Marie Depay,
Rédaction du Village de la Justice.

 
  • 1846 lectures
  • 1re Parution: 18 mars 2022

  • 4.78  /5
Guide de lecture.
 

[Spectacle] "Maître, vous avez la parole !"

Une fois n’est pas coutume, la Rédaction du Village de la Justice partage avec vous un spectacle, mais pas n’importe lequel : un One avocat show !
Avec "Maître vous avez la parole !", l’avocat et comédien Sébastien Wust nous propose de passer un bon moment à mi-chemin entre pièce de théâtre et stand-up, le tout avec humour et dérision.

Sébastien Wust est à la fois avocat et comédien, ne souhaitant pas choisir entre ces deux métiers, voire passions, il a choisi pour son dernier spectacle d’allier les deux et de créer un One avocat show.
L’occasion pour lui d’évoquer, sur le ton de l’humour, le quotidien et l’environnement professionnel dans lequel évolue un avocat, de se moquer de certains éléments de droit surprenants, de tics professionnels... Une façon également de lutter contre les clichés auxquels la profession doit souvent faire face.
Le spectacle est entre le stand-up et la pièce de théâtre : l’action débute par l’arrivée d’un avocat dans une salle d’audience. Ce dernier se rend compte que le Tribunal est en retard et va profiter du temps d’attente, pour échanger avec le public du spectacle qui d’une certaine manière, "joue" le public de la salle d’audience. Ainsi naît une interactivité entre l’avocat et le public.

Retrouver toutes les dates et lieux du spectacle ici et avant d’aller le voir sur scène prenez le temps de lire notre échange avec Sébastien Wust.

Village de la Justice : Quelles ont été vos motivations pour créer ce spectacle ?

"J’avais envie d’emmener les gens dans mon univers...

Sébastien Wust : « L’activité de comédien fait partie de ma vie depuis de nombreuses années. Mais avec "Maître, vous avez la parole !", c’est la première fois que je porte seul sur scène un spectacle. J’ai eu la chance de partager de très beaux projets au théâtre avec d’autres comédiens, et je le fais encore aujourd’hui avec beaucoup d’appétit, de plaisir. Mais je voulais depuis très longtemps me mettre à l’écriture d’un spectacle. J’avais envie d’emmener les gens dans mon univers, de partager avec eux ce qui me fait rire, m’agace ou me surprend. Par contre, j’appréhendais cet exercice, l’accueil du public, et je ne me voyais pas embarquer d’autres comédiens sur ce projet.
Finalement, ce qui me faisait rire, n’allait peut-être faire rire que moi. Je ne me voyais pas prendre ce risque autrement que seul. Et puis, en 2018, à l’occasion d’un spectacle organisé pour les avocats, par les avocats du Barreau de Marseille, j’ai eu l’opportunité d’écrire 3 passages seul en scène. L’accueil a été super. En tout cas, moi, j’ai vécu un moment formidable. Cette soirée a été le déclic. Dans la foulée, je me suis mis à l’écriture de "Maître, vous avez la parole". »

Quel message souhaitez-vous transmettre au travers de votre spectacle ?

"... parler de choses sérieuses sans se prendre au sérieux."

« Très rapidement, j’ai su que le spectacle porterait sur le monde de la justice. Ce monde est très largement fantasmé. Et c’est particulièrement vrai pour la profession d’avocat. Mais c’est par défaut d’information ou mauvaise information. Les gens sont nourris de nombreux clichés portés par les fictions, à la télé ou au cinéma, qui romancent volontiers l’activité d’avocat.
De la même manière qu’un service hospitalier n’a sans doute rien à voir avec "Grey’s Anatomy", la vie d’un cabinet d’avocats de province est très éloignée de ce que l’on peut voir dans "Suits"…Et tous les avocats n’ont pas un dossier susceptible de se retrouver au sommaire de "Faites entrer l’accusé". Je voulais avec mon spectacle, donner un grand coup de pied dans ces clichés. J’aurais pu le faire à la façon d’une conférence, mais moi-même je trouvais ça un peu pompeux.
Je voulais avant tout m’amuser de notre image, la regarder avec du fond, mais sur un format léger, sans prétention et avec un enjeu d’abord de divertissement. On peut faire passer beaucoup de choses avec humour. On désamorce plus facilement les préjugés. Et on amène plus rapidement les gens à s’interroger sur des sujets qui de prime abord semblent un peu austères. L’objectif était de parler de choses sérieuses sans se prendre au sérieux. »

Qu’est-ce qui vous incite à vous mettre en scène ?

« Alors, la mise en scène de ce spectacle au sens strict, a été assurée par Laurent Bariohay. C’est avec lui que nous avons créé l’ambiance de ce "one avocat show". Car il ne s’agit pas de stand-up, ni d’une succession sketchs. Le spectacle débute par l’arrivée d’un avocat dans une salle d’audience. Il se rend compte que le Tribunal est en retard et va profiter du temps d’attente, pour échanger avec le public du spectacle qui d’une certaine manière, "joue" le public de la salle d’audience. Il y a bien une interactivité entre l’avocat et le public, mais dans un contexte particulier, celui d’une salle d’audience.

Après, si votre question est de savoir ce qui me pousse à monter sur scène, je vous dirais tout simplement que je ne peux plus m’en passer. Je n’imagine pas ma vie sans l’activité de comédien. Quand je suis loin trop longtemps d’un théâtre, je ressens un manque. C’est devenu une question d’équilibre. J’ai professionnalisé une passion, et j’espère bien que l’aventure va se poursuivre. Je suis monté dans un train dont je ne connais pas la destination, mais je ne souhaite pas en descendre. »

Comment cette "passion" alimente-t-elle votre vie professionnelle d’avocat et inversement ?

"C’est un équilibre indispensable."

« Comme je le disais précédemment, c’est d’abord un équilibre indispensable. J’ai besoin de la scène. J’ai besoin de ce mode d’expression artistique. Il me permet de revenir à l’activité d’avocat sereinement, rempli de tout ce que m’apporte intellectuellement, émotionnellement et humainement l’activité de comédien.

Les années d’activité d’avocat, principalement avec la plaidoirie, m’ont quant à elles, appris à être plus efficace dans la manière de convaincre et à mieux gérer le stress lié à la prise de parole en public. Cette expérience est un atout, quand j’écris mais surtout quand je monte sur scène. Je connais ce trac, je le respecte mais je ne le crains plus. Toutes les plaidoiries passées sont autant de clés pour vivre pleinement le moment sur scène avec le public. »

Comment vos confrères perçoivent-ils votre mode d’expression hors du Palais de justice ?

« C’est difficile de répondre à leur place. Mais je crois que dans la grande majorité, ils me soutiennent dans cette seconde vie professionnelle. Si je parle de notre activité avec second degré, caricature, parfois sans filtre, c’est, sous couvert du divertissement, aussi pour dire toute l’affection que j’ai pour eux. Tous les confrères qui sont venus voir le spectacle, l’ont compris je pense. En observant et en interprétant avec humour une toute petite partie de notre vie, j’essaye humblement de dire au public "regardez nous, mais regardez nous vraiment". Si je peux faire changer - même un peu - le regard que portent les gens sur la profession d’avocat, tout en les amusant, c’est gagné. »

Informations techniques :
Auteur : Sébastien Wust ;
Metteur en scène : Laurent Bariohay ;
Producteur : Les Wagons Libres ;
Durée du spectacle : 60 minutes.

Marie Depay,
Rédaction du Village de la Justice.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

9 votes

A lire aussi dans la même rubrique :

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 4e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, huissiers, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 148 710 membres, 22857 articles, 126 508 messages sur les forums, 5 100 annonces d'emploi et stage... et 2 000 000 visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR >

5 sujets que les avocats vont suivre de près en 2022.

A LIRE AUSSI >

12ème édition du concours des "Dessins de Justice", participez et envoyez vos dessins !




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs