• 250 lectures
  • 1re Parution: 21 février 2022

Guide de lecture.
 

Optimiser sa contribution Agefiph avec les leviers existants.

Depuis septembre 2018, un Référent Handicap doit être désigné dans toutes entreprises de plus de 250 salariés. Cette obligation peut être ressentie comme une contrainte supplémentaire par les employeurs ou, comme une opportunité pour optimiser sa contribution Agefiph (1). Mais au delà de la contribution AGEFIPH, favoriser l’emploi des travailleurs en situation de handicap s’avère aussi être un outil de performance (2)

En France, 12 millions de personnes sont en situation de handicap, 2,7 millions d’actifs ont une Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), les travailleurs handicapés ont un taux de chômage 2 fois supérieur à celui de la population active.

Les entreprises ont ainsi une responsabilité sociétale d’inclusion et elles y sont d’ailleurs encouragées, notamment par l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés (OETH).
Via les leviers puis les bénéfices d’une politique handicap, découvrons comment agir avec Amandine Pillot [1].

1. Optimiser sa contribution grâce au Référent Handicap externalisé.

Le Code du travail ne précise pas de manière détaillé, le rôle est les missions du Référent Handicap. Il énonce juste que le Référent Handicap obligatoire est « chargé d’orienter, d’informer et d’accompagner les personnes en situation de handicap ». Tout l’enjeu pour les entreprises concernées par cette obligation, et de transformer cette dernière en opportunité !

Comment ? En lui donnant les moyens d’accomplir ses missions et d’assurer son rôle de manière efficace :
- En le formant et en lui attribuant du temps pour cette mission (1 ou 2 jours par semaine par exemple en PME, plus pour les ETI…), notamment faire partie du Réseau des Référents Handicap de l’Agefiph pour partager des bonnes pratiques avec les Référents handicap d’autres entreprises

- En lui attribuant un budget afin de pouvoir mettre en place une politique complète et durable qui permettra de faire grimper son taux d’emploi de travailleurs en situation de handicap et ainsi de faire diminuer voire disparaitre la contribution Agefiph de l’entreprise.

Formé, avec du temps et un budget, le Référent handicap peut devenir LA personne ressource, mais aussi le chef de projet de la politique inclusive de l’entreprise ou encore le coordinateur des actions et partenaires diversité. :

En effet, il pourra :
- agir en engageant la Direction ;
- mettre en place des formations de sensibilisation au handicap pour les managers et recruteurs ;
- intervenir en amont des recrutements pour faire en sorte d’attirer le plus de candidats en situation de handicap ;
- donner son avis d’expert sur les candidatures de travailleurs en situation de handicap ;
- suivre l’intégration des personnes en situation de handicap et les accompagner dans leur prise de poste ;
- solliciter les aides de l’Agefiph notamment : aides au recrutement, financement des adaptations de poste et surcouts liés au handicap.

Au delà de remplir une obligation légale, le Référent handicap joue donc un rôle clef dans la politique handicap de l’entreprise dès lors que l’entreprise lui donne les moyens et le temps pour agir. Ses actions auront un impact positif sur la contribution Agefiph, sur la stratégie RSE de l’entreprise et donc, sur la marque employeur.

2. Performance de l’entreprise inclusive.

Si le terme de travailleurs en situation de handicap renvoie souvent à des personnes atteintes d’invalidités lourdes et donc d’investissements importants pour les recruter, la majorité des cas est toute autre. En effet, en 2015, plus de 80 % des travailleurs handicapés, en emploi, exerçaient leur activité dans un cadre d’emploi ordinaire selon l’Insee.

Par ailleurs, aujourd’hui, la diversité en entreprise, dont le handicap ne sont plus tabous. Au contraire l’inclusion est recherchée, bien perçue, notamment par les jeunes générations. L’inclusion peut, en effet être un véritable levier de performance ! Pourquoi, comment ?
La différence apporte en effet aux équipes un autre regard sur le monde mais aussi plus de créativité. La prise en compte des fragilités de chacun réduit aussi le turn-over. Compte tenue du taux de chômage des personnes en situation de handicap (2 fois plus élevé), ces dernières se révèlent être très investies et impliquées dans leur travail lorsqu’elles trouvent un emploi. D’ailleurs, selon l’étude Deloitte Diversité & Inclusion de Janvier 2020, 80% des DRH et dirigeants considèrent que la diversité et l’inclusion se révèlent être des avantages compétitifs.

Au-delà de remplir son obligation légale, le Référent handicap et plus généralement, une politique handicap bien menée permettent donc aux entreprises d’optimiser leur contribution Agefiph, de développer une politique de recrutement inclusive en s’ouvrant à de nouveaux profils et d’améliorer leur compétitivité.

Linda Zidane
Responsable Prestations Formations
Pay Job Formation/Linking Talents Formation
Droit du travail-Ressources humaines-Paie
lindazidane chez payjob.fr

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

0 vote

Notes de l'article:

[1Dirigeante de la société Atout-caP, Consultante Politique Handicap et Référente Handicap externalisée.

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 4e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, huissiers, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 148 892 membres, 23137 articles, 126 514 messages sur les forums, 4 800 annonces d'emploi et stage... et 2 000 000 visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR >

12ème édition du concours des "Dessins de Justice", découvrez la sélection et votez pour vos préférés !

A LIRE AUSSI >

Les plateformes de protection des lanceurs d’alerte : une enquête exclusive pour bien préparer la mise en place de la Loi Waserman.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs