Maître Eugenia Blasco Rodellar, Associée du département Immigration.
AGM Avocats-Abogados

 
  • 590 lectures
  • Parution : 4 décembre 2020

Guide de lecture.
 

Puis-je me rendre en Espagne ou non ?

Après la dernière mesure annoncée pour pouvoir voyager en Espagne, qui implique de présenter un test PCR négatif effectué au maximum 72 heures avant l’arrivée sur le territoire, peut-être des doutes ont-ils été émis par les personnes qui sont intéressées par un voyage dans notre pays et qui, jusqu’à présent étaient conscientes des restrictions touristiques, mais qui pensaient éventuellement que cela évoluerait avec la présentation du test affichant un résultat négatif.

Cela signifie-t-il que dès aujourd’hui tout touriste peut se rendre en Espagne s’il présente un test PCR négatif lors de son arrivée ?

Ce n’est pas le cas, l’ordonnance 657/2020 du 17 juillet, dernièrement modifiée le 29 octobre, maintient la restriction temporaire aux déplacements non essentiels en provenance de pays n’appartenant pas à l’Union européenne ou à l’espace Schengen, sauf dans le cas des personnes originaires de l’un des pays suivants (originaires devant prouver leur résidence dans ce pays et non pas seulement dans le cadre d’une escale par exemple, à condition qu’ils en soient directement originaires, qu’ils aient exclusivement transité par d’autres pays figurant sur la liste ou qu’ils n’aient effectué que des transits internationaux dans des aéroports situés dans d’autres pays non répertoriés) :
- Australie
- Japon
- Nouvelle-Zélande
- Rwanda
- Singapour
- Corée du Sud
- Thaïlande
- Uruguay
- Chine (continent et régions administratives de Hong Kong et Macao)

Pour clarifier ce point, on pourrait dire qu’il y a un double contrôle, pour ainsi dire, dans l’hypothèse d’une provenance d’un pays distinct de ceux précédemment cités :
- Il faudra d’abord vérifier si la raison de notre voyage peut être qualifiée comme essentielle puis,
- Il faudra ensuite vérifier si le pays de provenance contraint d’effectuer un test PCR moins de 72 heures avant l’arrivée et de fournir la preuve d’un résultat négatif.

Premier contrôle.

En ce qui concerne le premier contrôle, vous pouvez vous rendre en Espagne si :

- Vous avez votre résidence habituelle en Espagne ou dans un autre pays de l’Union européenne, dans les États associés de Schengen, en Andorre, à Monaco, au Vatican (Saint-Siège) ou à Saint-Martin et si vous vous rendez en Espagne dans le but de se rejoindre le pays.
- Vous êtes titulaire d’un visa de long séjour (sauf en cas de visa touriste) délivré par l’Espagne ou un État membre ou un État associé à Schengen qui se rendent dans ce pays.
- Vous faites partie des professionnels de santé, y compris si vous êtes chercheur dans le domaine de la santé, ou professionnel de soins aux personnes âgées, et que vous vous rendez sur votre lieu de travail ou en revenez.
- Vous faites partie du personnel de transport, vous êtes marins ou faites partie intégrante du personnel aérien, nécessaires à l’exercice de ces activités de transport.
- Vous êtes membre du personnel diplomatique, consulaire, d’organisations internationales, militaire, de la protection civile et d’organisations humanitaires et souhaitez voyager dans l’exercice de vos fonctions.
- Vous êtes étudiant en Espagne ou dans les États membres de l’Union européenne ou les États associés à l’espace Schengen et disposez d’un titre ou d’un visa correspondant et d’une assurance médicale, à condition que vous vous rendez dans le pays où vous étudiez et que l’arrivée ait lieu pendant l’année universitaire ou dans les 15 jours qui précèdent.
- Vous êtes travailleur hautement qualifié dont le travail est nécessaire et ne peut être reporté ou effectué à distance, y compris si vous participez aux événements sportifs de haut niveau se déroulant en Espagne. Ces circonstances doivent être justifiées par des documents.
- Vous voyagez pour des raisons familiales impératives, dûment accréditées.
- Vous êtes en possession de documents attestant d’un cas de force majeure ou de nécessité, ou dont l’entrée est autorisée pour des raisons humanitaires.

Cette liste de pays et de voyages considérés comme essentiels demeure en vigueur jusqu’au 30 décembre 2020. Pour l’instant, nous ne pouvons dire si elle sera modifiée, étendue ou annulée.

Deuxième contrôle.

Une fois que nous aurons confirmé que la raison de votre voyage peut relever de l’une de ces hypothèses, il conviendra d’effectuer le deuxième contrôle : le test PCR. Cela signifie que le fait d’être autorisé à voyager ne vous dispense pas de présenter un résultat négatif à un test PCR. De même, il ne suffit pas de passer le test pour se rendre en Espagne ; il faut avoir une raison justifiée pour le faire.

Les voyageurs qui se rendent en Espagne par voie maritime ou aérienne depuis l’un de ces pays doivent présenter un test PCR négatif tant au départ qu’à l’arrivée, et doivent également remplir un formulaire.

Pays de l’Union Européenne/de l’Espace économique européen : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark (sauf les îles Féroé et le Groenland), Estonie, France, Grèce (sauf les régions de Kitri, Ionia Nisia, Dytiki Ellada et Sterea Ellada), Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, République tchèque, Slovénie Malte, les Pays-Bas, la Norvège (sauf les régions de Rogaland, Møre og Romsdal, Nordland, Viken, Innlandet, Vestfold og Telemark, Agder, Vestland, Trøndelag et Troms og Finnmark), la Pologne, le Portugal (sauf la région autonome des Açores), la Roumanie, la Suède, le Liechtenstein et la Slovaquie.

Pays tiers : Albanie, Andorre, Argentine, Arménie, Aruba, Bahreïn, Belize, Bosnie-Herzégovine, Cap-Vert, Colombie, Costa Rica, Géorgie, Gibraltar (Royaume-Uni), Guam, Jordanie, Koweït, Liban, Libye, Macédoine (Nord), Moldavie, Monaco, Monténégro, Maroc, Palestine, Panama, Polynésie française (France), Porto Rico, Russie, Saint-Martin, Serbie, Suisse, Tunisie, Ukraine, Émirats-Arabes unis, Royaume-Uni et États-Unis.

Maître Eugenia Blasco Rodellar, Associée du département Immigration.
AGM Avocats-Abogados

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

0 vote

A lire aussi dans la même rubrique :

Sur le Village de la Justice aujourd'hui...



141 880 membres, 19828 articles, 126 030 messages sur les forums, 2 550 annonces d'emploi et stage... et 2 800 000 visites du site par mois. *

Le "Calendrier de l'Après" >

Chaque jour de semaine de janvier, une info, une idée, par le Village de la justice !

Focus sur >

Observatoire de l'interprofessionnalité des métiers du droit.




LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs