Enquête et infographies réalisées par la Rédaction du Village de la Justice.

 
  • 1884 lectures
  • Parution : 4 septembre 2020

  • 4.2  /5
Guide de lecture.
 

Professionnels du droit : les critères de l’emploi de leurs rêves sont...

Armée de sa curiosité et de son envie de toujours mieux comprendre la communauté des métiers du droit, la Rédaction du Village de la Justice [1] vient d’enquêter auprès des juristes principalement "juniors" en leur demandant leurs critères primordiaux lorsqu’ils recherchent un emploi, ceux sur lesquels ils ne lâcheront pas.
140 personnes, dont la moitié est âgée de moins de 25 ans [2] nous ont confié leurs attentes en indiquant le degré d’importance des critères que nous leur avons soumis.

Force est de constater que les candidats ont eux aussi leurs exigences ; voici lesquelles en deux infographies riches en enseignements et qui mettent à mal quelques préconçus, ainsi que l’analyse de Marie Hombrouck, Fondatrice d’un cabinet de recrutement.

Le confinement et la Covid ont-ils changé la vision du sujet des métiers du droit ?
A cette question que nous avons posée à la moitié des répondants, 48% répondent que non, et 36% que oui... Nous verrons dans les mois qui viennent ce qu’il en est réellement.

Y-a-t il une différence entre l’avis des juniors et les plus expérimentés ?
Oui, et principalement sur 3 critères : le cadre de travail encore plus important pour les seniors, tout comme l’éthique de l’entreprise et le sens de la mission sociétale de l’entreprise (des critères que l’on dit pourtant en général prépondérants pour les jeunes générations...).

L’analyse de Marie Hombrouck, Fondatrice d’un cabinet de recrutement [3].

"Cette étude est qualitative avec 140 réponses de juristes dans un contexte atypique. La tendance qui se dégage pour les juristes aujourd’hui est le besoin de donner du sens à leur travail.
Il y a 10 ans la priorité des juristes juniors était de rejoindre un "grand groupe" pour "faire son CV" mais comme le révèle l’étude, aujourd’hui ce n’en est plus une. Les juristes choisissent leur job non plus sur le nom des entreprises, mais sur les personnes qu’ils vont rencontrer, l’environnement de travail et le secteur d’activité.

Avec les réseaux sociaux, les conditions de travail dans les entreprises sont de plus en plus transparentes. Les candidats en 2020 sont très sensibles à l’éthique et la raison d’être de l’entreprise.

En tant que recruteurs, nous voyons émerger ces dernières semaines (post-confinement) deux grandes tendances : la première, c’est que la mobilité des juristes est étendue et qu’ils sont de plus en plus favorables à quitter les grandes villes.
La seconde c’est que pour beaucoup le télétravail s’est totalement banalisé (alors que il faisait figure l’exception il y a quelques mois). A mon sens d’ailleurs, le 100% télétravail n’est pas souhaitable, sauf si nous n’avons pas d’autre choix. La cohésion d’équipe et la communication est plus compliquée à maintenir. Sur le long terme il y a un risque de délocalisation du travail. Il me semble raisonnable de garder un mixte présentiel et télétravail...

Je termine en soulignant que le marché du travail pour les juristes n’est pas à l’arrêt, qu’il reste de belles opportunités à saisir malgré le contexte !"

Notes :

[1Parmi les Leaders dans l’emploi juridique avec sa rubrique Emploi > https://www.village-justice.com/annonces/

[23 % des répondants ont moins de 20 ans, 50 % ont entre 20 et 25 ans, 21 % ont entre 26 et 31 ans, et 24 % ont plus de 30 ans. Enquête menée en ligne de mars à mai 2020 auprès des métiers du droit.

[3Atorus Executive.

Enquête et infographies réalisées par la Rédaction du Village de la Justice.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

5 votes

A lire aussi dans la même rubrique :

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs