Accueil Management Technologies et innovations pour les métiers du droit

Innovation d’avocat #6 : répondre aux besoins des clients en modélisant et automatisant des documents et des process juridiques.

Ces cinq dernières semaines, la rédaction du Village de la Justice vous a fait découvrir les finalistes du prix de l’innovation des avocats en relation-client à travers des interviews. Et comme chaque édition compte 6 finalistes, place à la présentation de l’innovation des cabinets Mags les Avocats et Shift Avocat, respectivement représentée par Marie-Alice Godot Sorine et Gérald Sadde, Avocats co-fondateurs.

Ils ont créé Legal Pilot, une plateforme logiciel web de modélisation des raisonnements juridiques (sous forme d’arbres décisionnels reliés à un clausier intelligent) et d’automatisation simple, pratique et intuitif de documents juridiques, appelé « Lawyer Pilot ».

JPEG - 62.5 ko
Regardez la vidéo de présentation de l’innovation et votez !

www.innovation-juridique.eu

Quelles sont les fonctionnalités de la plateforme Legal Pilot ?

Legal Pilot est un outil d’interface juridique doté d’une large gamme de fonctionnalités pratiques qui s’adaptent aussi bien à l’utilisateur profane qu’au juriste le plus exigeant.

La technologie développée par Legal Pilot permet de modéliser des documents et des process juridiques des plus simples aux plus complexes. Ces modélisations sont construites à partir d’un clausier paramétrable et partagé, qui permet d’insuffler des notions et arbitrages juridiques fins au sein même des modèles de documents.

Afin de tirer le meilleur parti de ces possibilités, nous avons développé une interface client utilisable soit par le client final, soit en interne (cabinet d’avocat comme entreprise). Cette interface est constituée de questionnaires intelligents qui permettent de faire progresser l’utilisateur dans un arbre décisionnel, afin de pouvoir vérifier des conditions complexes et multiples.

Au stade de nos développements, Legal Pilot permet aujourd’hui à un cabinet d’avocats ou un juriste d’entreprise :

  • de rédiger et standardiser la documentation juridique (contrats, courriers, recouvrement, assignations, audits, etc.). L’outil n’ayant pas été développé pour une spécialité particulière, les domaines d’application sont infinis !
  • de proposer à ses clients ou équipes une interface de type « extranet » leur permettant de générer des documents, télécharger des pièces, suivre l’exécution/la validation, payer en ligne, prendre rendez-vous, etc.
  • de centraliser et de piloter l’ensemble des données relatives à un même dossier ou client (réponses aux questionnaires, justificatifs, échanges de messages, historique, statistiques, etc.)
  • d’organiser la collaboration au sein des équipes : génération automatique ou supervisée, relecture, validation, versionning (grâce notamment à un système de gestion de droits et de notifications)
  • de déléguer des rendez-vous clients à des collaborateurs. A l’issue d’un entretien client, la consultation ou le document est rédigé à 80%, le responsable du dossier peut contrôler les réponses et faire les arbitrages nécessaires.

Comment fait-on pour ancrer l’histoire et le travail d’un cabinet dans un logiciel ?

Cette question résume parfaitement l’expression du besoin ayant mené à la création de Legal Pilot.

PNG - 91.4 ko
Capture d’écran de la plateforme legal-pilot.com

La valeur ajoutée des cabinets d’avocats comme celle d’une entreprise est indissociable de ses équipes, de leurs connaissances et de leur expérience. Or les hommes et les femmes qui les composent sont mobiles, et n’hésitons pas à le dire, parfois individualistes et volatiles.

Au départ d’un collaborateur ou d’un salarié clé pour un cabinet ou une entreprise les fichiers restent mais la plus-value expérimentale et intellectuelle s’évapore.
L’objectif de Legal Pilot est de capitaliser sur le savoir-faire développé par le cabinet ou l’entreprise dans sa globalité, en ancrant cette expérience au sein d’un média « vivant », le modèle de document, qui s’enrichit au fur et à mesure de son utilisation. Legal Pilot est en ce sens un outil de transmission numérique des connaissances et de capitalisation des savoir-faire.

Qui a participé à la conception du logiciel et comment ? Tous les avocats du cabinet sont -ils des geek ?

Nous avons à l’origine des compétences en corporate et propriété intellectuelle, et traitons des dossiers où la technologie tient un rôle central. Nous partageons donc une culture technologique et technophile, avec en plus pour certains un gros passé de geeks voire de nerds (codeurs, gamers, un de nos fondateurs a même mal fini puisqu’il est docteur en droit de l’informatique !)

En ce qui concerne la conception et le développement de l’outil, nous avons dans un premier temps eu recours à des prestataires tiers. Cependant les spécificités du métier d’avocat (complexité et finesse de la matière juridique, relation client, déontologie…) nous ont rapidement amené à internaliser les compétences clés pour mieux piloter le développement.

Legal Pilot est désormais constitué d’une équipe de développeurs, supervisés par un « avocat-codeur » qui fait le lien entre les besoins et les développements. Nous avons également embauché un community manager qui gère nos réseaux sociaux et actions marketing.

Nous avons également recours aux compétences d’autres avocats spécialisés pour la modélisation de documents, les arbitrages juridiques, la production de contenus qui va rapidement nous permettre de proposer notre outil à tous les avocats (judiciaire, corporate, etc …).

PNG - 141.2 ko
Capture d’écran de la plateforme legal-pilot.com

Quelle sera votre prochaine phase de développement d’un point de vue technologique et commerciale ?

Technologiquement parlant, la prochaine étape est l’« algorithmisation » de notre outil, qui nous permettra de tirer tout le potentiel de la logique objet. Concrètement, cela veut dire plus de sens et de modularité au sein des différents éléments (questionnaires, profils client, modèles, clauses, etc.), ce qui nous permettra de décloisonner les éléments porteurs d’informations pertinentes. Nous allons également mettre à niveau notre outil vers des langages de programmation plus puissants. Ces étapes sont essentielles à l’intégration des prochaines technologies telles que l’IA et la blockchain.

En parallèle, nous intégrons des fonctionnalités supplémentaires développées en interne (drive, calendrier, notifications, interfaces de modélisation, etc.) ou en ayant recours à des solutions tierces (signature électronique, visioconférence, chat, etc.).

Nous avons déjà réalisé le plus dur sur le plan R&D !

Commercialement, nous testons toujours trois marchés en parallèle à savoir :

• Les startups : vente en ligne de documents et de prestations juridiques. Ce « POC » startups nous permet d’éprouver notre concept et nos process.

• Les PME / ETI : modélisation de documents et mise à disposition d’un espace dédié pour la génération et le suivi des documents juridiques

• Les avocats : mise à disposition de toutes les fonctionnalités de Legal Pilot en marque blanche pour leur permettre de gagner en productivité et sécurité.

Nous avançons également sur d’autres approches plus puissantes en termes d’innovation technologique et de service et nous allons pouvoir vous en dire plus à ce sujet dans les prochains mois !

JPEG - 62.5 ko
Regardez la vidéo de présentation de l’innovation et votez !

www.innovation-juridique.eu

Rédaction du Village de la Justice

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

25 votes