Accueil Management Technologies et innovations dans les métiers du droit

Lancement du LegalTech Store : les acteurs de la Legaltech s’organisent...

Les acteurs de la Legaltech sont nombreux dans ce marché émergent, et face à la diversité des acteurs et des offres s’est imposée l’idée de collectifs pour rendre l’offre plus lisible et appréhensible [1]
Mais cela ne répondait peut-être pas assez à la demande d’assurance des métiers du droit susceptibles d’acheter de nouveaux services. La communauté "Legal Tech Lawyer" [2] a eu la bonne idée de lancer un magasin en ligne de services Legaltech, harmonisant et clarifiant les offres et apportant un premier niveau de labellisation intéressant.

Dans le jargon du web, on appelle ça une "marketplace", une place de marché regroupant des vendeurs sur un site d’achat en ligne, ici des éditeurs de solutions Legaltech qui se présentent et proposent leurs services.

Ils sont tous déjà disponibles individuellement, mais le point fort du site Legaltech Store est de rendre l’offre plus lisible et rassurante :

  • Plus lisible grâce à un mode de présentation commun (services, captures d’écran, catégorisation...).
  • Rassurante grâce à une certaine sélection et labellisation qui assure au client un seuil minimum de fiabilité. La Legaltech doit ainsi avoir déjà déposé un premier bilan d’exercice fiscal, avoir des premiers clients, avoir mis en place une politique RGPD et de sécurisation des données etc. Ce n’est en aucun cas une caution mais un premier filtre utile (il exclut de fait les toutes nouvelles sociétés, ce qui est bien ou non... selon le point de vue).

Le client aura donc accès à une information centralisée mais sélectionnée - on n’est pas ici dans la recherche d’un grand nombre de solutions comme on peut le faire sur internet, sur le guide des Legaltech du Village ou le salon Village de la Legaltech de novembre. Mais guidé par un assistant virtuel, il pourra s’équiper d’une sélection sur-mesure de solutions Legal Tech adaptées à ses besoins : plus simple et plus rassurant. Pour les prestataires, c’est une façon pour eux de montrer qu’ils sont réellement prêts à commercialiser leur offre, et qu’ils sont sortis de la phase de recherche ou lancement de celle-ci.

Une trentaine de LegalTech sont déjà disponibles au lancement de LegalTech Store [3], classées par catégories.

A noter : un système de notation sur des avis utilisateurs, conforme à la Loi Lemaire, et une transparence sur les tarifs en ligne. De quoi renforcer l’aide au choix des clients.

Le site a de beaux projets pour développer son approche, notamment à terme favoriser un identifiant unique pour tous les services achetés, pour aller encore plus loin dans la simplification pour l’utilisateur...

Christophe Albert
Rédaction Village de la Justice

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

23 votes

Notes :

[1On pense par exemple à l’association Avotech pour les avocat.e.s créateurs de Legaltech.

[2Initiée par Seraphin.Legal

[3Sur un marché d’environ 300, estimation Village de la Justice.