• 227 lectures
  • 1re Parution: 13 mai 2022

Guide de lecture.
 

Groupes privés Facebook : que faire en cas de comportement illicite ?

Pas besoin d’avoir un compte Facebook pour devenir la cible d’attaques, en particulier dans le domaine du dénigrement, de la diffamation, des menaces ou du cyber-harcèlement.

Sous le prétexte que Facebook serait un réseau "privé", de nombreuses personnes estiment que c’est une zone de non droit, en particulier dans les groupes Facebook rrivés.

Les jugements sont pourtant nombreux, on ne peut peut faire n’importe quoi, et vous avez de nombreuses possibilités de défendre vos droits devant les tribunaux.

Comment réunir des preuves de propos illicites ?

Internet n’est pas une zone de non-droit.

Vous savez qu’il est important de contrôler son image sur les réseaux sociaux, que vous soyez un professionnel libéral, un dirigeant de société ou un particulier.

Même si vous regardez souvent ce qui se passe sur votre compte Facebook, vous ne pouvez pas tout contrôler. En particulier, même en vous "googlisant" régulièrement, vous pouvez passer à côté d’attaques importantes, en particulier en ce qui concerne des messages diffamatoires, du dénigrement, du cyber-harcèlement, et le doxing.

Mais il arrive souvent que le contenu qui pose des problèmes, en théorie dissimulé, soit accessible en clair, et permette d’identifier rapidement les auteurs de délits. Vous pouvez bien sûr être aidé par des personnes déjà infiltrées sur ces groupes mais ce n’est pas indispensable.

Avez-vous pensé à surveiller les groupes Facebook privés ?

Les attaques personnelles sont fréquentes sur Facebook, et conduisent parfois à des campagnes dirigées de faux avis clients.

Dans le cadre de votre surveillance, pour la protection de votre marque, de la réputation de vos produits, de vos services, il est indispensable de prévoir des solutions pour ajouter les groupes Facebook privés dans votre veille, car les contenus de ces supports ne sont pas indexés.

Les opérations d’infiltration dans des groupes privés font partie des outils utilisés par les détectives privés et les spécialistes de la cybersécurité. Mais dans ce cas de figure, vous avez déjà pris des mesures préventives.

La veille et l’Osint pour les litiges sur les groupes Facebook privés.

Les individus qui agissent en toute impunité oublient qu’ils peuvent eux-mêmes être victimes de fuites d’informations.

Avec l’intervention d’un avocat, vous allez pouvoir réaliser un constat d’huissier, pour matérialiser le délit. Cela vous laisse le temps de compléter des investigations avant une procédure, et pour faire appliquer la décision de justice, le détective privé pourra vous renseigner sur des éléments de patrimoine, en particulier pour ceux qui décident d’organiser leur insolvabilité (ce qui est encore un autre délit).

Votre avocat pourra éventuellement décider d’impliquer la responsabilité pénale des administrateurs de groupes privés, car ils doivent respecter la loi, au même titre que l’administrateur principal, mais aussi un membre du groupe qui aurait publié des propos illicites, partagé ou liké ces mêmes propos.

Des solutions simples pour la production de preuves existent.

Les membres d’un groupe Facebook privé qui diffusent ou produisent des contenus illicites (harcèlement, cyber-harcèlement, diffamation, dénigrement, doxing..) commettent de nombreuses erreurs qui fort heureusement permettront de les confondre même sans avoir les codes d’accès à ces groupes fermés par définition.

Accédez aux images d’un groupe Facebook privé.

Les images d’un groupe privé peuvent être accessibles de l’extérieur du groupe. C’est très utile dans vos procédures et votre surveillance, car votre avocat, ou un huissier, pourront constater les infractions sans entrer dans le groupe.

Si les propos illicites sont dans une image, il suffit qu’une personne ayant les accès au groupe vous communique l’adresse URL de cette image pour qu’elle s’affiche dans votre navigateur, sans code. Elles pourraient même être indexées par les moteurs de recherche.

Consultez les vidéos d’un groupe Facebook privé.

Dans certaines configurations, vous pouvez également consulter des vidéos de groupes Facebook privés toujours sans avoir les codes d’accès au groupe, avec la même technique, pour faire simple.

En cas de propos illicites tenus dans des vidéos, vous allez donc pouvoir réaliser votre veille, télécharger ces vidéos ou en réaliser des captures.

Certains textes sont même recopiés sur des sites personnels.

Il arrive parfois que des membres du groupe réalisent des copier-coller du contenu des textes publiés sur le groupe, et ce, pour plusieurs raisons. Par exemple, des groupes avec une forte activité peuvent rendre moins visibles des articles, ce qui conduit certains à les copier sur des sites de partage de contenu (heypasteit.com, copypaste.me, justpaste.it), sur leur blog ou en commentaire.

C’est ainsi qu’on retrouve parfois, après des recherches, une liste de membres de groupes privés, les détails de leurs activités, et surtout les propos qui pourront leur être reprochés. Ces personnes ne se rendent pas compte qu’une recherche sur leur nom et prénom pourrait faire remonter des résultats de recherche très gênant pour leur activité professionnelle ou leur réputation.

Les signalements sont difficiles sur les groupes Facebook privés.

Imaginons qu’une personne de votre entourage vous communique le lien d’une publication privée d’un groupe Facebook qui porte atteinte à votre réputation. Déjà, vous avez la possibilité, sur un message, de signaler un message posant un problème, sauf que vous ne pouvez pas indiquer les motifs du litige si vous n’êtes pas membre du groupe.

Ensuite, si vous déposez une plainte, la personne qui traitera votre demande ne pourra pas visualiser les propos, sauf à communiquer des copies d’écran et réaliser des captures d’écran.

Par contre, si des tiers recopient ces contenus litigieux sur des supports publics, vous avez plus de possibilités de défendre vos droits.

Dans ce type d’attaque sur des groupes Facebook privés, des solutions existent... Faites vous accompagner dans vos litiges numériques avec des moyens informatiques pour faciliter l’obtention d’informations stratégiques !

Alain Stevens
Conseil en stratégie depuis 1999, spécialisé dans l’investigation, la cybercriminalité et la cybersécurité

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

0 vote

A lire aussi dans la même rubrique :

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 4e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, huissiers, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 148 710 membres, 22857 articles, 126 508 messages sur les forums, 5 100 annonces d'emploi et stage... et 2 000 000 visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR >

5 sujets que les avocats vont suivre de près en 2022.

A LIRE AUSSI >

12ème édition du concours des "Dessins de Justice", participez et envoyez vos dessins !




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs