• 634 lectures
  • 28 octobre
  • 4
 

Comment préserver la liberté d’expression tout en éradiquant la haine en ligne ?

Suite à l’assassinat terroriste de Samuel Paty, Respect Zone a souhaité s’exprimer.


"Le respect de la liberté d’expression, c’est donner toute sa place à l’opinion, au débat sans que quiconque ne puisse être inquiété pour son intégrité et sa sécurité.

Le respect de la liberté d’expression, c’est garantir à toutes et tous la possibilité de disposer de la capacité à décoder l’information, détecter les manipulations et les fausses informations, s’émanciper et construire ses propres convictions.

Il devient urgent d’aborder cette question avec tous les collégiens et lycéens de France.

Pour cela, l’association Respect Zone émet trois propositions :

1. À la rentrée des vacances scolaires, faire une minute de silence en hommage à Monsieur Samuel Paty et échanger avec tous les collégiens et lycéens de France sur la question du respect de la liberté d’expression, de l’usage des outils numériques et des valeurs de la République

2. Instaurer « la journée du respect » le 16 octobre de chaque année en hommage à Monsieur Samuel Paty et inviter tous les collégiens et lycéens à réfléchir sur la question du respect de la liberté d’expression et des valeurs de la République

3. Responsabiliser les grandes plateformes du numérique et les engager à une modération accrue et citoyenne tout en les faisant participer pleinement à la vie démocratique par une taxe abondant un fonds public de soutien aux associations luttant contre les cyberviolences pour le respect de la liberté d’expression et les valeurs de la République."

Philippe Coen, président de Respect Zone

« L’assassinat de Samuel Paty et la vague de contenus haineux à laquelle nous assistons depuis le 16 octobre démontrent que les dispositifs mis en place depuis 20 ans ne sont plus adaptés à notre société. Notre association Respect Zone réclame dans chaque classe et dès la rentrée scolaire l’instauration d’une minute de silence précédée d’une discussion obligatoire sur l’attentat du 16 octobre ainsi que la création d’une journée annuelle du respect.
Par ailleurs, il devient urgent d’adopter au plan européen de nouvelles règles qui responsabilisent les plateformes de réseaux sociaux et leur imposent des obligations renforcées avec des sanctions fortes. Notre association Respect Zone souhaite qu’une taxe soit mise en place pour que les grandes plateformes du numérique participent au financement des associations engagées dans la lutte contre les cyberviolences »
déclare Philippe Coen, président de Respect Zone.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

3 votes

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs