Comment faire venir ses parents étrangers en France pour une période de plus de trois mois ?

Par Caroline Martin, Avocat.

39872 lectures 1re Parution: 3 commentaires 4.8  /5

Que vous soyez un ressortissant français ou étranger, si vous souhaitez que vos parents vous rejoignent sur le territoire français pour une période supérieure à trois mois, plusieurs solutions peuvent être envisagées.

-

1. Si vous êtes un ressortissant français et que votre parent ou ascendant étranger n’a pas de ressources propres, celui-ci peut bénéficier d’un visa spécifique très avantageux

Une demande de visa long séjour « parent à charge d’un ressortissant français » peut être déposée.

L’avantage de ce visa long séjour est que le parent étranger pourra prétendre, une fois arrivé sur le territoire français, à la délivrance de plein droit d’une carte de résident de 10 ans.

Concernant les ressortissants algériens  : l’accord franco-algérien du 27 décembre 1968 prévoit dans des conditions similaires la délivrance d’un visa long séjour aux ressortissants algériens qui satisfont aux conditions de délivrance d’une carte de résident au titre d’ascendant d’un ressortissant français (ou de son conjoint) qui est à sa charge.

Les conditions pour prétendre à ce type de visa sont notamment les suivantes :

- une preuve de la filiation (copie intégrale récente de l’acte de naissance) ;
- une preuve de la nationalité française du descendant prenant en charge ;
- les justificatifs de ressource de l’ascendant ;
- les justificatifs établissant que l’ascendant est effectivement à charge (preuve de versements réguliers et suffisants, revenus du descendant et de son conjoint, etc.) ;
- une assurance voyage couvrant les trois premiers mois de résidence en France.

Le parent étranger doit démontrer qu’il ne dispose pas des ressources propres lui permettant de subvenir aux besoins de la vie courante dans des conditions décentes.

Le descendant doit justifier des ressources nécessaires pour pourvoir aux besoins de l’ascendant.

Enfin, il faut apporter la preuve de l’ancienneté et de la régularité de la participation à l’entretien de l’ascendant.

Ainsi il est tenu compte du montant annuel des aides financières versées, de la fréquence des visites à l’ascendant à charge (en ce qu’elles peuvent démontrer le versement d’aides supplémentaires) mais également du niveau de vie dans le pays considéré.

Par exemple, en Algérie, le revenu mensuel minimum est fixé à 18 000 dinars depuis 2015 (117 euros) et le salaire moyen mensuel s’élevait à 35 000 dinars (228 euros) en 2018 (CAA Nantes, n° 19NT03567, 6 mars 2020).

Au vu de ces données, il a été jugé que les sommes régulièrement versées par un fils français à sa mère en Algérie, d’environ 165 euros par mois en moyenne, alors que le loyer de cette dernière s’élevait à 1 355 dinars, soit l’équivalent de 9 euros par mois, apparaissaient ainsi de nature à assurer pleinement la prise en charge matérielle de sa mère (CAA Nantes, 6 juillet 2021 n°20NT00498).

La présentation du dossier et le choix des pièces justificatives annexées à la demande doivent donc faire l’objet d’une attention particulière.

2. Dans les autres cas, le parent étranger pourra bénéficier d’un visa de long séjour « visiteur »

Un visa de long séjour portant la mention « visiteur » est exigé de l’étranger qui souhaite entrer en France et y séjourner pendant une période d’une durée supérieure à trois mois, en invoquant le fait qu’il peut y vivre de ses seules ressources sans y exercer d’activité professionnelle.

Un visa long séjour « visiteur » peut ainsi être délivré à des membres de famille de ressortissants français qui ne relèvent pas de catégories spécifiques, tels les ascendants qui ne sont pas « à charge ».

L’avantage de ce visa long séjour est que le parent étranger pourra prétendre, une fois arrivé sur le territoire français, à la délivrance d’une carte de séjour temporaire d’un an mention visiteur.

Concernant les ressortissants algériens : l’article 7-a) de l’accord franco-algérien du 27 décembre 1968 prévoit dans des conditions similaires la délivrance d’un visa long séjour : « les ressortissants algériens qui justifient de moyens d’existence suffisants et qui prennent l’engagement de n’exercer, en France, aucune activité professionnelle soumise à autorisation, reçoivent [...] un certificat valable un an portant la mention visiteur ».

Les conditions à remplir sont notamment les suivantes :

-  justifier de moyens suffisants d’existence. Cette condition est appréciée en tenant compte à la fois des ressources personnelles du demandeur de visa et de celles des personnes qui s’engagent à le prendre en charge en fonction des circonstances de l’espèce ou du cumul des deux, ainsi que de l’intensité des liens entre le demandeur de visa et la personne le prenant en charge,
-  l’engagement de n’exercer aucune activité professionnelle,
-  justifier d’une assurance maladie couvrant la durée du séjour.

L’autorité consulaire dispose d’un large pouvoir d’appréciation.

Attention, la délivrance de ce type de visa est cependant en baisse depuis 2020.

Il y a lieu de s’assurer que le dossier est complet et que tous les justificatifs pertinents y sont annexés avant de le déposer.

Caroline Martin
Avocat au Barreau de Paris
cmartin chez ccm-avocat.com

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

25 votes
Commenter cet article

Discussions en cours :

  • par Guy T , Le 19 septembre 2023 à 17:34

    Bonjour,

    La procédure de demande de visa ascendant à charge est-elle adaptée pour une mère mariée dans son pays d’origine ? Si oui, quels éléments faudrait-il fournir pour motiver la demande de ce point de vue ?

  • par ascendant algérien ayant sa fille Médecin à Paris ,et éprouvant des difficultés pour rendre visite à deux merveilleux petits enfants. , Le 18 août 2023 à 16:00

    très bon article, clair et précis.
    Merci Infiniment

  • par Abdellatif , Le 29 juillet 2023 à 16:48

    Nous sommes parents tunisiens d’une fille docteur ingénieur ( 42 ans ) et d’un fils lui aussi docteur ingénieur ( 31 ans ) et tous les deux ont la nationalité française. Tous les deux sont mariés et ont des enfants. Notre situation économique est assez bonne, mais nous souffrons du manque de proximité physique des petits enfants. Nous avons déjà eu des visas de quatre et trois ans, ce qui nous a permis d’être présents dans les moments difficiles et les moments joyeux de la vie.
    Notre question est : s’il y a possibilité de nous faciliter d’être prêts de nos petits enfants et enfants le plus possible et faire la vie normale des grands parents.

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 6e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, commissaires de Justice, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 154 500 membres, 25689 articles, 126 942 messages sur les forums, 3 820 annonces d'emploi et stage... et 1 500 000 visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR...

• Legal privilege à la française : 100 fois sur le métier, remettez votre ouvrage ?

• Vos Annonces et Formalités légales sur le Village de la justice.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs