Marie Depay,
Rédaction du Village de la Justice.

 
  • 7662 lectures
  • 1re Parution: mars 2021

  • 4.58  /5
Guide de lecture.
 

Le droit sans fautes : Magistrat du Siège et Magistrat du Parquet.

Le droit sans fautes" de Sébastien Bissardon fourmille d’astuces pour ne plus commettre de fautes ou d’imprécision dans l’usage du langage juridique. Un ouvrage qui en réjouira plus d’un et qui sera utile à un grand nombre de personnes et pas seulement aux juristes ;-)

En voici un exemple concret avec la distinction entre les magistrats du siège et les magistrats du parquet. Ceux sont tous des magistrats, mais ils ont une fonction différente.
Les magistrats dits du siège instruisent les affaires et prononcent les jugements (ils sont toujours assis).
Les magistrats dit du parquet (aussi appelés magistrats du ministère public) ont pour mission de défendre les intérêts de la société. Leur rôle n’est pas de juger, mais de réclamer l’application de la loi (ils interviennent toujours debout) [1].

Avec son livre "Le droit sans fautes" (Enrick.B.Edition), Sébastien Bissardon participe à sa manière à la vulgarisation du droit à son imprégnation auprès de ses concitoyens. Il souhaite faciliter le bon usage et l’apprentissage du langage juridique que ce soit pour les étudiants dans leurs premières années d’étude ou toute personne maniant ponctuellement ce langage spécifique.

Véritable pense-bête judicieux et pratique qui va à l’essentiel et permet à tous de ne plus commettre de fautes ou d’imprécision dans l’usage du langage juridique.
Comme l’écrivait le philosophe Alain : "L’orthographe est de respect ; c’est une sorte de politesse" [2].

L’auteur propose une sélection de mots et expressions qui sont souvent synonymes d’erreur ou d’approximation dans leur usage. Il les classe par ordre alphabétique et en donne le bon usage et des astuces pour ne plus se tromper dans leur utilisation ou leur orthographe. Et pour bien marquer les esprits, l’erreur est signalée par la tête de mort utilisée pour avertir d’un danger ;-)
Tout ce vocabulaire juridique est également rangé par synonymes ou antonymes et opposants de classification.

A titre d’exemples la célèbre confusion entre les verbes "stipuler et disposer" ou encore celle entre les mots "subordination et subornation" :

Extrait de "Le droit sans fautes !" de Sébastien Bissardon.

Avec bienveillance et simplicité, l’auteur met ainsi en garde contre les barbarismes, les faux-amis et les pléonasmes. Il souhaite qu’à l’issue de cette lecture fourmillant d’astuces et de rappels orthographiques ou linguistiques, le lecteur puisse parler juste.

Avec ce livre, le lecteur ne rit pas des erreurs des autres mais apprend de ces dernières sans s’ennuyer ;-)

Cet ouvrage s’adresse à tous ; il est formateur pour les étudiants en droit et source de culture générale pour tous les autres lecteurs.

Le Village de la Justice s’est entretenu avec Sébastien Bissardon pour en savoir plus sur l’origine et l’objectif de ce recueil pratique.

Quelle est l’origine du livre "Le droit sans fautes" ?

Sébastien Bissardon : « Étudiant en droit, puis journaliste juridique et judiciaire, il me manquait dans mon travail un recueil ou abécédaire des principaux usages du français juridique et des fautes ou erreurs à ne pas commettre. Je prenais donc des notes dans un petit cahier, à chaque difficulté rencontrée ou lorsque je lisais ou entendais des fautes récurrentes dans l’usage du langage juridique. Cette démarche a donné naissance en 2002 au « Guide du langage juridique » chez LexisNexis (4e édition, 2013, 612 pages), dont on a extrait la première partie afin de créer « Le droit sans fautes », un pense-bête simple, pratique et qui va à l’essentiel. »

Quel est selon vous son point fort ?

« C’est un pense-bête original et indispensable pour qui veut parler droit et parler juste ! »

Quel est votre parcours ?

« Diplômé de la Faculté de droit Lyon III Jean Moulin, j’ai un parcours professionnel assez varié, avec trois principales activités : journaliste juridique et judiciaire, formateur en droit, juriste en cabinet d’avocats.
Je suis également le créateur et l’administrateur de Fil DROIT, qui rassemble aujourd’hui plus de 130 000 abonnés sur les réseaux sociaux [3]. »

Information techniques :
- Titre : Le droit sans faute
- Auteur : Sébastien Bissardon
- Editeur : Enrick B. Edition
- ISBN : 2356444157
- Parution : 27/11/2020
- Nombre de pages : 301
- Prix : 18,90 euros

Marie Depay,
Rédaction du Village de la Justice.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

24 votes

Notes de l'article:

[1Pour en savoir plus rendez-vous aux pages n°157-158 du livre ;-)

[2Alain, Propos sur l’éducation, 1932.

[3Sébastien Bissardon a été également auteur chez LexisNexis et il est créateur et directeur de la collection Fil DROIT chez Enrick B. Éditions, qui a vocation à accueillir des ouvrages de référence (apprentissage et culture) qui permettent de « filer droit » !

A lire aussi dans la même rubrique :

Sur le Village de la Justice aujourd'hui...



144 580 membres, 21381 articles, 126 352 messages sur les forums, 3 900 annonces d'emploi et stage... et 2 100 000 visites du site par mois. *

C'est nouveau >

Du nouveau sur Le Village : vos notifications personnalisées !

Focus sur >

[Enquête] Les vraies attentes des avocats vis-à-vis de leurs futurs collaborateurs juniors.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs