Accueil Management Technologies et innovations pour les métiers du droit

Innovation d’avocat #2 : Faciliter l’accès au droit en créant une « box »avocat.

La 5ème édition du prix de l’innovation des avocats en relation-client est lancée et cette semaine nous avons choisi de vous présenter l’innovation du cabinet Roulette Garlin Boust Mahi, représenté par Patrick Roulette, avocat associé.

Il a créé Avocapack, support matériel sur le principe des « Box », dans lequel se trouve une aide détaillée et divers documents permettant de réunir les informations nécessaires à la prestation envisagée dans le domaine du droit des sociétés. Il décrit toutes les prestations comprises pour le prix indiqué et comprend une liste d’avocats sélectionnés par un dispositif dénommé RAE (Réseau Avocat Entreprises) dans laquelle le client choisit l’avocat qu’il souhaite.

JPEG - 67.4 ko
Regardez la vidéo de présentation de l’innovation et votez !

www.innovation-juridique.eu

Pourquoi avoir choisi le format d’une « box » pour innover ?

La Box est un support connu qui intègre des éléments clés que nous souhaitions mettre en valeur à savoir, la qualité, le « tout compris » et le choix de prestataires sélectionnés. Cette Box n’est qu’un support qui permet de matérialiser une prestation essentiellement intellectuelle. Il s’agit également d’un objet usuel, qui démystifie et simplifie l’accès à l’avocat et facilite donc le recours à l’avocat.

Dans chaque box figure un document décrivant la prestation acquise, un questionnaire et d’éventuels documents complémentaires en fonction de la prestation concernée. Elle comporte également la liste établie par le RAE (Réseau Avocat Entreprise) qui comprend les cordonnées des avocats sélectionnés par cette association, ainsi qu’un bon d’échange à remettre à l’avocat sélectionné dans cette liste.

En fonction des partenariats mis en œuvre, le contenu peut être enrichi, y compris pour promouvoir des partenaires ou proposer des services complémentaires.

Concrètement comment cela se passe-t-il une fois que le justiciable a acheté la box ?

Les produits AVOCAPACK sont vendus exclusivement par l’intermédiaire d’intervenants institutionnels comme les ordres d’avocats, les greffes des tribunaux de commerce, les chambres des métiers ou de commerce, les syndicats patronaux. Un partenariat peut également être mis en œuvre avec des collectivités locales. Mais dans tous les cas il s’agit d’une vente « physique » permettant l‘accès à un conseil sur les produits proposés et à une information complète sur les conditions d’utilisation d’AVOCAPACK.

JPEG - 29.5 ko
La "box" AVOCAPACK pour la constitution d’une SAS

L’achat de la Box donne accès à la liste des avocats sélectionnés et le justiciable choisit son avocat dans cette liste puis prend rendez-vous à son cabinet pour la réalisation de la prestation. Si lors de cette première rencontre le justiciable ne se sent pas en phase avec cet avocat, il peut en changer, sauf s’il a remis le bon d’échange.

Quelle que soit la prestation, l’avocat sera le seul interlocuteur du justiciable et c’est lui qui assurera la gestion des prestations qui ne le concernent pas. Pour les constitutions de sociétés et dans le cadre d’un partenariat avec un formaliste, c’est ce dernier qui se chargera matériellement de toutes les démarches jusqu’à l’obtention du Kbis. En revanche c’est l’avocat qui remettra ou transmettra le Kbis au justiciable.

Il n’y a aucun mouvement de fonds car l’AVOCAPACK est payé sur le lieu de diffusion et le justiciable doit simplement remettre le bon d’échange, l’avocat vérifiant pour sa part que ce bon correspond bien à un AVOCAPACK payé et donc activé. La société Easy Firm, qui dispose de l’exclusivité de la distribution d’AVOCAPACK, gère le système de validation des AVOCAPACK et effectue le paiement des prestations directement auprès des intervenants, une fois la réalisation de la prestation portée à sa connaissance. La rémunération de l’avocat dépend de la prestation et se trouve fixée pour chaque année civile au travers d’un accord entre le RAE et Easy Firm.

Quel est le rôle du RAE dans cette innovation et peut-elle être dupliquée dans d’autres barreaux ?

Le concept repose sur une notion fondamentale de territorialité. Conçu en Seine Saint Denis, sous l’égide et avec l’approbation du Conseil de l’Ordre, il a vocation à s’implanter dans chaque Barreau en tenant compte des spécificités de chacun. Le Réseau Avocats Entreprises est une association Loi de 1901 dans laquelle le Bâtonnier est membre de droit du Conseil d’Administration.

Le RAE assure en étroite collaboration avec le Conseil de l’Ordre, la formation des confrères et établi la liste de ceux qui participent au concept AVOCAPACK. Ce dispositif est conçu dès l’origine pour fonctionner sous forme fédérative, le RAE étant le nom de la fédération et par exemple en Seine Saint Denis nous avons dénommé notre association RAE Est Parisien.

Chaque Barreau pourra ainsi enrichir le terme générique pour intégrer le projet commun, tout en marquant sa spécificité territoriale. Chaque Barreau peut également faire le choix de partenaires complémentaires différents, et dispose également de la liberté de fixation des prix de chaque AVOCAPACK, même s’il paraît utile d’avoir une cohérence régionale ou nationale dans ces tarifs. La duplication du concept est donc non seulement possible, mais est même souhaitable car prévue dès la conception d’AVOCAPACK.

JPEG - 38.1 ko
Patrick Roulette présente les "box" AVOCAPACK lors du Grand Oral devant le Jury le 14 décembre 2017

La prestation de l’avocat est-elle un produit comme un autre ?

Bien sûr que non !

Mais cette question est parfaitement légitime dans la mesure où les nouveaux acteurs du web marginalisent l’intervention de l’avocat et peuvent même donner à penser qu’elle est remplaçable à moindre coût par un logiciel. La cible principale du concept AVOCAPACK + RAE ce sont les TPE et PME, dont on sait qu’elles ne vont pas spontanément vers l’avocat.

Notre ambition c’est de faciliter l’accès à la prestation d’un avocat pour faire comprendre la plus-value que représente le contact réel avec un professionnel reconnu, qui de surcroit est lui-même acteur économique d’un territoire et en connait les spécificités et/ou les difficultés. Mais il faut également admettre que notre profession n’a pas toujours facilité sa visibilité en la matière et qu’il nous faut œuvrer collectivement pour mieux nous faire connaître car avant de proposer des « produits » nous apportons avant tout du conseil et un savoir-faire encadré par des règles et des principes.

Le concept AVOCAPACK + RAE n’a pas vocation à banaliser un « produit » mais se veut le moyen de faire venir les justiciables dans les cabinets, en simplifiant les conditions d’accès et en garantissant la transparence des prix et la qualité des intervenants. Il s’agit bien de placer l’avocat au début du processus de création et de développement des entreprises et ce dans un cadre collectif et Ordinal, qui respecte pourtant le fonctionnement profondément libéral de la plupart des Confrères.

JPEG - 67.4 ko
Regardez la vidéo de présentation de l’innovation et votez !

www.innovation-juridique.eu

Rédaction du Village de la Justice

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

12 votes

Article lié :