Benjamin Boukris
Fondateur de l’agence Tabenca
Agence de communication digitale dédiée aux avocats

 
  • 21596 lectures
  • 1re Parution: juin 2016

  • 4.92  /5
Guide de lecture.
 

Site internet d’avocat : 10 conseils pour un site réussi (édition 2022).

Le site internet est un outil de communication majeur pour les avocats, qu’il serve de vitrine de présentation ou d’outils d’acquisition de clients via un travail de référencement.
Un site internet réussi peut véritablement propulser l’activité d’un Cabinet d’avocat en lui donnant une image moderne, élégante qui le différencie de la concurrence et donne confiance à ses partenaires (clients, prospects, futurs collaborateurs...).
Je vous partage ici 10 conseils pour réussir son site internet que vous soyez avocat indépendant ou responsable de la communication d’un Cabinet.
Pour plus de clarté, j’ai structuré ces conseils en 3 parties :
1. Le design
2. Le contenu
3. Les aspects techniques et réglementaires.

Mise à jour 2022 par l’auteur de son article.

PARTIE 1 : LE DESIGN DU SITE INTERNET D’AVOCAT

« La forme, c’est le fond qui remonte à la surface  » . Victor Hugo.

Un site sobre et élégant : Bellenger Blandin Avocats

1. La typographie : finesse et élégance

La typographie, ou le choix des polices, est un élément majeur du graphisme du site internet.

C’est en grande partie la typographie qui va marquer la personnalité de votre site internet :

  • moderne vs traditionnelle
  • léger vs sérieux
  • clientèle corporate vs clientèle start-up

Il existe deux familles de typographies :

  • Les typographies Sans Serif (Arial, Helvetica, Circular, Acumin, Europa…) qui vont plutôt donner un aspect moderne à votre site
  • Les typographies Serif (Garamond, Bodoni, Times New Roman…), avec ornement, vont marquer un positionnement plus traditionnel.

Prenez soin de choisir une (ou deux) polices, qui donneront de la personnalité et de la finesse à votre site internet.

2. Un code couleur sobre et percutant

La couleur est un aspect important qui va apporter du dynamisme à votre site internet.

Je conseille de ne pas multiplier les couleurs, ce qui peut donner un aspect décousu au site.

Privilégiez :

  • Une ou couleur sobre : noir / anthracite / bleu marine pour le texte
  • Une couleur vive qui va servir à mettre en exergue certains éléments (boutons, fonds de couleurs...)

3. Une mise en page aérée et épurée

Je vous recommande vivement de garder votre site aéré en cohérence avec les valeurs de la profession d’avocat : sobriété, clarté et rigueur.

Voici quelques conseils pratiques de mise en forme qui vont faciliter la lisibilité, particulièrement sur le web :

  • Espacez et aérez les éléments entre eux
  • Passez à la ligne régulièrement
  • Structurer avec des bullet points
  • Structurer en colonnes
  • Structurez avec des titres et sous titres
  • N’abusez pas du gras et de l’italique qui rendent la lecture lourde
  • Privilégiez un fond de couleur clair (blanc, gris, beige) qui facilitera la lecture.
  • Utilisez des boutons "call to action" pour guider l’utilisateur vers la prise de contact
Une présentation adaptée au web : digeste.

4. Des photographies personnelles et authentiques

Concernant les photographies de votre site internet, il faut penser à deux types de photographies :

  • Les photographies portraits

Celles-ci sont, à mon sens, indispensables. Le métier d’avocat implique un fort intuitu personae, et les visiteurs, en particulier lorsqu’ils ne vous connaissent pas, ont besoin de « poser un visage » sur votre Cabinet.

Si vous êtes plusieurs au sein du Cabinet, veillez à harmoniser le cadrage des photographies pour un rendu harmonieux. Vous pouvez également afficher une photographie d’équipe qui mettra en avant l’esprit collectif de votre Cabinet.

  • Les photographies d’ambiance

S’il vous est possible de réaliser des photographies de vos locaux, n’hésitez pas ! Cela donnera à votre site internet un aspect plus personnel et incarné. Sinon voici deux ressources gratuites que j’utilise pour trouver des photographies libres de droit : https://unsplash.com/ https://www.pexels.com/

PARTIE II : LE CONTENU DU SITE INTERNET D’AVOCAT

5. Structure : ne réinventez pas la roue !

La structure du menu principal va guider le visiteur lors de sa visite. Les visiteurs apprécieront toujours une structure simple, claire et intuitive, qui permette de trouver facilement l’information recherchée.

Une bonne pratique : toutes les pages du site gagnent à être accessibles en 2 à 3 clics depuis la page d’accueil.

Voici la structure classique que je recommande :

  • Présentation du Cabinet
  • Présentation de l’équipe ou de l’avocat indépendant
  • Présentation des compétences (si possible 1 page par compétence)
  • Page d’actualités / blog
  • Page de contact & informations pratiques

Autres pages :

  • Page d’honoraires
  • Page de mentions légales
  • Page de témoignages de clients
  • Page de recrutement

6. Un contenu authentique qui mette en avant votre différenciation

Un écueil classique du contenu des sites internet d’avocat : l’aspect générique.

Pour éviter cela, tentez de vous mettre à la place du visiteur qui recherche un avocat sur Google et qui comparerait différents sites internet.

  • Qu’est-ce qui vous différencie de vos confrères dans votre approche ? Qu’est-ce que vos clients apprécient particulièrement chez vous ? Votre réactivité, votre expertise technique, votre transparence, vos honoraires avantageux, votre combativité ...
  • Quelles sont les spécificités des personnes de votre Cabinet ? Présentez-vous, votre parcours avec précision et générosité. Si vous faîtes partie d’associations, ou que vous avez des sujets d’intérêt en particulier, n’hésitez pas à les indiquer.
  • Présentez vos compétences avec précision. N’hésitez pas à rentrer dans le détails de vos compétences, par exemple avec un format "inventaire à la Prévert". Cela permettra au visiteur de se rendre compte de l’étendue de vos compétences.

7. Un blog vivant

Le blog est l’occasion de crédibiliser le Cabinet auprès des visiteurs et de montrer le dynamisme de votre activité.

Une manière peu chronophage de garder votre blog actif est de republier des brèves de jurisprudence dans vos domaines de compétences.

N’hésitez pas également à intégrer vos actualités au sein des pages de compétences.

8. Référencement : poser de bonnes bases dès la création du site

Pour un guide complet et approfondi sur le référencement des sites internet d’avocats, vous pouvez consulter notre article dédié sur le sujet.

L’objectif ici est plutôt de vous alerter sur les points à envisager dès la phase de création du site internet pour ne pas être bloqué lors de la phase de référencement.

Un des "principes du référencement" est de créer une page dédiée pour chaque mot-clé ciblé. Par exemple, il faudra une page pour « avocat droit pénal paris », une page différente pour « avocat droit de la famille paris » etc...

Ainsi :

  • Structure du site : évitez les sites "one-page" qui vous limiteront.
  • Pages de compétences : créez une page différente par compétence (1 page par mot clé visé).

Sur les aspects techniques :

  • Responsive : assurez-vous que le site s’adapte bien aux téléphones mobiles
  • Vitesse de chargement : assurez-vous que le site ait un temps de chargement suffisamment rapide.

PARTIE III : LES ASPECTS TECHNIQUES ET REGLEMENTAIRES DU SITE INTERNET D’AVOCAT

9. Technologie : un CMS facile à gérer, stable et évolutif

Le choix de votre CMS est important. Il s’agit du logiciel qui va permettre de créer, mettre à jour et gérer votre site internet.

Les sites internet d’avocat sont souvent des sites simples techniquement, qui ne demandent pas des technologies complexes.

C’est pourquoi, je vous conseille de privilégier des technologies au design attractif, faciles d’usage au quotidienet robustes techniquement

Voici quelques options de CMS classiques :

  • Wordpress (open-source)
  • Squarespace
  • Wix
  • Webflow (plus avancé techniquement)

Si toutefois, vous souhaitez faire développer un site internet codé manuellement (« from scratch), assurez-vous d’avoir un accès administrateur simple qui ne nécessite pas de savoir coder.

En effet, il est indispensable que vous soyez indépendant dans la gestion de votre site internet sans faire appel à un prestataire externe pour :

  • Modifier le contenu des pages
  • Rajouter un article sur votre blog
  • Rajouter une personne à votre équipe
  • Rajouter une nouvelle compétence

(Vous n’imaginez pas le nombre d’avocats qui n’ont plus accès à leur site internet ou qui sont dépendants d’un prestataire pour tout changement).

De même, assurez-vous que votre site internet est évolutif, c’est-à-dire qu’il pourra évoluer si de nouveaux besoins apparaissent par exemple :

  • Intégrer un module de rendez-vous en ligne
  • Un système de paiement des honoraires en ligne
  • Une version bilingue du site
  • Intégrer un live chat

10. Déontologie & RGPD

Voici quelques bonnes pratiques à respecter pour être en conformité avec les règles de déontologie de la profession.

  • Veillez à choisir un nom de domaine qui ne soit pas générique « ex : avocat-penal.fr »
  • Effectuer une demande de validation auprès de l’Ordre des Avocats avant la mise en ligne du site internet. Celui-ci vous fera un retour et s’assurera de la mise en conformité du site. En théorie : « Toute mise à jour modifiant de façon substantielle le contenu du site et pouvant être de nature à justifier une nouvelle validation de l’Ordre doit faire l’objet d’une nouvelle demande de validation. ».
  • Intégrer une page de mentions légales. Vous pouvez vous appuyer sur des modèles. Pensez notamment à intégrer une partie sur la médiation et la résolution des conflits.
  • N’utilisez pas la mention « Spécialisé » si vous ne détenez pas la certification de spécialisation.

Concernant la protection des données personnelles et la conformité RGPD :

  • Informez l’internaute des données collectées et des cookies au sein de la page de Mentions Légales
  • Obtenez le consentement de l’internaute avant que les éventuels cookies se déclenchent (via un module de Cookies par exemple).
  • Intégrez des mentions CNIL en dessous des formulaires de contact collectant des données personnelles
  • Fournissez un moyen de contact direct pour les utilisateurs puissent exercer leurs droits.

CONCLUSION...

Prenez en soin et n’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’un accompagnement.

En résumé voici notre checklist de 10 points à garder avec soi lors de la création de son site internet :
- le choix des typographies
- le choix des couleurs
- une mise en page aérée
- des photographies de qualité
- une structure simple avec un menu clair et unique
- un contenu précis qui marque votre différenciation
- un blog vivant
- un site optimisé pour le référencement naturel
- un site conforme aux règles déontologiques de l’Ordre
- un site conforme au RGPD.

J’espère que les conseils partagés dans cet article vous aideront dans ce sens.
Et n’hésitez pas à partager vos questions ou remarques en commentaire !

Benjamin Boukris
Fondateur de l’agence Tabenca
Agence de communication digitale dédiée aux avocats

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

247 votes

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 4e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, huissiers, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 148 910 membres, 23149 articles, 126 516 messages sur les forums, 4 800 annonces d'emploi et stage... et 2 000 000 visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR >

12ème édition du concours des "Dessins de Justice", découvrez la sélection et votez pour vos préférés !

A LIRE AUSSI >

Les plateformes de protection des lanceurs d’alerte : une enquête exclusive pour bien préparer la mise en place de la Loi Waserman.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs