Rédaction du Village de la Justice.

 
Guide de lecture.
 

Améliorer l’accessibilité de la Justice en formant les professionnels du droit au Handicap.

Être confronté à la Justice, à son fonctionnement et son vocabulaire, rentrer dans un palais de Justice, entamer une procédure judiciaire : c’est déjà en soi une épreuve pour une personne. Et si elle est en situation de handicap, la tâche peut devenir insurmontable ou traumatisante. C’est par exemple ne pas entendre son juge ou son avocat pour la personne malentendante, ou être épuisé après avoir lutté pour accéder à la salle d’audience pour une personne en fauteuil roulant. Voilà pour les handicaps "visibles", auquel s’ajoutent ceux dits invisibles (l’autisme par exemple).
Afin de pallier à ce qui apparaît comme une double peine, l’association Droit Pluriel a œuvré depuis plusieurs années pour mettre en place des outils pratiques à destination des professionnels du droit pour tout simplement les former au handicap. Le Village de la Justice vous détaille ici ce dispositif.

C’est le fruit d’un travail de longue haleine, commencé en 2015, qui a été officiellement lancé en juillet 2021 par Éric Dupond-Moretti, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des personnes handicapées sous la forme d’une "mallette pédagogique" à destination des professionnels du droit.

C’est l’association Droit Pluriel, accompagnée par Le Défenseur des droits, qui a initié la création de cet outil, construit avec l’aide de magistrats, avocats, greffiers, commissaires de justice, conciliateurs de justice et professionnels de l’accès au droit.

Son objectif est simple :"chaque citoyen doit connaître et faire valoir ses droits sans que le handicap ne constitue un obstacle." Mais la tâche est difficile !

Pour y aboutir, la mallette contient plusieurs éléments [1] :

- un manuel de formation, socle théorique pour appréhender le handicap.

- un guide pratique permettant aux professionnels du droit comment agir concrètement face à une personne handicapée.
En voici un exemple (cliquez sur l’image pour l’agrandir) :

Extrait du Guide pratique Justice et Handicap - Construire ensemble une Justice accessible à tous.

- trois courts-métrages mettant en scène des situations quotidiennes de personnes en situation de handicap face à la Justice.
Ici celui intitulé "La Rencontre", au travers de laquelle l’association Droit Pluriel explique les clés d’un comportement inclusif.

Ces outils permettent en premier lieu une prise de conscience des difficultés rencontrées par les personnes handicapées.

Ils permettront ensuite aux professionnels du droit de s’emparer du sujet au mieux. Quand on sait qu’en France, c’est entre 17 et 23 millions de personnes qui seraient concernées par le handicap, on mesure la nécessité de rapidement s’emparer du sujet afin de garantir l’égalité de tous devant la Justice.

Rédaction du Village de la Justice.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

8 votes

Notes de l'article:

[1Retrouvez l’ensemble de ces éléments sur le site de l’association ici.

Commenter cet article

Vos commentaires

  • par Chauvet , Le 28 juillet à 17:02

    Ces nouvelles dispositions pratiques sont un pas de plus pour l’intégration de la personne handicapée
    La route, pour autant, reste toujours semée d’embûches pour celui qui cherche à vivre comme un tout un chacun ici-bas
    L’handicapé n’échappe pas à la règle lorsqu’il cherche à faire valoir ses droits
    Il est surréaliste de voir encore les magistrats et les avocats méconnaître autant la question du quotidien de ceux qui vivent limités dans leurs mouvements et déplacements
    Je suis moi-même handicapé moteur ayant exercé la profession d’avocat, inscrit au barreau dé Bordeaux pendant plus de 20 ans, en ayant plaidé partout en France et ce, dans un fauteuil roulant manuel
    Il est vrai que j’avais de suite la confiance de mes clients handicapés, rassurés de les accompagner au Palais avec son lot d’obstacles, liés à l’inaccessibilité des lieux comme si accéder, au sens propre du terme , a la Justice se méritait d’abord
    Pour autant, les difficultés en ce domaine perdurent, en particulier pour ceux atteints de cécité ou surdité ou l’ubuesque demeure la règle par l’absence de traduction adéquate et immédiate
    Alors ces mesures sont la bienvenue et il faut s’en réjouir mais suffiront-t-elles a « éduquer » le monde des valides ?
    C’est moins sûre !
    Frédéric Chauvet
    Avocat honoraire

A lire aussi dans la même rubrique :

Sur le Village de la Justice aujourd'hui...



144 580 membres, 21407 articles, 126 352 messages sur les forums, 3 900 annonces d'emploi et stage... et 2 100 000 visites du site par mois. *

C'est nouveau >

Du nouveau sur Le Village : vos notifications personnalisées !

Focus sur >

Participez à la 10e Enquête Métiers & Revenus du Village de la justice.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs