Avocats, 6 qualités essentielles pour votre posture entrepreneuriale.

Voici les qualités essentielles qu’incarnent les entrepreneurs à succès et qui s’appliquent à l’exercice de votre pratique du droit : la résilience, la curiosité, l’agilité, la débrouillardise, la détection d’indices et la ténacité.

Parfois, les avocats sont tellement concentrés sur le perfectionnement de leurs compétences juridiques, qu’ils ne se reconnaissent pas comme des entrepreneurs.
Pourtant un entrepreneur est celui qui organise, gère et assume les risques d’une activité ou d’une entreprise.

Trop peu d’écoles de droit enseignent aux futurs avocats la façon de piloter leur pratique de droit. Comment pouvez-vous savoir si vous serez bon dans ce domaine ?

Voici six qualités essentielles qu’incarnent les entrepreneurs à succès et qui s’appliquent à l’exercice de votre pratique du droit : la résilience, la curiosité, l’agilité, la débrouillardise, la détection d’indices et la ténacité.

La résilience.
Dans la pratique du droit, il faut surmonter l’échec presque quotidiennement. Dans votre travail, il y a effectivement des gens qui sont payés pour venir sur votre terrain, trouver vos erreurs et vous mettre en difficulté. Vous n’obtenez jamais tout ce que vous souhaitez lors d’une négociation. Dans la salle d’audience, vous gagnez quelques arguments et vous en perdez d’autres. Certains clients que vous voudriez servir, choisiront plutôt d’embaucher ceux-là même qui essaient souvent de vous déjouer. Vous utilisez beaucoup les nouvelles technologies et certains de leurs aspects dysfonctionnent ou vous embrouillent presque tous les jours. Et si vous n’êtes pas résilient(e), vous ne tiendrez pas la semaine !
Les avocats se doivent de développer encore plus de résilience : pour survivre aux inévitables chutes de facturation mensuelle, à l’éventuel client irrationnellement insatisfait, à la démission des collaborateurs indispensables, aux délais et aux longues heures, voire au burn-out.

La curiosité.
De nombreux avocats doivent consciemment développer et maintenir ce trait. Votre attirance vers la certitude, vers la finalité « noir et blanc », vers la loi, tend à étouffer votre curiosité. La loi vous dit ce qui est juste et ce qui est mal, et surtout si elle est de votre côté, vous vous y agrippez. Cependant, il est rare que la vie et la pratique du droit correspondent complètement à des univers « noir et blanc ». Quand bien même la loi s’applique clairement à la situation concernée, vous avez à traiter avec quelqu’un qui prétend le contraire, et parfois, ce quelqu’un est votre client.
La curiosité vous aide à mieux comprendre les besoins et objectifs de vos clients. Elle vous permet de trouver une nouvelle piste acceptable pour leur obtenir ce qu’ils veulent vraiment, lorsque la stratégie qu’ils ont développée pour y parvenir est illégale ou répréhensible par l’autre partie. La curiosité vous aide à découvrir l’indice qui dévoile le cas de votre adversaire. La curiosité fait de la place pour la compassion, ce qui adoucit ainsi la résistance bloquant la résolution de conflit. La curiosité vous mène à l’innovation, qui révèle une stratégie gagnante et non conventionnelle, ou vous ouvre un tout nouveau marché pour votre pratique du droit.

L’agilité.
Vous avez besoin d’agilité pour développer une nouvelle théorie lorsqu’il se trouve que la version des faits exprimés par votre client n’était pas vraiment juste. Il faut de l’agilité pour couper rapidement les dépenses ou trouver un nouveau marché lorsque l’économie chute ou qu’une nouvelle législation met en péril votre pratique. Votre agilité mentale vous permet de réagir sur-le-champ lorsque vous répondez à l’avocat de la partie adverse face au juge. Elle vous aide à passer de la rédaction de conclusions complexes à la réponse donnée à un client lorsqu’il vous appelle au téléphone à propos d’un autre sujet. Votre agilité vous permet d’adopter une nouvelle technologie ou de nouvelles façons de faire qui créent des avantages différenciant votre pratique.

La débrouillardise.
Vous débutez souvent avec de plus petits budgets que les cabinets qui peuvent mettre en commun les ressources de plusieurs avocats. Vous trouvez des pistes gratuites ou moins onéreuses pour effectuer vos recherches juridiques et gérer vos tâches administratives. Vous résolvez vous-même les pépins technologiques mineurs parce que vous ne disposez pas de personnel informatique à vos côtés. Vous dénichez et embauchez des collaborateurs qui peuvent jongler avec plusieurs choses à la fois, ou alors vous vous engagez libéralement dans l’externalisation et les assistants virtuels. Vous élargissez votre champ de connaissances et vous développez des relations de soutien mutuel avec des avocats dans d’autres domaines de compétence parce que vous n’avez pas un associé au bout du couloir à qui poser une question. Vous apprenez à faire le café, débloquer un bourrage papier, scanner électroniquement un document, équilibrer le budget et gérer le personnel. Lorsque vous avez la responsabilité personnelle du succès de votre cabinet, vous trouvez juste les moyens de faire avancer les choses.

La détection d’indices.
La plupart d’entre vous détectent inconsciemment les indices. C’est ce qui vous aide soudainement à discerner ce que l’autre partie essaie de vous cacher. Cette capacité vous guide en particulier dans le choix de l’argument qui est le plus susceptible de convaincre un juge. Lorsque vous vous engagez consciemment dans la détection d’indices, vous pouvez identifier l’élément clé d’un problème récurrent, tel que pourquoi vous continuez à atteindre la fin de journée sans avoir démarré le projet le plus important sur lequel vous deviez travailler.
Plus important encore, vous pouvez utiliser la détection d’indices pour prédire l’avenir et anticiper les évolutions dans votre domaine.

La ténacité.
Tous les entrepreneurs qui survivent sont tenaces. Voilà juste ce qu’il faut en cas d’inévitables problèmes, grève des transports publics, pannes, déceptions, et vous êtes celui/celle qui doit y faire face. Les entrepreneurs doivent continuer à se poser des questions et à chercher des solutions différentes pour atteindre leurs objectifs. Parfois, la ténacité et la foi en votre vision peuvent être tout ce qui vous permet de surmonter les challenges. Ceux qui manquent de ténacité finissent par quitter la pratique du droit ou se résignent à travailler dans un environnement où ils troquent leur autonomie et le contrôle de leur destin contre une sécurité accrue. Ce ne n’est pas mal. Ce n’est tout simplement pas une démarche d’entrepreneur.

En guise de conclusion, voici deux citations de Bill Gates, qui sont valables pour tous les entrepreneurs :

  • « C’est bien de célébrer le succès, mais il est plus important de tenir compte des leçons de l’échec » et,
  • « La patience est un élément clé de la réussite. »

A lire aussi dans la même rubrique :

Sur le Village de la Justice aujourd'hui...



143 130 membres, 19957 articles, 126 070 messages sur les forums, 2 900 annonces d'emploi et stage... et 2 800 050 visites du site par mois. *

Edito >

2021: nos intuitions pour les mois à venir.

Focus sur >

[Dernières tendances de l'emploi dans le Droit] -30% sur le début 2021.




LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs