Extrait du Dossier LegalDesign

[Chronique] Soyez plus clair dans vos écrits et productions juridiques. Conseil n°4 : Petite méthode pour créer une infographie.

Comprendre quelques notions de design d’information pour :
- gagner en impact et clarté
- mieux capter l’attention de son lecteur.

Depuis cet été, Droits Quotidiens Legal Design nous propose chaque semaine des conseils pour vous aider à être toujours plus clair dans vos écrits et productions juridiques.
Difficile à atteindre, la clarté est essentielle car elle impacte la qualité de la relation que vous entretenez avec vos clients internes ou externes, elle renvoie au niveau réel de votre maitrise de la problématique juridique, à votre capacité à être pédagogue, impactant et convaincant, bref à toutes ces « hard et soft skills » qui auront une influence certaine sur vos dossiers, votre carrière et votre employabilité !
Gardez en tête que tout commence par l’intention d’être clair ! La clarté est un processus itératif qui demande de l’humilité ; avec de la pratique, on tend vers la clarté chaque fois un peu plus.
Le Legal Design, c’est aussi une manière d’utiliser les mots et de les structurer dans des phrases facile à lire. Suivez nos conseils pour devenir des designers du langage juridique.
Voici aujourd’hui quelques conseils pour créer des infographies simples.

« A design that helps »

Avant de commencer…

Se déstresser...

Nul besoin d’être graphiste pour réaliser une infographie efficace.

Créer une connexion immédiate avec votre lecteur. L’important est de créer un contenu auquel votre public puisse s’identifier immédiatement. Gardez en tête que le temps d’attention sur les réseaux sociaux est de l’ordre de quelques petites secondes ; il faut que votre lecteur soit capté immédiatement par votre infographie, sa thématique, son traitement et sa forme.

- Si vous vous concentrez trop sur l’esthétique de vos infographies, les gens jugeront vos infographies en fonction de vos compétences artistiques et non sur l’idée que vous voulez véhiculer.

- Si vos infographies sont trop belles les gens ne se concentreront que sur la beauté de vos infographies et non sur le message.

Votre ligne directrice sera donc de créer un contenu significatif et intéressant qui engage visuellement les lecteurs.

Se poser trois questions avant de commencer votre visualisation :

Pourquoi avez-vous besoin de ce visuel ? En quoi créer une infographie sur le sujet que vous aurez identifié peut-il aider votre activité et/ou votre visibilité commerciale ?
pour faire découvrir une notion juridique à vos clients ? Pour les informer d’une évolution législative ? Pour transmettre un savoir ? Pour créer un outil de travail ? etc.
A qui s’adresse cette infographie ? Qui voulez-vous convaincre ? Déterminer son public cible est indispensable pour assurer une expérience lecteur optimale.
La validité de votre infographie dépendra de son objectif de communication et l’expérience utilisateur sera différente à chaque fois.
Que voulez-vous accomplir ? Obligez-vous à écrire vos objectifs. Vous les consulterez à la fin du processus afin de vous assurer que vous êtes toujours alignés.
Le public cible permet de déterminer l’objectif pédagogique de l’infographie et donc son « quoi » : Comprendre ? Calculer ? Sécuriser ? Découvrir ? Maîtriser ?

Etape 1 : Sélectionnez des informations. Qu’est-ce que je veux transmettre ?

Quel est le type d’information que vous souhaitez partager et que vous voulez rendre accessible par votre infographie ? Souhaitez-vous réaliser une présentation synthétique ? ou schématique ?
Sélectionnez les informations qui vous paraissent importantes sur la thématique choisie - portez un soin particulier à identifier les idées principales et les connecteurs logiques entre elles. L’important est en effet de bien séquencer les informations et réfléchir à mettre en évidence les interactions entre elles.
Gardez l’essentiel (la suppression de l’encombrement améliore vraiment le message vers votre public) et hiérarchisez, structurez vos blocs d’informations (voir conseil n°1.)

Réécrivez en langage clair vos informations juridiques clés à l’aide notamment des conseils 1, 2 & 3.

Etape 2 : Réfléchir au « scénario » de votre infographie. Quelle est la façon la plus simple et la plus efficace pour communiquer votre idée ?

Réfléchissez aux schémas possibles pour véhiculer votre message : arbre décisionnel ? frise ? check-list ? Simulation ? Présentation en deux temps : état présent - état futur ? Succession de blocs d’information bien identifiés et connectés entre eux par des liens logiques ? etc.

Visuel : Lydia Zunino – Droits Quotidiens Legal Design

Par exemple, vous souhaitez faire découvrir la notion juridique d’accord collectif d’entreprises. Dans ce cas précis, il sera judicieux, plutôt que de faire un arbre décisionnel - déjà trop technique, de réaliser une frise avec les étapes, ce qui permet d’aborder le contexte autour de la notion et surtout de visualiser d’un coup d’œil le processus d’adoption d’un accord collectif dans son ensemble.

Visuel : Revue Fiduciaire

Autre exemple, vous souhaitez sécuriser un contenu, par exemple un bulletin de paie. On peut alors imaginer alors l’infographie comme un outil et prévoir une check list.

Visuel : Revue Fiduciaire

Pour trouver aussi des idées de représentation, n’hésitez pas à aller consulter le site Dataviz project : Data Viz Project qui propose des modèles de représentation graphique selon l’objectif souhaité.

Une autre piste intéressante que nous développerons dans le prochain et dernier conseil, est la création d’un alphabet visuel :
• créer soi-même des variables (position dans l’espace, orientation, forme, taille, différentes épaisseurs de lignes, différentes textures, etc)
et
• utiliser ces variables visuelles, pour différencier et commander les informations.

Visuel : Lydia Zunino – Droits Quotidiens Legal Design

Choisir les variables à utiliser et les combiner signifie créer notre propre alphabet visuel.

Visuel : Lydia Zunino – Droits Quotidiens Legal Design

Quand vous créez des visuels, il est clé d’utiliser des symboles que les gens peuvent facilement reconnaître. Vous allez tomber dans des clichés, qui varient selon l’endroit où vous êtes sur la planète. Utilisez au maximum les clichés.

Quand vous pensez à visualiser une personne, une profession ou une situation, réfléchissez aux objets qui rendent cette profession ou cette situation spécifique.

Créez une liste d’objets symboles entourant la situation que vous souhaitez visualiser. Puis passez en revue votre liste et décidez les éléments qui rendent votre situation unique.

Exemples :

Visuel : Lydia Zunino – Droits Quotidiens Legal Design

Vous allez ainsi petit à petit créer votre banque de pictogrammes et de templates d’infographies en fonction de votre spécialité et de vos sujets récurrents.
Mettre en place progressivement des matrices type pour organiser vos formats d’infographie permet de créer une identité visuelle de fond de vos infographies et de faciliter leurs parcours de lecture.

Etape 3 : Créer le design.

Prendre un crayon !

« Passer par le papier et le crayon n’est pas un réflexe à l’heure du (presque tout) numérique. Pourtant, c’est la meilleure méthode pour que notre créativité s’exprime. Commencer par le numérique interrompt le flux créatif lorsque l’on est à la recherche des fonctionnalités de l’outil » nous rappelait récemment l’avocate Stéphanie Marais Batardière sur Linkedin.

Les outils.

Canva Pro reste à notre sens une très bonne première approche pour faire des infographies professionnelles : un outil simple, intuitif, pour un cout mensuel très modique.

L’étape suivante, pour les plus motivés, sera de se donner la possibilité d’échanger avec un designer. Elle pourra être également de se former à un logiciel comme In design ou Affinity Designer.

Quelques repères.

Il est intéressant de raisonner par bloc d’information dans son infographie.

• Votre infographie doit comprendre en tout entre 800 et 1 300 caractères.
En dessous de 800 caractères, on perd en intérêt. Au delà de 1 300 caractères, il existe un réel risque de saturation : on perd l’information, l’attention et la mémorisation du lecteur.
Le seuil des 1 300 caractères joue ainsi le rôle de « contrôle technique ». Au delà de ce seuil, le « quoi » de l’infographie peut être trop large et pourra nécessiter d’être divisé en plusieurs infographies.

Si vous dépassez 1300 caractères, vérifiez si vous pouvez supprimer des mots, ou le cas échéant, un bloc d’information.

• Vos blocs de texte dans votre infographie doivent se limiter à 70/80 caractères (1 bloc = 1 idée dans votre infographie)

Etape 4 : Procédez à un « auto-contrôle qualité ».

Une fois la première version de votre infographie réalisée, répondez aux questions suivantes :

• Mon infographie raconte-t-elle la bonne histoire ?
• Mes objectifs (les relire !) sont-ils selon moi atteints grâce à cette infographie ?
• Manque-t-il quelque chose ?
• Ai-je besoin d’ajouter quelque chose ?
• Les composants ont-ils la bonne importance, le bon « poids » ?
• L’histoire, le flux et les illustrations sont-ils tous corrects ?
• Ai-je capturé tous les appels textuels nécessaires ?
•Y a-t-il des éléments dont je peux me débarrasser ?

Etape 5 : Obtenir des feedbacks.

Il est important de se détacher de sa création et demander des feedbacks à ses collaborateurs proches.
Le processus de collecte de feedback vous permet de dialoguer avec votre public et de l’impliquer dans vos idées et de comprendre comment vos idées sont perçues et comprises par vos lecteurs.

Si vous recevez des commentaires avec lesquels vous n’êtes pas d’accord à 100%, c’est une excellente occasion pour vous d’engager une conversation et obtenez une meilleure compréhension de votre public afin que vous puissiez mettre en œuvre leurs commentaires dans votre version finale.

Voici 2 exemples qui j’espère seront parlants pour vous :

Exemples "créer une infographie" par Lydia Zunino

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 4e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, huissiers, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 149 330 membres, 23356 articles, 126 587 messages sur les forums, 4 430 annonces d'emploi et stage... et 2 000 000 de visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR >

Pourquoi publier sur Le Village de la Justice ?

A LIRE AUSSI >

[Dernières tendances de l'emploi dans le Droit] +78% d'annonces d'emploi et stages au 1er semestre 2022 !




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs