 ko
"Cette virtualité devient la réalité (des apprenants), et la nôtre (enseignants, professionnels du droit…)." Anne Le Nouvel en pleine conférence mixte sur place et à distance.

Anne Le Nouvel : "Je crois qu’il y a un changement de paradigmes ! Pour "l’ancien" monde, dans lequel l’enseignement (du droit) était essentiellement en "al", c’est-à-dire vertical, pyramidal, magistral en amphithéâtre, l’utilisation des NTIC dans l’enseignement et la formation est certainement synonyme de déshumanisation ! Cela modifie les méthodes traditionnelles d’enseignement et cela fait peur, à certains enseignants, peut-être aussi à quelques apprenants.

Mais dans le monde d’aujourd’hui, cela se passe autrement. Les réseaux sociaux, l’information sur internet, les multiples voies d’entrée sur la connaissance modifient profondément les comportements, les habitudes, les attentes des apprenants (au sens large, élèves, étudiants, stagiaires en formation professionnelle).

Aujourd’hui, ces derniers sont pour la plupart "connectés", se servent des réseaux sociaux, et ne perçoivent pas l’enseignement en ligne comme une déshumanisation, bien au contraire ! Forums, chats, visioconférences en direct, ou sur youtube, twitter, et autres le démontrent bien. Cette virtualité devient leur réalité, et la nôtre (enseignants, professionnels du droit…)."

Des apprenants connectés, c’est entendu, mais comment se passe le contact humain ?

Anne Le Nouvel : "Je vous assure que même avec 21000 étudiants inscrits sur mon MOOC droit des contrats de travail (FUN 2015), il a été possible de créer un contact réel avec les apprenants, comme en témoignent les milliers de post sur le forum, les centaines de mails que j’ai reçus, et les participations actives aux webconférences sur Youtube.

Il me semble pour finir que la vraie question n’est pas celle de la déshumanisation des cours en ligne. La vraie question est celle de la capacité de l’enseignant à fédérer son groupe, qu’il soit réel ou virtuel…

Fondamentalement, l’utilisation des outils online n’est qu’un moyen au service de la pédagogie, devenue transversale."

Regardons maintenant avec grand plaisir l’intervention d’Anne Le Nouvel, un éclairage concret et motivant !

https://player.vimeo.com/video/154018872
Extrait du colloque du CNAM, 26 janvier 2016.

Rédaction Village de la justice

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

23 votes

Notes :

[1Pour la formation continue.

[2Dans le cadre d’une recherche financée par la mission Droit et justice du ministère de la Justice. Le thème de cette recherche concerne les pratiques innovantes de formation professionnelle du droit, ou comment se diriger vers un nouveau modèle.

Article lié :