A. Dorange
Rédaction du Village de la Justice

 
  • 1341 lectures
  • 1re Parution: 5 juillet 2021

  • 5  /5
Guide de lecture.
 

Quoi de neuf du côté des logiciels de gestion de cabinet d’avocats ?

Avec les bouleversements de l’année écoulée, marquée notamment par la généralisation forcée du travail à distance, y compris chez les avocats, la digitalisation des cabinets est bel et bien en marche. Plus largement, avec l’accroissement du besoin d’agilité et des opportunités de la digitalisation, nous avons souhaité vous proposer un point sur les offres des principaux éditeurs de logiciels de gestion de cabinet.

Les critères de choix d’un logiciel de gestion de cabinet d’avocats sont aujourd’hui relativement bien connus et correspondent sans surprise aux besoins des avocats « augmentés », qui utilisent un logiciel pour améliorer leur productivité au quotidien. Si tous les éditeurs de logiciels n’ont pas souhaité répondre à notre sollicitation, nous pouvons néanmoins vous livrer plusieurs tendances relatives à la manière dont les logiciels répondent aux attentes et aux enjeux de la profession.

67 % intègrent le tampon électronique ; 56 % la signature électronique

Moins d’un logiciel sur trois propose, pour l’instant, le paiement en ligne

72 % des logiciels sont interfacés au e-Barreau/RPVA et proposent un « calendrier de procédures »

Du côté du travail à distance, l’enquête dégage les points suivants :
- moins d’un logiciel sur trois propose, pour l’instant, le paiement en ligne ;
- 56 % sont aujourd’hui équipés de la dictée vocale ;
- 67 % intègrent le tampon électronique ; 56 % la signature électronique ;
- 28 % proposent la visioconférence ;
- 22 % proposent la prise de rendez-vous en ligne.

Du côté des fonctionnalités métier :
- 72 % des logiciels sont interfacés au e-Barreau/RPVA et proposent un « calendrier de procédures » ;
- 67 % auraient une base de modèles d’actes juridiques ;
- 28 % permettent de réaliser une veille juridique.

Du côté de l’hébergement et de la sécurité des données, plusieurs solutions sont envisageables : le logiciel installé sur les postes informatiques du cabinet peut en effet fonctionner soit « en local », soit en « SaaS » (Software As A Service). Dans le premier cas, les données sont stockées sur les serveurs internes de la structure d’exercice ; dans le deuxième cas, les données sont stockées sur des serveurs extérieurs au cabinet, accessibles à tout moment, c’est le cas de la majorité des logiciels (67 %). Tous ces derniers nous ont indiqué héberger les données en France et/ou en Europe.

Un dernier point de notre enquête concernait la compatibilité des logiciels avec les différents systèmes d’exploitation et navigateurs web. Notons d’assez large disparités : si tous sont compatibles avec Windows, l’utilisation d’un autre système (Mac, Linux, etc.) pourra s’avérer déterminante car plus rare. Il en est de même, mais dans une moindre mesure, en ce qui concerne le navigateur internet que l’utilisateur a l’habitude d’utiliser (Chrome, IE, Firefox, Safari, etc.). La compatibilité reste donc encore un critère de choix du logiciel de gestion de cabinet.

Comparez !

Retrouvez l’intégralité de notre enquête, ainsi que le détail des offres des éditeurs de logiciels de cabinet ayant répondu à notre demande d’informations (les indications sont celles fournies par les éditeurs eux-mêmes) dans le Journal du Village de la Justice n° 93, à partir de la page 15.

A lire aussi :
- "Le Bilan numérique des Avocats, l’évolution des pratiques en 2020."
- "Le Guide de l’Avocat Résilient, 30 outils utiles dès maintenant."

A. Dorange
Rédaction du Village de la Justice

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

3 votes

A lire aussi dans la même rubrique :

Sur le Village de la Justice aujourd'hui...



144 580 membres, 21417 articles, 126 352 messages sur les forums, 3 900 annonces d'emploi et stage... et 2 100 000 visites du site par mois. *

C'est nouveau >

Du nouveau sur Le Village : vos notifications personnalisées !

Focus sur >

Participez à la 10e Enquête Métiers & Revenus du Village de la justice.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs