Propos recueillis par Jordan Belgrave.

[Portrait d’avocat] Wilfried Meynet, Président de l’association des Amis de l’Opéra Royal de Versailles.

Wilfried Meynet est avocat aux Barreaux de Marseille et de Luxembourg, spécialisé en droit des associations et fondations, ainsi qu’en droit du sport. Il vient de publier le Code du mécénat avec Naïma Moutchou, vice-présidente de l’Assemblée nationale. Il est également président de l’association des Amis de l’Opéra Royal de Versailles, membre du bureau du Haut Conseil à la vie associative auprès du Premier ministre, et a reçu cette année l’insigne de chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.

Cet article est proposé par le nouveau Magazine "Liberalis" qui vous invite à poser un autre regard sur vos professions libérales.
Nous vous invitons à découvrir ses rubriques à travers le prisme des sentiments et de l’action comme « Se passionner » pour l’horlogerie, « S’étonner » pour découvrir les savoir-faire ou encore « S’enflammer » pour les témoignages de collectionneurs.

Quel est votre parcours d’avocat ?

Wilfried Meynet : Ayant prêté serment à Lyon en 1996, je me considère comme un avocat de l’économie sociale et solidaire et du sport, matières dans lesquelles, j’ai plus de 19 années de pratique. Les financements étant un enjeu majeur pour ces secteurs, je peux intervenir sur des problématiques de subventions publiques, d’aides ou de soutiens privés. J’ai ainsi développé une expertise dans le domaine du mécénat. Étant inscrit en France et au Luxembourg, je conseille des porteurs de projets philanthropiques dans les deux pays, ce qui me permet d’avoir une vision très ouverte. De plus, en tant que membre du bureau du Haut Conseil à la vie associative auprès du Premier ministre, je participe désormais aux réflexions sur l’amélioration des dispositifs législatifs et fiscaux de la vie associative.

Vous avez une actualité éditoriale avec le Code du mécénat. Comment ce projet a-t-il émergé ?

Les co-auteurs, l’avocat Wilfried Meynet et la députée, Naïma Moutchou, présentant le Code du mécénat

Tout a commencé dans la mandature précédente, lorsque j’ai intégré la mission sur la philanthropie à la française, menée par les députés Sarah El Haïry et Naïma Moutchou. À la suite de quoi, nous nous sommes mis à l’écriture de cet ouvrage avec Naïma Moutchou. Le projet a la particularité d’être un Code du mécénat, ainsi qu’une application pratique de son sujet, puisqu’il a été rendu possible par une double opération de mécénat.

D’une part, nous avons mis en place une convention pour que tous nos droits d’auteur soient reversés de manière illimitée à l’Institut de l’Engagement.
D’autre part, un entrepreneur marseillais, Michel Féraud, en a précommandé 300 exemplaires pour permettre le lancement de l’impression via son fonds de dotation familial Mi-Kdo.

Nous avons voulu que ce Code du mécénat soit accessible à tous, pour les dirigeants d’association comme pour les donateurs, tant par le volume de texte que par le prix. Ce Code, édité par Juris Editions, a d’ailleurs trouvé son public puisqu’il est déjà épuisé depuis sa sortie le 11 août dernier, et qu’une réimpression a déjà été réalisée.

Vous êtes président de l’ADOR et désormais chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres, pouvez-nous en dire plus sur votre engagement culturel ?

J’ai d’abord réalisé plusieurs missions pour « Château de Versailles Spectacles », la structure qui gère l’activité culturelle et musicale à Versailles. Puis, initialement en qualité d’avocat spécialisé, j’ai été sollicité pour travailler sur la structuration du mécénat des particuliers pour l’Opéra Royal de Versailles. Ayant rencontré à cette occasion Joëlle et Jean-Claude Broguet, deux grands amoureux du Château de Versailles et de son opéra, nous avons ensemble mis en place l’association des Amis De l’Opéra Royal, l’ADOR, afin de recueillir des fonds de tous les particuliers souhaitant soutenir ce lieu et ses activités artistiques. Bien entendu, j’ai cessé d’être le conseil de Château de Versailles Spectacles quand je suis devenu président de l’ADOR. De 4 membres à la création de l’association en 2014, nous sommes passés à plus de 350 membres, en 2022. En tant que passionné de Versailles et de musique baroque, je suis très honoré de pouvoir mettre mes compétences au service de la structuration de l’ADOR et de lui permettre ainsi de grandir, afin de pouvoir aider au financement de projets de plus en plus ambitieux.

Comme vous l’aurez compris, je suis extrêmement fier de mon engagement bénévole au sein de l’ADOR qui me donne l’occasion de travailler avec des équipes formidables, dirigées par Catherine Pégard, la présidente du Château de Versailles, Laurent Brunner, le directeur de Château de Versailles Spectacles, et Maxime Ohayon, le responsable du mécénat, du partenariat et du développement. Ces missions me permettent de rencontrer des personnes extraordinaires et d’approcher très souvent l’excellence musicale et artistique !

Propos recueillis par Jordan Belgrave.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

3 votes

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 6e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, commissaires de Justice, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 149 700 membres, 24012 articles, 126 607 messages sur les forums, 4 000 annonces d'emploi et stage... et 1 400 000 visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR >

[Tribune de la Rédaction] ChatGPT : même pas peur...

A LIRE AUSSI >

Avocat en Droit des étrangers, empathie et polyvalence au service des Droits de l'Homme.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs