Rémunération exceptionnelle : existe-t-il des primes exonérées de cotisations en 2022 ?

Dans son magazine Maître n°256, ANAFAGC répond aux 10 questions que se pose le professionnel libéral en matière fiscale, comptable et sociale. Sixième thématique abordée : les contrats aidés.


Chaque année vous êtes nombreux à nous demander comment récompenser vos salariés sans mettre à mal la trésorerie du cabinet. L’intérêt de cette question se vérifie encore plus depuis la crise de la Covid-19. En effet, comment concilier l’équilibre économique fragile avec la reconnaissance des salariés qui y contribuent pleinement.
Deux systèmes de rétribution permettent de répondre favorablement à cette problématique : la prime d’intéressement et la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat.

LA PRIME D’INTÉRESSEMENT

Comme son nom l’indique, cette prime permet d’intéresser les salariés sur les résultats de l’entreprise. Fonction de la bonne santé économique et financière de l’entité, elle permet de récompenser lorsqu’il y a lieu, tout en protégeant l’entité le cas échéant grâce à son caractère aléatoire. Si les critères de performance ne sont pas atteints, alors l’employeur ne verse rien. (...Lire la suite.)

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

1 vote

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 4e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, huissiers, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 149 290 membres, 23255 articles, 126 585 messages sur les forums, 4 240 annonces d'emploi et stage... et 2 000 000 de visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR >

[Dernières tendances de l'emploi dans le Droit] +78% d'annonces d'emploi et stages au 1er semestre 2022 !

A LIRE AUSSI >

Pourquoi publier sur Le Village de la Justice ?




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs