Accueil Services et "Après le droit"... A côté du Droit... Le Magazine.

[Parution] "Défends ma cause"ou qu’est-ce qu’un avocat ?

Les lecteurs du Village de la Justice connaissent Loïc Tertrais pour les billets originaux et sensibles sur le métier d’avocat qu’il publie régulièrement sur notre média. Après un premier livre "A vélo" publié en 2014 (chroniques sur le vélo et sur la profession d’avocat), cet auteur atypique propose un nouvel ouvrage intitulé "Défends ma cause", sorti en avril 2018 et édité par les Editions du Jubilé, dans lequel avec humanité et panache il expose sa vision du métier d’avocat. Profession qu’il exerce avec foi.

Dans son livre "Défends ma cause" Loïc Tertrais expose avec humour, fantaisie et un style imagé son expérience de la profession d’avocat. Pour vous en donner un aperçu, voici quelques extraits sélectionnés par nos soins.

Pour Loïc Tertrais il y a trois manières d’exercer son métier. Par politesse, par morale ou par amour. Les clients n’attendent pas de notre part une réponse affable et lointaine, ou bêtement technique et moraliste, mais un investissement véritable pour une réponse effective et efficace (p. 75).

Il rappelle que l’avocat est auxiliaire de justice (p. 106) : "dans une affaire, il doit faire le lien entre un petit bout du monde réel et le magistrat". Il doit rester en contact avec la réalité pour s’ouvrir au monde. Il doit donc avoir une vie en dehors de son travail.

J’aime tout particulièrement l’image des "cinq doigts d’honneur de l’avocat" lorsqu’il lève la main pour prêter serment. Le pouce est le doigt de la défense, l’index celui de la science, celui de la preuve. Le majeur est le doigt de l’impertinence et de l’indépendance. L’annulaire est le doigt de l’ordre, du respect des règles de procédures et de déontologie. L’auriculaire enfin, représente l’intuition.

Les illustrations des chapitres proposées par Bertrand Dosseur apportent un plus à cet ouvrage agréable à lire, en voici la preuve en image dans la présentation vidéo du livre.

Laissons Loïc Tertrais nous en dire plus sur son nouveau livre.

Pour quelles raisons estimez-vous ce livre nécessaire ?

PNG - 228.4 ko
Loïc Tertrais (crédits photo. : DavidFerriere.com)

"Un avocat reçoit des parents qui ont perdu deux enfants dans un accident de la route. Il reçoit une lettre de ses clients : « Merci beaucoup, Maître, c’est la première fois depuis la perte de nos enfants que nous avons l’impression d’être vraiment écoutés. » Ces personnes attendaient quoi de cet avocat, un des spécialistes de sa matière ? Pas d’abord sa technique mais une attention profonde et totale.
Certains avocats dépriment sur leur avenir avec l’arrivée des plateformes juridiques. Certains pensent qu’il faut se réfugier dans l’ultra spécialité. Or, le spécifique de l’avocat n’est pas sa technique du droit mais la profondeur de l’humanité qu’il met dans la cause qui lui est confiée.
L’avocat saoule parfois son client de droit alors que ce dernier l’attend sur sa déontologie.
C’est ce que décline ce livre à travers une série de petites plaidoiries, au-delà des étiquettes et des clichés (Avocat et chrétien, c’est compatible ? Comment pouvez-vous défendre un criminel ?).

Quel est selon vous le point fort à retenir de votre livre ?

"La règle de droit n’est pas un algorithme ou une formule mathématique. Elle est l’expression d’une pensée, d’une vision de l’homme. Il y a donc du philosophe chez les gens de justice. Et qu’est-ce qu’un philosophe ? Selon le mot de Jacques Maritain, « Le philosophe ne jure fidélité à personne, ni à aucune école. (…) Il a grand besoin de maîtres et grand besoin d’une tradition, mais pour qu’on lui apprenne à penser en regardant les choses, et non, pour assumer toute cette tradition dans la pensée. Une fois qu’elle l’a instruit, il en est libre, il s’en sert pour son travail à lui. Son job à lui, c’est de penser ce qui est. »

Pour les gens de justice, c’est pareil. Leur job à eux c’est de penser la réalité de leur dossier. Prendre du large, inscrire leur affaire dans une réalité, décider de la stratégie à adopter, ce qui va très au-delà du simple raisonnement juridique."

A qui destinez-vous votre livre ?

"Au justiciable pour redécouvrir une justice de rencontre plus que de formules.
A l’étudiant en droit pour qu’il cultive sa profondeur au-delà du droit. Si les droits sont faits pour l’homme alors il faut autant cultiver l’homme que ses droits.
Aux gens de justice pour que la justice passe d’abord par une attention aux personnes avant d’être une application de la règle de droit."

Pouvez-vous en quelques mots nous décrire votre parcours professionnel ?

"Après une Maîtrise de droit public à Rennes (1993) et un Service militaire comme officier juriste au 11ème RAMA (1994/95), j’ai, le 20 janvier 1998, prêté serment à Rennes.
J’ai ensuite effectué une coopération en République Dominicaine comme directeur d’Alliance Française de 2002 à 2004, pour, en 2005, revenir au Barreau de Rennes. Parallèlement à ma profession, j’ai coordonné un projet d’assistance pour les prisonniers démunis au Congo RDC (2005-2011). En 2014, j’ai écrit le livre A vélo."

"Défends ma cause", Editions du Jubilé.
ISBN : 978266795757
Prix : 12 euros.
Présentation vidéo du livre.

Propos recueillis par Marie Depay
Rédaction du Village de la Justice.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

36 votes