Usufruitier et nu-propriétaire : leurs droits et obligations.

Le démembrement d’un bien immobilier résultant d’une succession donne lieu à plusieurs questions pratiques pour les héritiers, qu’ils soient usufruitier ou nu-propriétaire.

Connaître leurs droits et obligations leurs permettra de faire un choix : habiter ? Donner à bail ? Vendre ?

Sur les obligations de l’usufruitier et du nu-propriétaire

L’article 605 du Code civil définit les obligations de l’usufruitier et du nu-propriétaire :

« L’usufruitier n’est tenu qu’aux réparations d’entretien.
Les grosses réparations demeurent à la charge du propriétaire, à moins qu’elles n’aient été occasionnées par le défaut de réparations d’entretien, depuis l’ouverture de l’usufruit ; auquel cas l’usufruitier en est aussi tenu
. »

D’une façon générale, l’usufruitier dispose d’un pouvoir d’administration et de gestion normale du bien.

Les réparations d’entretien incombent à l’usufruitier tandis que les « grosses réparations », touchant à la structure et à la solidité de l’immeuble, incombent au nu-propriétaire.

Les « grosses réparations » sont définit à l’article 606 du Code civil :
« Les grosses réparations sont celles des gros murs et des voûtes, le rétablissement des poutres et des couvertures entières.
Celui des digues et des murs de soutènement et de clôture aussi en entier.
Toutes les autres réparations sont d’entretien
 »

Une clause de solidarité du paiement des dépenses entre usufruitier et nu-propriétaire peut exister dans le règlement de copropriété, il convient donc de vous y reporter.

En ce qui concerne les obligations du nu-propriétaire et de l’usufruitier après délivrance de leg, il convient de se reporter à l’acte authentique de délivrance de legs, qui définit souvent les droits et obligations de chacun.

Exemple :
« l’usufruitier est tenu d’entretenir la chose soumise à son usufruit à l’exclusion des grosses réparations, et doit payer sa quote-part des charges relatives à la gestion de la copropriété, dépenses d’entretien et réparations courantes de l’immeuble, telles que le ravalement.
Il doit aussi payer sa quote-part des frais afférents aux services collectifs et aux éléments d’équipement commun
. »

L’acte précise souvent en outre qu’en l’absence de dispositions du règlement de copropriété, le syndic doit, au moment de l’appel des charges, tenir compte de la situation de démembrement et réaliser une répartition des charges selon les obligations de l’usufruitier et du nu propriétaire.

Il convient de préciser que la Cour de cassation considère qu’un défaut d’entretien de la part de l’usufruitier peut entrainer la déchéance de son usufruit (Cass. 3ème civile - 12 mars 1970). C’est-à-dire que si l’usufruitier n’entretient pas le bien, le nu-propriétaire peut saisir le juge pour demander à ce qu’il soit destitué de son usufruit.

Il a également été jugé que l’usufruitier n’a aucune action pour contraindre le nu-propriétaire à effectuer les grosses réparations (Cass. civile 3ème 30 janvier 1970), toutefois, une action peut être effectuée à son encontre à fin d’usufruit.

Cela étant, il est de l’intérêt du nu-propriétaire que la structure et la solidité du bien soient maintenues.

Sur le droit de vote, l’assurance et les taxes

Sur le fait de savoir qui du nu-propriétaire ou de l’usufruitier dispose du droit de vote à l’assemblée générale des copropriétaires, il convient de se reporter au règlement de copropriété qui peut comporter des stipulations en ce sens.

Dans le cas où le règlement de copropriété ne prévoit rien, l’article 23 de la loi du 10 juillet 1965 prévoit que l’usufruitier et le nu-propriétaire doivent se mettre d’accord pour désigner un mandataire commun qui peut être l’un d’eux, ou une autre personne.

Les taxes foncières et d’habitation sont en principe à la charge de l’usufruitier, de même que celle d’enlèvement des ordures ménagères.

L’acte authentique de délivrance de legs prévoit régulièrement que l’usufruitier :
• paiera les primes d’assurance habitation, risques incendie, explosion, bris de glace, responsabilité civile,
• continuera les abonnements d’eau, gaz, électricité, téléphone,
• s’acquittera des impôts, contributions, taxes d’habitation et foncière et autres charges assujettissant le bien, même si ces charges ou impôt sont établis au nom du nu-propriétaire,

En présence d’un bail, elles sont à faire peser sur le locataire.

Sur la conclusion d’un bail par l’usufruitier

Il faut se référer à l’article 595 du Code civil. En vertu de son pouvoir de gestion du bien, l’usufruitier a le pouvoir de concéder un bail d’habitation portant sur le bien et d’en percevoir les loyers. Seule la conclusion d’un bail d’une durée supérieure à 9 ans nécessite l’accord du nu-propriétaire.

Toutefois cette hypothèse semble exclue dans votre cas dans la mesure où il s’agit d’un appartement d’habitation. Dès lors l’usufruitier peut donner à bail l’appartement sans votre accord. Il en percevra les loyers.

La Cour de cassation considère que l’usufruitier qui consent un bail est tenu de toutes les obligations du bailleur à l’égard de son locataire (Cass. 2ème civile 7 décembre 1961).

Cela signifie que le nu-propriétaire est tiers à la relation juridique entre le locataire et l’usufruitier, et que le locataire disposera de moyens d’action juridique à l’encontre de l’usufruitier car il sera son bailleur.

Aussi, du point de vu de la responsabilité civile, le nu-propriétaire qui n’a aucun droit de commandement, de contrôle et de direction, ne peut donc pas être considéré comme ayant la garde du bien, ce qui restreint sa responsabilité civile.

Sur l’opposabilité du bail au nu-propriétaire

En ce qui concerne l’opposabilité du bail au nu-propriétaire, les baux de neuf ans ou moins, en cours au moment de la cessation de l’usufruit, sont opposables au nu-propriétaire. Le nu-propriétaire doit les respecter pour le temps qui reste à courir. Il s’agit fréquemment d’un bail d’habitation de 3 ans, reconductible.

Cela signifie qu’au décès de l’usufruitier, le bail qu’il aura consentit à son locataire devra être respecté par le nu-propriétaire devenu propriétaire à part entière, jusqu’à son terme.

Le nu-propriétaire, devenu propriétaire à part entière, endossera la qualité de bailleur avec les droits et obligations qu’elle emporte (perception des loyers / entretien).

A ce titre, il ne pourra donner congés au locataire en place à l’issue de son bail que pour vendre l’appartement ou pour l’habiter.

Sur l’hypothèse de la vente du bien

L’usufruitier dispose du bien, mais il ne peut pas le vendre ou en altérer la substance. Par ailleurs, en vertu de l’article 760 du Code civil, la demande de conversion d’un usufruit en rente viagère ou en capital peut être réalisée jusqu’au partage définitif.

Dans la situation d’un usufruit postérieur à une succession, le partage définitif a déjà été réalisé. Une telle demande ne peut donc plus être présentée.

La vente du bien du vivant de l’usufruitier présente l’avantage d’un apport d’argent immédiat, tandis que si la situation de démembrement perdure il faut attendre la fin naturelle de l’usufruit avec le décès de l’usufruitier.

Au décès de l’usufruitier, le nu-propriétaire devient plein propriétaire et peut dès lors disposer du bien et notamment le vendre à son plein profit.

Au rang des inconvénients pour l’usufruitier, s’il s’accorde sur une vente avec le nu-propriétaire de son vivant, une part non négligeable variant en fonction de son âge reviendra à l’usufruitier

Me Guillaume NORMAND

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

285 votes
Commenter cet article

Vos commentaires

  • par MIREILLE , Le 10 novembre 2019 à 17:53

    L usufruitier- bailleurs a donc à sa charges toutes les réparations du logement vis à vis de son locataire , les grosses réparations y compris qui incombent au nu propriétaire normalement(lorsque l usufruitier habite le logement)

  • par Sorrentino , Le 29 août 2017 à 01:47

    Si on as des employés pas déclaré à la maison qui est responsable suite à un contrôle ursaff le propriétaire ou la personne qui as l’usufruit ?
    merci

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 4e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, commissaires de Justice, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 149 530 membres, 23720 articles, 126 598 messages sur les forums, 4 150 annonces d'emploi et stage... et 2 000 000 de visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR >

Les candidatures pour le Prix 2023 de l'innovation des Directions juridiques sont ouvertes !

A LIRE AUSSI >

Quelques points à retenir du 6ème Congrès RDV des Transformations du Droit 2022.




=TqV^C+{-[GC'zܙn@[<>wan]Gn cVg  -[ܝPà4xGQ>n,ס,@֮ԥ <ǒ}BF9sE{ 4%Ch~=c/קV0kkjcXvܪ֫u]xQX3gSAoFJ[[ʪRYV*CJy٩^8.((N 17:FU߬㪆۝nՆk8"8a|p&U6[[ow[foi!jXzUjzGJ|<]>;n>HItѩ64Qoy0W-nҥm Xa0%P.F(]ԫ]5#QQ\P߷`(ՉЂ{]B8n]hq=|Z~%k⎭$ڷ*jAޡo.nu"kt@Y/>I7d n- t S  PLG>B7^#񄄖-HXPք ը6d{ PX֞nMuqfY7$E3٪WXƩ[1|@w)FQFiW "["|$3m[׾+-Piq;4qT~dv4AM?y- /D~$f\|)+ K ~h{S9An d[?p[T vD[RS\SQ$d+]Ĕ3Ӄ{udN(%iFp1/3aȶIikrMgOopg}v $#viq"p8а 0ǵs3MxM(ҞxF _Ym%US29WkwyoXptycouMǛ 0rl\m2_SC=ѻ5کo+uu肬ł\^NNM?|+/~y|#B6Of-|x>dHb qi#N༵^;7P#_n>4oTcMKu ~zdڠȻ0dg_7=i=B؋oapd㏵ZL -9 dQdg99+%AlX;V)oC[/| YvnAd|}[W@ _N,T : ` :Kc ! :ƽ}ZTOo.c`NX8ḧ,#SMm2לpjYߩD[t&rC=( ֊r=!X*ӵ#[l}XE鞿^)H hȷPNSڸ [@Bc踒@{VPq%Jp`&pS+g='[\~ $~>Z1b{!e3zyMĻlW&ؠc0`,{Df0t^ ?{K:,*2I ٷ108k^"lw * çUh0p3ԷBhϟ<{TB26wҋ>``_ ?ao{Um@:fc([WQ}8[B2fIDC a^E$BwX*ZQa b;pߋH&.Cǒm Ue[-pZC 5N+:ܯx㎻-9)/pZ?Èpց5Q0=U8pHCvc3P@,e=E^ V9vLR tRmMё;12mVtY;#d̃?7/_=y ߂0뿊0z1uVa!@5"+f}N-o$g?`}XZeka*TN(x0s'Sy!#};nƂzm^1ȱ9э䩅=MnG cp,qu{? Fc,$L>qXM'^`?x@gXC}5m}c·70>mᇱ3pxgӉ3hb> -c[8<>jllv P!x>L8;lQƍ܀5!zphS j aWPrUXoPrs~N.mx%5`8F8hl67 QF cb6:]1J)u台߰21Z04Wܸk6FH&=Ġ_Cak"5^lv=8,9RD%] [Ϡ`b/~Nq޻ @נ Ӗ .W&Gh [;xAiOuϣA(J{{c1akb]/-:qC ^/; V@?$KF(*s'&o.}r_Q,K?~Y=gWzso~|%mzρq{BqGXlEN9j w?4;eqH~RjgONQuF#Jߎ}={!rG͠ gVT LP;pٹ|2%cV+d'`*>9 ێr,xOǻ'n" _e>!NrF&1P8Ŵdr.g_ ׈{ ` (ߓL; "noŸ_n]2.aDE$m(V EH`3K Y_٧t4xQT? Yٔ&HXlZk*Ct&{1g0sM 3vd^ +0=fa;J;%Lb%e2$jNlEe2&K;9Lȏ$sVSN$dIYNB+)'TTNtR(Ây\9h_[Z CFڟ>X{ZgRk&=Fy ("5aѭ7(8OjΉLA~}O^#DQ庍zq@:h=r<K*+jujv*MJZ>urI4Zmk LyFK1LUEML Z"N&0vkMYo6OJ=Ȋ*~EAD9>^9讉TEβkgډo:z`^c91%);Z lnv #ʩpŵ`weL<13( 牁BSvcG ybl9f+fc!(퐘Q4d|c\8lG~}0}`NT"|o;o\>iD㝒T~%[>ԫ>A۵'qFH+2h_wJsAM$ѕ{;@VaZY>`agj(2*5o@q8C2 KmGc*%.l_xyQТ Lj|0[64dBj8s7]Eth/X4_b48Qwmn6*~\J=qd g&\F:_D96vJqoSnǔ꒐W؞P5  }~ t̀Ugߕ˕wȻDz+hDѿW@p#νt0Qc twv*L d=23L_q),mq&38 - znMR2KPyhZX4i]B]v 2R<8LtRxǭCns V\shG<4J>FҔq⾳=~~~gu.ꀯS),#bH!:ėZ&"ry_Ñ1 Xꅨ^`M7pXOUC0/*Yj^$h,}P~^pBd>:*}%nT2!FB%kaP[|,D_ci;<Vf'~cd\ xLf#6ph,eBR!bnh~H}UN\Tȇµ8!9 fp *]y"UF2"e웨NTKXv-0]8vÜFg]:xw}%^@9h=t 'x cM1]*z/VWunu=_x];; V|d_8$Dv)ѣ z0,1^o+=^9~$v--Ajܞ]MijҶ]US 17 hE1h Ttu#hkkxGOl<M-:ZDKF-ou(ļp82^=~5{&Ҍ"dbޙ`h'С1-m6%FU6"hC6+>+a0-[_뛛<e_F(a)4gJ4%+St[)[ c|Ol)r\㣏9.tfB匮n\fErt`>|u9oK6ryž#hC- CgY(H8s (s9%)T*)wR8(|n ^x vpSg1FpY IAZ*B\0>h1jD!"HBd)n8T_;szs!eL'0mRz:IX T,B,29e-Lt9A0vC'[ ԰F>  6&@e3-jOSMѩ$:|cE- ೒pe1GIF^V1uH#mG11-cE1J(W{ L80 b ֤MT렅sazAcn<|)˘v=z73֤UJ*\TB>$?ڳRk!c߯`,E>߅z-0QVۗh"ok"5£> M~g?Y';まީF[/vNƒցO^;*6ј5uۄRəLODgO |\x8w!C-d#i#W#D ȴlG&,.1dEwVdUV*Yc8_T)Kd/Xr$,WjiZvj))sdnKfEOg##gWufYa-qRqf&;]=.1?~{g&: ]X FNE%#7ע5[*2[(3H&yF+B蚅Yreጛ-$LXf_A,_2eX-$uf 2&:mj@qS=:( 𢴫0Sa\ b6!`袞\:ץVl3SLv֔@6|x +GWij8[g+^|fzT/U~lKϳT0[:o:֏)#SHR{ב6PL̠";)~D+y>3yqЇgd8̚bll8YhX@kA2eF+~]쳬RX|)#c|8\xM/dN:ryNl,y:7v[s86䨍@L򊎷x%32b- 8*:+/jPȅuHQ Dۿ`5122;8-\=M@߭9,YǽB0.0vdrq,|iԜ,1 ,f7>#K4,TD3!KRbY,)/ev/0UO _h.ݸD&st01 cuFo%Nk9y+[yN ZE*P>PjvSh#ns8`8x=ʬB.K5Iz l~\zz;k ^ w`,iBΰ>KuQs~x^%vkζ+/>JnwP0x..Õԫ*aqeImoW<^LreպSq!.\p#ꬼy/.vq%%3g>.nXq{Xs=lQh+&|H;}flfl=]N!/6]贊ILQ~*=؍簟㍒V1;I _taL`7r,9IG^MCxhƍ}G=vu\мtqy%J6~kb?DF9?kwcw||]K 7dߊrdJy?)1͏uX\LZ "izDqL:?ey9g( EH|`z>7_/x.8< ymjRx"nLX (Vy.ϮO RͽcHkTtޡ 8mKv"vyI20XhSi_=siKt<lZPhrv'i#Jj' [`xcq6rvq+ `؇,!(h遅8N49!i^foº'AIsJ֙ho1WS۝`.X.$[vK?JV|g xKzx (@y*.nTbөnEB-~ oiJqKrؠ3I a*H<0]N`Ei*E@A >YXT@)2lk80F^?J:$s Q3u/ۆn#Nor%8騻Y}23:t"'1_h>bL:HAVN&`"!ED}5K,TJz\]ã=OCf)>vT.c[\Bt#aN`C%W&˙q7ʨ`L TI?Kй$dע |(_ (pī|s@c:.`>"oå DwmTyr*In˙{}*PY >|)-Y73@e4n'm nbഊWp=-#k*aQl!"2ԁHz=O'ϟzp^/DE %IUjjm6h C9X't۟Ka9 N\搙-=KfF_}6Eu%3OahiX*ZH~2U m/@{`*Fhԫ=>jV^/>jsd%2i-7cΓyhHf pa\ W5q`FbT")͡0`?+B^qS!=43^5G(,40}hU'UK=1qW6Gy>YJ`"muq̧h|~F֬79uOP& S))s3G!.?ډe$ ";z8 (M ˅33XѕƂ[lpt|%GAFNR6=϶ct!dz -ns܍7Z  g"|.+xY U@/ CAJtaBOIKw|[Ku8Ar :1`Ne fm=z}Z -].@%&)\$d+#\?cLX~~SNz7*[ePk:w!.ːd3og`ZJ si6^0gVvW$Bts %SP&Hrig4HS:@T\3a때C1K,R+ꄍXz+`C7ZߕttFf'y"5Ym?PHk%!3"f m36'rm,|?o[b~+KET)Pr 0R'􍢟G;2D\Ʌs {`jV Rȯ;fY?CVЈfdQF/e(Ot뢲 dVsըG;o94/{J0Fi2xbuɪz{Su+:–`Rlz>Wƫ]/Ԋ>0mǶƊ;;rW  9E '80_;1RF}5<,QHD.iQVK+n5Љai;I&UZƪVSy0!>YC`#+[a >-XRslR9x.Xt{e"K;sl,$YJQFCN3qy'X?U@Z`nó>e 9=!~Y\RK^vlR--1\vI,"S .Bz,ZFQa"9nQKZ]+f%]|뱷ьu^]+uqxD3YǕ?zEi>ߛhJ#c`{zkm67ma/@uaZ D/\!趙 wVϟ>/۝5uSfe:KWV^L39WvS3>BݜU=6?؞aR|X@h>0oDӺ\.Oϟ(E/<%.ڀY@S4㵿ю7GdENMqa3 ,, dV] og>8#WuMFEWJ{`[wl.L%|yh5DB΄UL]!/~.L_5g^O)F\vD+V4uيfð #s9j|$h/G/ɼ7! d3X{i ɡ`j]YmY1nZTjidAsTq*6E[Y ;SXfY.;r-,eή~waѯ-(~7',"^ j(g.EL_q4d붯p應UɚSIlQKY_AYT:yIcʽ:">H7ʂCeiyat|4sGdl-qI̔[0DeTd܈nPq~r)EJb#doC ӛ$J5Q|u?H ôdb$ zIQYI^Sd>[JXWB9. 6v`дȡX7d-$  "u?H)pD쐀 zN-}ȏ (bQ<%9KE@C/Lb0uz0D Zaa1.Jb,ؐc\bw& Z\{_tv|ꚰsg];%Lnt5Kcp>`hԠ䚻K6 ư*pSzHt@/9udsG(FV PlF7OzAhYyd8Q;cdǣ^ǜO`$[/gB9,fkvikٳ__뾡"E:`r]`߸0>U :3nLg󱉥uJ/4]$~&ȋ Jx#X1 0ؗ3 U k7I;>{nyqHgb/n/Z%V~в}s kͻL1à{a_X2}#V gLnUL<;Ұd/I~W4_m<5^lv^˪i08whCjxZƞt9 *ûKڷkx!?*ۿ=.eزz[\?> dzUOcxg7cs[[)89'^`?LWgXC}5mϼ880p,R|qd>O':tԣ90lq|d޻3 nwŇ>0||wa0h?<n667kCj5e1FtZW:| Cb $rt){Tsr(&"%!;mun}'kL㛣][: "t]Vznvwi&G! Y1wCzV%JuQZ&LWBn&%bi2Wz4ld$ii4&Z35T0*pIDzRKU^^;S(M *qpPqsc|lYC\K).[\cd0IwuK> *āRW e,Sp^xm.T!+8=3'Scf,;^<)5eRNIU\ydb^DY_ J!]~/Ns9}3ME 7Ũ617ʌ0hZYRUkbKRl>!zK=2Vj6>2mQ{-}_AE0`/1ætXNv/(ѻELCF Vo Mh>&iV| 'Np2je,#ŎON:cӁL6/5LP! _ ^:t |F_dZZ 9¢SN y}=567띮^ozKsx0 CM304>0ځM?zņ("k8P'Bc}dz@GݩВ/{t@zOq6jp"DW=yLl4[XbوO uoc XcA\!I-ĈbKH.E1jKr9|mf0B.4ǘScm%ZM4h+ضl 0BhV5&Rh-$! EKz5?4qC|5qoWujC>hry L$f!bSMeɯTHvH?qJ kM8g9&I43FfZI6dgixuڳ5Zoݞlő8Mg)mL}m͚𜂿3[aSS1g?=;3Y37T E3-&RY:b3 @ d'AVN&v,kxIkIf?K1?J=&LO3ZLX<4ulUQ 10[pV({%lFr]+a!gZ+ $f(J'm<$!X3J,!dDbC4Zpxԑ;9颫83DάC7O䜤H4;ux=)4͓l4.BfR$ˌ6!dmR6\TO k)jH}Z D8JoG`2m s<Y,#]q hхMwnw_\ǻm P;cd Yj+50%^vj}cUh3wnð;)SD2%pP;A]R"(|@|\bDV2M_9څ93LGH'yzJa[`ppuhMIh{4z^="ELqSJ MBVV'CD#gAɭ~?.F:Q"cY`͍r>3<[xvoDWË&VYGPaӰ1/YEAf6n'# Q5:r3RCe2fe>_2܍clzm&":G{T2\P"Q.FK+#< eh2.z"\H5ۭ%wtKx,&Zx]˚]w kt`)7i[@VV0teQ)tS^JqWQ9FO"V$Vg1cVI& ԩ8Cװ1o" IoB  [t(SR)Oޖ6T} `z&%/M7m~Eg?;vΰ>27]]g`&^;nI }yY,fW  :+HiHÃL,uw-Ёt 0趺өqjur76=B թRmXmkMwOխ 24CY 8Ȇ5>soqbSiG`b6%\'/t=/9{ût4FMp<[ /]D)Zcp1 JgʰL >b(".h5 p40V<#q'L 'GNPʀ)\)8Mi;#DMp7Ikhq jz ]D~ 8Ma3c\U&xDd28uSrK`+ `lޙԀEeFĭ5!/P cZ A]e vA,Y}JMJT C92K'Y7`PCS$ p!"y8A66~F梣_iʣƤQUAM/$u[a %:")a0u.8V9uBxK@R)7fMT gU#{(lk<)rI˴PzXLTD~PUrj *MKW6K(MzМހd}MjSݾ4)p@o"%YA"8 Z+VވSXYTDI-#e螩YώK 1'8NȐ !*櫂-ETjk=Q+b졼j@0p#EQf+*j!mv쳉:^]bд7n_;D0Nnߨ 

LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs