Gabriel Touchard
Juriste / Arbitre / Médiateur

 
Guide de lecture.
 

Comment suis-je devenu médiateur ?

Témoignage de Gabriel Touchard, ancien avocat, Juriste, Arbitre et Médiateur sur son parcours pour devenir médiateur.

Mon parcours professionnel m’a naturellement conduit à l’exercice de la fonction de médiateur.

En effet, ma pratique « initiatrice » du métier d’avocat contentieux (en « shipping », pendant 6 ans) m’a fait comprendre les limites du recours au contentieux judiciaire comme mode de résolution des litiges.

Je conduisais alors de front environ 250 procédures devant toutes les juridictions commerciales françaises. J’ai ainsi pu constater le caractère souvent insatisfaisant du processus juridictionnel en raison de son aléa et de ses coûts, financier, temporel et humain. Sans dénigrer, bien au contraire, la justice commerciale française, ses juges et magistrats, je conseillais toutefois souvent à mes clients d’explorer la voie transactionnelle, exploration à mon sens jamais préjudiciable et le plus souvent bénéfique.

Puis, souhaitant être plus en amont de tout litige, et plus au service de la vie économique et industrielle française, j’ai décidé de travailler comme juriste d’entreprise pour un grand groupe énergétique du CAC40, où je suis actuellement responsable juridique. Après le contentieux, ma tendance naturelle à la négociation s’est alors révélée.

L’entreprise qui m’emploie, comme tous les acteurs « normaux » de la vie économique, cherche avant tout des solutions négociées et n’utilise la voie contentieuse, l’arbitrage le plus souvent, que quand la négociation s’avère infructueuse et alors toujours dans l’optique finale d’obtenir une solution amiable, dans une logique industrielle et commerçante « gagnant-gagnant ».

J’ai donc, dans ce cadre, participé ou conduit de très nombreuses négociations contractuelles et/ou contentieuses, souvent internationales, longues, complexes, comme des révisions de prix dans des contrats d’achat long terme d’énergie ou liées à des contrats de construction d’ensembles industriels, incluant de nombreux acteurs et au cœur de problématiques économiques, commerciales, financières, techniques, industrielles, stratégiques et politiques, dont les enjeux peuvent dépasser les centaines de millions d’euros, les milliards dans certains cas.

J’ai alors pris conscience de l’effet naturellement conciliateur d’une bonne négociation, permettant d’aboutir à des accords positifs et créateurs de valeurs pour les acteurs en présence. Lors de ces négociations, il est évidemment nécessaire d’être le défenseur des intérêts de son entreprise, mais pas uniquement.

Un bonne négociation nécessite selon moi des prises de positions transparentes, justifiées, réalistes, équilibrées, prenant en considération la culture et les positions adverses, avec la perspective d’une décision tierce obligatoire en cas de désaccord et la volonté de trouver in fine un accord raisonnable. Une bonne négociation s’inscrit donc dans le temps. Elle nécessite des exposés, des phases d’écoutes et de réponses mutuelles constitutifs un dialogue tendant vers une compréhension mutuelle des réalités juridiques, économiques, financières, commerciales et/ou techniques en question.

La formation CMAP à la médiation inter-entreprises que j’ai suivie fin 2017 m’a définitivement fait prendre conscience de ma tendance naturelle à la recherche du compromis et m’a permis d’aller plus loin encore dans la bonne attitude, dans la maîtrise des techniques et, finalement, dans « l’esprit » de la bonne négociation mutuelle ou « l’art » de trouver, ou d’aider à trouver, un bon accord. La richesse des échanges lors de cette formation, l’intelligence et la « foi » des intervenants, le grand intérêt de la matière, la convivialité et le partage entre les « étudiants » ont été des éléments déterminants pour que je poursuive dans cette voie. J’ai donc ensuite naturellement passé la certification à la médiation inter-entreprises, fin 2018, grâce au compte formation de mon entreprise, et suis inscrit au CMAP comme médiateur depuis 2019. J’ai eu l’opportunité, dans ce cadre, de conduire en 2020 une première médiation judiciaire dans un litige en matière de fourniture locale énergie alors en cours devant la Cour d’appel de Paris, qui s’est soldée par un accord entre les parties et la relance de leur relation commerciale pour de nombreuses années.

Je suis profondément convaincu qu’une négociation mutuelle et honnête peut permettre d’éviter quasiment toutes les procédures contentieuses et constitue ainsi le meilleur mode de résolution des différends.

Je continue d’exercer avec vif intérêt et grand plaisir mon métier de responsable juridique d’entreprise et suis heureux de mettre, de temps en temps, mon expérience et mon savoir faire au service de la médiation, c’est-à-dire au service de personnes physiques et morales afin qu’elles mettent toutes les chances de leur côté pour trouver la solution, leur solution, à leur différend afin de pouvoir se concentrer sur l’essentiel, leur business.

Gabriel Touchard
Juriste / Arbitre / Médiateur

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

7 votes

A lire aussi dans la même rubrique :

LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs