Par Xavier De la Chaise, Avocat.
 
  • 882 lectures
  • Parution : 12 mai 2020

  • 5  /5
Guide de lecture.
 

Testament olographe, rédaction et contestation.

Par testament olographe, le défunt va pouvoir exprimer ses vœux et ainsi transmettre par exemple une partie de son patrimoine à des personnes qui n’étaient pas héritières, ou qui, si elles l’étaient, auraient obtenu une part plus restreinte de cet héritage.

La forme du testament olographe.

Pour que le testament olographe soit conforme aux dispositions légales, ce dernier doit :
- Être entièrement rédigé de la propre main du défunt, daté et signé,
- Préciser les personnes bénéficiaires de celui-ci.

La jurisprudence est stricte et estime par exemple que doit être annulé le testament dont seulement trois lignes et la signature étaient écrites de la main du testateur, sans qu’il y ait lieu de rechercher si cet acte était l’expression de la volonté de son signataire.

La contestation du testament olographe.

Le délai pour agir.

Le juge peut être saisi dans le délai de cinq ans à compter du décès ou à compter du jour où l’intéressé a connu ou aurait dû prendre connaissance du document lui permettant d’exercer son droit de contestation.

Lorsque les moyens invoqués sont attachés au formalisme de l’acte, la nullité du testament olographe est absolue, de sorte que tout intéressé peut le contester.

La situation est différente lorsqu’il s’agit d’invoquer la nullité du testament olographe pour vice du consentement. Dans ce cas, la nullité est relative et ne peut être invoquée que par les successeurs universels légaux ou testamentaires réputés continuer la personne du défunt.

Ainsi, le délai de cinq ans court à compter du jour où l’erreur ou le dol ont été découverts ou à partir du jour où la violence a cessé.

Les moyens de contestation.

Il existe plusieurs arguments pour contester un testament olographe :
- L’une des parties doit dénier l’écriture qui lui a été attribuée ou déclarer ne pas reconnaître celle qui est attribuée à son auteur.
- Le testament olographe peut également être contesté si le défunt n’était pas sain d’esprit lors de sa rédaction.
- Il peut également être contesté lorsque les droits des réservataires ne sont pas sauvegardés.

Une fois la demande formée, le juge va procéder à la vérification du testament olographe.

Ainsi, il peut enjoindre les parties à produire tous échantillons d’écriture lui permettant de vérifier le testament olographe.

Le juge peut également demander la production de documents détenus par des tiers sous peine d’astreinte.

Enfin, il peut aussi faire appel à un technicien qui vérifie la véracité de l’écriture constituant le testament olographe.

Une fois vérifié, le juge tranche et décide de prononcer la nullité du testament ou non.

Si le testament olographe est annulé, alors la liquidation de la succession s’établira selon les règles du Code civil.

Il est donc important de s’assurer que les conditions de fond et de forme sont respectées lors de la rédaction du testament olographe. A défaut, les risques de contentieux lors de la succession sont élevés et les volontés du défunt risquent finalement de n’être pas prises en compte.

Xavier De la Chaise, Avocat.
Omega Avocats
6, avenue Daniel Lesueur - 75007 Paris
48, boulevard des Belges - 69006 Lyon
En savoir + : https://avocat-succession.omega-avocats.fr/avocat-succession/

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

6 votes

A lire aussi dans la même rubrique :

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs