Accueil Actualités juridiques du village Vie des professions du droit

Bienvenue au Tribunal de Paris, un palais de justice au XXIème siècle !

Conçu par Renzo Piano, architecte italien de renom ayant construit des bâtiments d’une grande originalité à travers le monde, le futur Palais de justice de Paris a ouvert ses portes.

Ce nouveau bâtiment d’envergure, installé dans le quartier des Batignolles (Paris 17ème), est le fruit de six ans de travail, et marque l’aboutissement d’un projet hors-norme pour le Ministère de la justice.

L’objectif initial était de désengorger le site historique, qui avait atteint ses capacités maximum d’agrandissement. Ce dernier continuera cependant d’abriter la Cour de cassation, la Cour d’appel de Paris, ainsi que le Conseil des Prud’hommes et l’annexe de l’ENM (Ecole nationale de la magistrature).

Le nouveau palais, baptisé officiellement « Tribunal de Paris », regroupera quant à lui l’ensemble des juridictions de première instance à savoir le Tribunal de Grande instance et les vingt tribunaux d’instance d’arrondissement dont les transferts se feront au fur et à mesure, au cours des mois de mai et juin prochains. Enfin, en 2019, c’est le pôle social du TGI, issu de la fusion du Tribunal des affaires de Sécurité sociale et du Tribunal du contentieux, qui s’y installera.

C’était là un autre des objectifs de ce nouvel édifice : remédier à l’éclatement géographique des juridictions.

Au total, ce sont 1.800 fonctionnaires qui viendront s’y installer dès le mois de mai.

Ce projet, lancé en 2012, a aussi permis de revoir totalement l’accueil des justiciables, avec notamment 38 guichets regroupés au sein d’un service d’accueil unique du justiciable (SAUJ).

PNG - 1.2 Mo
Caroline Montagné - SG/DICOM Source : Ministère de la Justice

Dans le même ordre idée, c’est toute la symbolique de la justice qui a été repensée, afin de rompre avec l’image d’une justice « dominatrice », en jouant par exemple sur la transparence des lieux.
Pour en savoir plus sur le travail autour de la symbolique de ce palais, lisez notre article Le futur Tribunal de Paris, une nouvelle symbolique de la Justice du XXIème siècle.

L’édifice de verre de 160 mètres de haut, soit le bâtiment le plus haut de Paris après la Tour Montparnasse, d’une nouvelle génération, situé au sein de la zone d’aménagement concertée Clichy-Batignolles s’inscrit dans le projet du Grand Paris, et de la Justice du XXIème siècle.

Renzo Piano se félicite de l’endroit qui a été choisi, « à la périphérie de Paris, proche de la banlieue qu’il faut faire vivre ». Pour cela, il faut y construire des bâtiments tels que ce Palais de justice qui sera « une véritable petite ville », selon lui.

Ce nouveau bâtiment public s’inscrit également dans une politique de développement durable. Au delà des nombreux espaces verts installés (terrasses végétales, arbres, bassins et nichoirs), il constituera une nouvelle référence en matière de consommation énergétique grâce aux nouvelles techniques existantes, avec à titre d’exemple un système de chauffage par géothermie et panneaux photovoltaïques.

Pour les auxiliaires de justice (huissiers et avocats) qui s’y rendent quotidiennement, des espaces leurs seront dédiés. Les salles d’audience ont été pensées pour s’adapter au travail des avocats. Les toques des avocats parisiens resteront cependant dans le bâtiment historique situé sur l’île de la Cité, à la demande du Barreau de Paris, qui organisera des navettes pour le courrier entre l’ancien et le nouveau palais.

Côté transports en commun, le RER C et la ligne 13 du métro permettent déjà de s’y rendre, même si leur fréquence laisse à désirer. Il sera cependant plus accessible grâce aux prolongements prévus fin 2018 du Tramway (T3), puis de la ligne de métro 14 en 2020. Celle-ci arrivera sur le parvis même du nouveau tribunal de Paris.

Pour toutes les informations et photos sur ce projet, sachez que le Tribunal de Paris a son propre site.
Les avocats parisiens ont quant à eux créé leur propre site pour "guider les confrères" dans le nouveau bâtiment.


JPEG - 39.2 ko
Couverture de l’ouvrage "Le Chantier du nouveau Palais de Justice de Paris"

La construction du nouveau Palais de Justice a généré de nombreux commentaires et in fine, ne laisse personne insensible. Elle a même été source d’inspiration pour certains, à l’image du peintre Guillaume [1] qui a fait de ce chantier son atelier de peinture.
Il y réalise durant trois années de nombreuses huiles sur toile et aquarelles qui suivent fidèlement la chronologie et les caractéristiques du bâtiment en construction, ainsi que ceux qui y travaillent. Ces peintures transforment ce chantier colossal en poésie.

La reprise de 150 huiles sur toile et aquarelles, accompagnées des textes de Guillaume Cuirot, a donné naissance au livre d’art « Le Chantier du nouveau Palais de Justice de Paris. » aux éditions Somogy Editions d’art, sorti en février 2018.

Rédaction du Village de la justice

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

22 votes

Notes :

[1Guillaume Cuirot, né en 1960, ancien élève des Beaux Arts de Paris en Peinture (Atelier Carron) et en Fresque (Atelier Delamarche).