Accueil Carrières en droit Formation continue

Juristes, formez-vous en e-learning !

L’émergence d’outils pédagogiques issus des NTIC répond depuis plus d’une dizaine d’années à l’évolution permanente des besoins en formation, vers plus d’efficacité, plus de flexibilité, et une réduction des coûts.
Mais l’e-learning va aussi être un atout dans la formation si l’on utilise par exemple une approche ludique pour traiter des différents sujets, ou des technologies simples mais interactives.

L’e-learning est protéiforme : cet anglicisme signifie « formation à distance » et peut se faire depuis une salle de travail “off campus”, depuis chez vous en classe virtuelle (interaction en direct avec le professeur et les autres élèves), depuis votre poste de travail, ou même depuis le bus, le métro, la rue...

De nouvelles formes originales de formations ont vu le jour depuis quelques années : l’apprentissage mixte ou « blended learning » associe des séances d’e-learning et des séances en présentiel (en présence de l’enseignant).

Connaissez-vous aussi les « serious games » ?
Ce sont des jeux (jeux vidéos ou autres) qui ont pour but de se former de manière plus ludique et plus interactive, notamment à distance.
Par exemple, sur le site de l’université Jean Moulin (voir plus bas), on trouvera les jeux suivants : la procédure devant le Tribunal de Grande Instance, la procédure devant la Cour d’Appel, l’organisation judiciaire civile générale... Ces jeux ont pour objectifs de familiariser les joueurs avec les règles de droit, les règles de procédure.
Michelin a développé lui aussi un jeu de formation/sensibilisation : "Mission anti-trust" sur le thème des risques liés au non-respect de la loi anti-trust.

Et les MOOC dans tout cela ?

Les Massive Open Online Courses (MOOC) sont des outils du e-learning. "Le MOOC" propose des enseignements accessibles à distance et ouverts à tous. Ce dispositif cherche à renforcer l’interactivité entre les participants qui n’existait pas dans les cours dits « par correspondance ». Internet permet de réduire la frontière séparant l’enseignement à distance et l’enseignement présentiel grâce aux échanges ayants lieu sur les forums dédiés ou au sein des classes virtuelles."

En France aussi, les facultés de droit adoptent ce nouvel outil de diffusion des connaissances.
Exemples :

L’ensemble de ces MOOC se retrouvent sur le site dédié à l’enseignement supérieur par le numérique et le site Annuaire MOOC ou sur le site France université numérique

Un autre modèle de cours en ligne le SPOC.
Les Small Private Online Courses (SPOC) arrivent progressivement en France. Ces derniers s’adressent à un public plus restreint, qui peut-être sélectionné sur dossier.

Contrairement aux MOOC, les SPOC sont diplômants, mais peuvent-être payants.
Ce mode de cours en ligne permet un meilleur suivi et une relation plus dense entre les apprenants, via la plateforme pédagogique, ainsi qu’avec leurs tuteurs.

Selon François Germinet (pré­sident de l’Université de Cergy-Pontoise), "toutes les uni­ver­si­tés peuvent se lancer" dans la mise en place de SPOC.

On le voit, de nombreuses possibilités sont offertes, et ce type de formation à distance est bien différent d’une formation par courrier ou email, de par son interactivité, ses outils... Nous faisons donc dans ce dossier un tour d’horizon de ce type de formations dans le monde du droit.

Quels usages dans le monde du Droit ?

Une des pratiques courantes en e-learning est la mise en situation, par exemple sous forme de jeux (simulation, quizz...). Surprenante pour certains, cette pratique est aussi adaptée au droit, où les nombreux cas et exemples concrets permettront toujours de mieux faire passer un message.

L’e-learning dans le droit permettra de la même façon de faire travailler ensemble des étudiants sur des cas pratiques, un peu comme à l’école, mais avec la richesse de l’apport de professionnels (s’il s’agit de formation continue et non initiale) aux parcours différents.

Un autre atout fort de l’e-learning est qu’il semble plus adapté à des professions très sollicitées par leur agenda (caler une formation de 4H dans l’agenda d’un avocat ou de sa secrétaire n’est pas chose aisée...), avec des horaires de disponibilité décalés. Des professions du droit également très “éclatées” dans leur répartition géographique, puisque l’on trouve des avocats et juristes partout... ce qui n’est pas le cas des organismes de formation spécialisés, très centralisés en Ile de France et accessoirement dans les grandes villes.

De même, on trouve dans le droit de très nombreuses spécialités, vues parfois différemment selon le métier (un avocat, un notaire et un juriste d’entreprise n’auront pas toujours le même point de vue ou en tous cas pas la même approche sur certains sujets).
Le grand avantage du e-learning est alors de mélanger technique de diffusion “unidirectionnelle” (enseignant vers étudiants), personnalisation des formations et techniques dîtes du “web 2.0” (réseaux sociaux, interactivité, jeux...). Ce côté ludique que l’on peut parfois ajouter aux formations (du simple quizz à la simulation complète) augmente souvent la motivation et l’acceptation du sujet... qui “passe plus facilement”.

Pour les formations longues il est important que des rencontres réelles se fassent néanmoins, pour des questions de motivation, de confiance, d’humanisation de la formation.

Autre atout possible de l’e-learning : la formation “mobile”, sur tout appareil permettant une bonne connexion web (ordinateur portable ou PDA, iPhone etc). Ces modules sont encore balbutiants et rares pour le droit, mais à terme on peut imaginer suivre une actualisation de connaissance par exemple dans un domaine de droit, pendant que l’on patiente au palais, ou poursuivre des cours d’anglais juridique lors d’un voyage d’affaires.
Ici la disponibilité est l’atout fort !

Enfin, notons un atout non négligeable de l’e-learning : Les tarifs sont souvent inférieurs aux formations “classiques”, puisque l’on réduit les frais généraux. Même si les deux modes de formation sont très différents et impliquent une méthodologie, des intervenants et des résultats différents, l’e-learning sera plus accessible au plus grand nombre.

En principe l’outil est standard : un ordinateur connecté au web avec un navigateur récent, le mieux étant d’avoir un casque si vous n’êtes pas seul(e) dans votre bureau, et surtout d’être disponible (décrocher le téléphone par exemple).

Quelle offre déjà existante en Droit ?

La formation initiale à distance, notamment dans les universités, existe déjà depuis quelques temps pour le droit, et fréquemment ces formations sont conçues pour convenir également aux professionnels dans le cadre de leur formation continue et dans une perspective d’évolution de carrière.
Elle s’organisent de plus en plus souvent avec les outils interactifs qui les placent parfois dans la catégorie e-learning.
En savoir plus (...)

Ainsi par exemple à Strasbourg est proposé depuis quelques années un Master 2 de droit du multimédia et des systèmes d’ information avec une palette d’outils de travail collaboratif (chat, partage de documents, forums de discussion, agenda, listes de diffusion...). Chaque étudiant dispose d’un bureau virtuel avec son agenda personnel où il retrouve le planning de la formation, sa boite mail, ses documents, ses ressources audio, vidéo....

La Faculté de Droit virtuelle de l’université Jean-Moulin (Lyon 3) expérimente de son côté l’e-learning collaboratif : “Un étudiant volontaire met en ligne ses prises de notes, l’ensemble des étudiants enrichissent le document par des corrections, des ajouts d’informations, ou encore, soulèvent des controverses.
A l’issue de cette consolidation collaborative effectuée par les étudiants et avant la séance de cours suivante, l’équipe pédagogique consolide le wiki en retirant les éventuelles assertions fausses et en tranchant les débats qui ont pu naître.”
La fac de Lyon a même fait son entrée dans l’espace virtuel public en 3D sur Second Life. Le projet de création d’un tribunal virtuel annonce une utilisation qui s’apparente au jeu éducatif : les étudiants en droit pourront simuler les démarches à réaliser lors de la préparation et du déroulement d’un procès...
La fac propose à ses enseignants et étudiants une plate forme pédagogique ainsi qu’un e-learning center favorisant l’apprentissage à distance par le e-learning.

Le Centre Audiovisuel d’Etudes Juridiques (CAVEJ) des universités de Paris propose des formations à distance et en ligne en droit pour la préparation de diplômes nationaux (Capacité en droit, Licence en droit et Master 1).
Réunissant six universités de Paris et de la région parisienne (Paris 1 , Paris 2 , Paris 5 , Paris 11 , Paris 13 et Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines ), le centre répond à un besoin : se former tout au long de la vie par des méthodes adaptées à l’enseignement à distance et accueille d’ailleurs chaque année plus de 4 500 étudiants.
Spécialement conçus pour la formation à distance, les enseignements sont assurés par des professeurs et maîtres de conférences des universités de Paris ainsi que par des professionnels (magistrats, avocats). Pionnier de la formation à distance, le centre fournit ses cours sur CD MP3 et par Internet. Il dispose d’un environnement numérique de travail (cours numériques sur plateforme e-learning) et d’une ingénierie pédagogique adaptée (tutorat important, permanences téléphoniques et en présentiel, regroupements, fascicules de TD, guides de travail, forums…).

Au niveau des centres de formation privés, le e-learning ne s’est pas bien développé.

Témoignages et utilisateurs.

Qui peut utiliser l’e-learning ?

Tout le monde serions-nous tentés de dire... Mais certains trouveront dans cette forme d’enseignement “ce qui leur manquait” auparavant avec la formation classique :

  • Si vous êtes éloigné(e) des grandes villes... Hors Paris, l’offre de formation en droit est réduite, l’e-learning vous sera utile.
  • Si vous avez peu de temps en journées et que vous voulez suivre une formation partiellement en week-end ou le soir...
  • Si cette formation est “en plus” de votre emploi, c’est à dire que vous ne prenez pas sur votre temps de travail le temps de formation. Un cas possible est un projet de reconversion : “Je suis secrétaire dans un cabinet d’avocats parisien depuis 1 an mais ayant un niveau bac+3 an droit, j’aspire à évoluer”... “Avocat, je suis en train de me demander si ce métier est véritablement fait pour moi et m’interroge sur les possibilités de reconversion vers l’entreprise et un domaine précis du droit”... “Depuis 12 ans en service juridique, je cherche à évoluer personnellement en parallèle à mon activité, pour pouvoir changer de secteur”...

Cependant, si la formation à distance paraît être la solution idéale pour se former “souplement”, il n’en reste pas moins qu’il faut développer certaines aptitudes pour être un apprenant en e-learning :

  • Communiquer et échanger (une bonne formation en e-learning se fait en lien avec d’autres étudiants et avec l’enseignant, et donc pas seul contrairement à la déjà traditionnelle “formation à distance”) ;
  • Savoir s’organiser et planifier, pour les formations sur plusieurs séances ou les formations diplômantes sur plusieurs mois ;
  • Gérer et se donner les moyens (la motivation doit toujours être un peu plus forte à distance que pour une formation classique dans une salle, ne serait-ce que par l’utilisation d’outils plus évolués, le fait qu’il y a souvent plusieurs séances, que vous n’êtes pas en contact physique avec l’enseignant, etc) ;
  • Savoir collaborer (notamment pour les jeux de rôles, les travaux en groupe...) ;
  • Suivre et évaluer sa propre progression.

Ainsi, un étudiant en droit qui a suivi ce type de formation nous confirme le besoin de motivation, et surtout l’absence du contact humain qui peut manquer en plusieurs occassions :
Ce qui manque le plus est peut être le rapport humain et les conversations qui ne tournent pas autour du cours uniquement... Par exemple, des informations sur les opportunités de carrières, pas d’approche de réseau professionnel... Conclusion : grande motivation personnelle nécessaire mais finalement égo réhaussé lorsque réussite !”.

Liste proposée de formations à distance ou en elearning ici.

Rédaction Village de la justice

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

54 votes