• 337 lectures
  • 3 juin
  • 5
 

Les 6 mythes sur le SaaS...

Malgré tous les bénéfices de la migration vers le SaaS et le Cloud, il existe encore de nombreuses rumeurs fausses. Dissipons les peurs !


Vous pensez basculer votre solution informatique métier vers le SaaS mais vous vous inquiétez de ce que cela implique ? Vous n’êtes pas seul !

Tous les jours, nos clients qui basculent vers le SaaS nous parlent des gains qu’ils réalisent : une meilleur disponibilité de l’application, plus de visibilité sur les coûts, des mises à jour plus simples et bien sûr un accès depuis n’importe quel endroit. Mais nous entendons aussi les craintes d’autres clients qui sont encore sur des solutions On premise (logiciel installé sur les serveurs du client).

Mythe #1 : Les produits On Premise et SaaS sont les mêmes

Faux. En mode SaaS, LexisNexis dispose de la maîtrise complète de l’infrastructure technique et peut installer certains outils trop complexes pour être gérés On Premise dans des cabinets d’avocats ou d’expert-comptables qui n’ont souvent pas de service IT.

Les fonctionnalités principales sont les mêmes entre la version On premise et la version SaaS (Rédaction, gestion des dossiers, gestion collaborative, …) mais différentes fonctionnalités ne sont pas disponibles sur la version On premise comme la signature électronique, l’extranet ou encore le reporting avancé BI.
[ Accédez à la liste complète des fonctionnalités disponibles dans la Version SaaS ]

Mythe #2 : Conserver mes données sur mes serveurs est plus sûr que chez LexisNexis

Rarement. Ce n’est pas parce que le serveur est devant vous que vous êtes plus en sécurité. Vous pouvez avoir l’impression que c’est le cas mais, en fait, la sécurité n’est en général pas assurée : les mises à jour ne sont pas forcément faites rapidement, le pare-feu n’est pas toujours correctement configuré (quand il existe …), les sauvegardes ne sont pas testées, etc. Les prestataires informatiques n’ont pas toujours les compétences pour sécuriser des applications web.

Chez LexisNexis, nous avons des équipes dédiées à la sécurité au niveau mondiale. Nous nous tenons au courant des nouvelles menaces, des moyens de les éviter, nous réalisons des tests d’intrusion indépendants régulièrement. Nous disposons d’une infrastructure sécurisée avec des protocoles internes permettant d’assurer le meilleur niveau de sécurité pour vos données. Nos solutions sont aussi conformes aux règles RGPD.

Mythe #3 : Gérer des applications On premise est moins cher que le SaaS

Pas quand vous incluez les coûts cachés. Le coût total de possession (TCO) est généralement plus faible sur le SaaS que sur l’On premise car les déploiements On premise ont de nombreux coûts cachés pendant le durée de vie du contrat. Par exemple, cela inclut la maintenance du serveur et de l’application ainsi que les mises à jour.

Le SaaS permet en moyenne une économie entre 5% et 10% par rapport au On Premise sur une période de 5 ans.

Mythe #4 : Les grands cabinets n’utilisent pas le SaaS

Raté. En fait, 70% des grands cabinets utilisent la version SaaS de Lexis Poly.

Les clients historiques PolyActePlus ou PolyOfficePlus migrent à 85% vers notre environnement SaaS avec une accélération importante. L’hébergement SaaS permet de maîtriser leur budget et de disposer des dernières fonctionnalités en toute sécurité.
[ En savoir plus sur les différences entre PolyOffice Plus et LexisPolyOffice ]

Mythe #5 : Les performances sont plus faibles sur le SaaS

Faux le plus souvent. L’infrastructure SaaS de LexisNexis est dimensionnée pour permettre à tous les clients de bénéficier des meilleures performances. Les données et les services sont répartis sur plusieurs serveurs pour équilibrer la charge. Les serveurs utilisés par LexisNexis sont aussi nettement plus puissants que ceux généralement trouvés dans les cabinets.

Ces performances sont aussi constantes, que vous soyez dans votre cabinet ou à l’extérieur. En On premise, les performances sont souvent meilleures dans le cabinet plutôt qu’à l’extérieur. Le seul cas qui empêcherait la version SaaS de fonctionner de manière optimale serait liée à une connexion Internet de faible bande passante dans votre cabinet.

Mythe #6 : La version On Premise est plus flexible que la version SaaS

Illusoire. Si vous installez Lexis Poly en On premise, vous pouvez accéder à la base de données. Ce qui peut donner l’illusion d’une souplesse accrue pour réaliser des interfaces ou du reporting. Toutefois, il y a 2 raisons pour lesquelles ce n’est absolument pas le cas :
- d’une part, la base de données est très complexe et nous ne garantissons pas la stabilité du schéma dans le temps,
- d’autre part, la version SaaS bénéficie d’une API permettant de réaliser des interfaces simplement ainsi que du reporting avancé.

Cette API est utilisée pour différentes fonctionnalités comme la signature électronique ou l’Extranet ainsi que pour accéder à notre entrepôt de données (datawarehouse), utilisé par reporting avancé.

Vous vous posez des questions sur votre infrastructure actuelle ? Vous souhaitez en savoir plus sur la gamme Lexis Poly ? Rapprochez-vous de nos ingénieurs commerciaux. Contactez-nous pour prendre un rendez-vous.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

3 votes

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs