Accueil Management Marketing & Développement

Vos vœux 2017 : ne ratez pas l’occasion de vous faire remarquer et de créer du lien !

Les vœux, c’est le bon moment pour entretenir et réactiver votre réseau. Et de montrer votre proximité avec vos clients et partenaires en vous adressant à eux directement dans un moment certes un peu convenu, mais qui hérite d’une certaine attention malgré tout... Et pourquoi cette année ne pas participer au Concours annuel des voeux des professions du droit et du chiffre ?

Trop souvent, la carte de vœux est perçue comme une contrainte, alors qu’elle constitue une formidable opportunité de reprendre contact avec ses clients, et ce, de façon tout à fait légitime, sans aucune intrusion agressive ! Ce qui est loin d’être anodin pour les professions réglementées où la démarche de communication est souvent délicate. La carte de vœux est un acte qui se veut désintéressé et déconnecté de l’univers mercantile. Profitez de ce moment de qualité !

Elle permet à une marque d’affirmer sa personnalité, en dehors des offres qu’elle propose, afin de créer un lien plus affectif avec ses clients. Elle reste donc un formidable outil relationnel, tout en flirtant avec le marketing direct. C’est là où se trouve la subtilité de la carte de vœux… Avoir un style désintéressé, tout en mettant en valeur son offre de prestations de services…

Les vœux ne sont pas ringards, ils sont le bon moment pour réactiver, entretenir votre réseau. Mais "bichonnez" le message !

Ouvrant le bal de la nouvelle année, la carte de vœux est l’occasion idéale de s’interroger sur l’identité de son cabinet, ce qu’il est et ce vers quoi il veut tendre. Elle doit être également être fédératrice, puisque tous les collaborateurs vont généralement tiliser la même carte de vœux à envoyer à leurs clients. Elle est donc indirectement un outil de communication interne.

A la fois outil de communication externe et interne, la carte de vœux a finalement de quoi stresser les associés ou les responsables de communication : comment construire un message pertinent de façon désintéressée ?

Quel style adopter ?

Avouons-le : la carte de vœux peut devenir un véritable casse-tête. Quel style adopter ? Le style institutionnel a l’avantage de ne pas faire de vague, mais ne crée pas de lien de connivence avec le client. Si l’on choisit un style décalé, on gagne certainement en sympathie, mais reste à savoir si l’on reste crédible...

Jouer sur l’éthique, comme acheter des cartes Unicef ou choisir un imprimeur qui reverse une partie de son bénéfice à des associations caritatives, permet de rompre avec la sphère du business, mais n’apporte pas de différenciation par rapport aux concurrents.

Carte high tech et format buzz marketing ? C’est certainement moderne, mais encore faut-il que ce style reste cohérent avec le positionnement de votre cabinet. Il est aussi intéressant de tenir compte du contexte : en période de crise, faut-il avoir de l’humour pour apporter un peu de gaieté, ou au contraire affirmer ses valeurs, pour rassurer et assurer une continuité avec le positionnement des années précédentes ?

Les voeux, c’est aussi un peu le moment du bilan : Qui est votre cabinet ? Quelle est votre communication ?

Pensez aussi à valoriser le côté "humain" de l’exercice : Soyez proche de vos destinataires, et pourquoi ne pas penser aux autres... Solidarité, humanité, de bonnes valeurs ;-)

Choisir le ton et la forme de sa carte de vœux n’est donc pas simple et il est souvent préférable de se faire aider par un spécialiste en communication, interne ou externe.

Format papier ou électronique ?

Le format électronique possède deux atouts : sa modernité et son prix, qui supprime les coûts d’impression. Il est par ailleurs "écologique"... Ceci étant dit, comme le précise l’agence Image Juridique, "la carte papier traditionnelle conserve toutefois l’avantage d’être plus longtemps conservée, de pouvoir être exposée dans le bureau du destinataire, surtout si elle est originale dans sa présentation ou revêt une utilité. Elle peut, par exemple, se présenter sous forme de cube jeu, d’un marque page, d’un calendrier ou carrément, plus spectaculaire, d’une affiche !".
Quant à l’écologie, il est toujours possible d’utiliser du papier recyclable…
Il est d’ailleurs tout à fait envisageable de combiner les deux formats : un format électronique communiquant sur le positionnement du cabinet et un format papier pour créer de la connivence avec le client, personnalisable par chaque collaborateur. Tout est une question de budget et d’objectif fixés !

Et pourquoi pas en vidéo ? C’est le format du moment, donc encore différenciant, sonnant "plus vrai" et humain... Mais nécessite un investissement temps et financier plus important.

Autre point non négligeable : maintenir sa base de données clients à jour !

L’envoi année après année des cartes de vœux nécessite un outil CRM [1] à jour dès que l’on gère des dizaines d’envois ou plus... ne serait-ce que pour savoir ce que l’on a envoyé et à qui, pouvoir revenir sur cet échange plus tard, noter une réaction, confirmer que le contact a été établi et est toujours "actif", etc.
Une base de données obsolète peut être un véritable calvaire, surtout lorsqu’un cabinet opte pour une carte de vœux en format électronique, les adresses email étant celles qui évoluent le plus. Le mieux est donc de penser à mettre à jour votre CRM toute l’année !

Force est de constater que la carte de vœux est un exercice marketing complet : elle vous permet de réfléchir sur votre identité, d’anticiper votre positionnement à venir, de vous interroger sur vos valeurs, de renouer avec votre CRM et de vous forcer à écrire un message personnalisé à vos clients.

Pour toutes ces raisons, le site Expertsdelentreprise.com, portail de mise en relation qualifiée entre d’une part les chefs d’entreprises et les cadres, et d’autre part, les experts du droit et du chiffre [2] organise un concours qui met en lumière et récompense les cartes de vœux les plus innovantes, pertinentes, originales, efficaces...
Alors, n’hésitez pas à concourir ! (Voir le concours 2017 ici)

Après d’intenses réflexions, avec tous les messages que vous allez vouloir introduire dans votre carte de voeux, n’oubliez tout de même pas de souhaiter une bonne année à vos clients… Ils en auront besoin !

A voir aussi : les ecartes de voeux du Village de la justice

Marjorie RAFECAS et Rédaction du Village de la justice

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

37 votes

Notes :

[1Outil de gestion des relations-clients.

[2Entendez ici les avocats, les experts comptables, les notaires, les conseillers en PI, etc.