Sélection Liberalis du week-end : Tourisme industriel, huit visites pour découvrir le savoir-faire français.

Sélection Liberalis du week-end : Tourisme industriel, huit visites pour découvrir le savoir-faire français.

1re Parution: 5  /5

Vous souhaitez vous aventurer dans des visites insolites ? En France, près de 2 000 entreprises ouvrent leurs portes au public, et ce dans tous les domaines, de l’agroalimentaire, à la mode, des cosmétiques à l’industrie, ou encore de l’environnement. Explorons cette tendance émergente en mettant en lumière quelques exemples de visites industrielles enrichissantes à travers le pays.
Liberalis vous propose dans découvrir quelques-uns :

-

Cet article est proposé par le nouveau Magazine "Liberalis"...
Avec ce nouveau numéro du magazine LIBERALIS, nous vous invitons à poser un autre regard sur vos professions libérales.
Nous vous invitons à découvrir nos rubriques à travers le prisme des sentiments et de l’action comme « Se passionner », « S’étonner » pour découvrir les savoir-faire ou encore « S’enflammer » pour les témoignages de collectionneurs.

(Découvrir/Tourisme) : Tourisme industriel, huit visites originales et enrichissantes pour découvrir le savoir-faire français.

Par Jean-Louis Roux-Fouillet

Troyes, département de l’Aube, région Grand Est :
L’époque industrielle troyenne. Un, Deux, Troyes... Industrielle !

L’industrialisation troyenne se développe dans la première moitié du 19e siècle et se caractérise par l’apparition d’usines, de gares, d’habitations ouvrières et de maisons bourgeoises. Grâce aux industries de bonneterie, la ville se forge une réputation mondiale. Ces usines fabriquent des vêtements en maille comme des bas, des sous-vêtements et plus tard, des polos. A titre d’exemples, les marques Dim, Lacoste, Petit Bateau ou encore Olympia, sont nées ici !
Le circuit thématique nous guide à la découverte d’une dizaine de sites allant de l’usine du Vouldy à l’usine Mauchauffée en passant par la piscine Lucien-Zins, le quartier des Bas-Trévois, l’ancienne gare (actuel Espace Argence), les jardins situés boulevard Gambetta, mais aussi la gare de Troyes, les Etablissements économiques troyens (actuelle Maison des associations), l’usine Valton Petit Bateau ou encore les habitations de l’époque industrielle.

Informations : www.aube-champagne.com

Centre ville de Troyes ©-ARTGE-Pierre-Defontaine

Pays de Thiérache, département de l’Aisne, région Hauts de France.
Une utopie réalisée, au pays du Maroilles.

Fondé dans la petite ville de Guise, proche de Saint-Quentin, Cambrai et Laon, au XIXe siècle, par l’industriel Jean-Baptiste André Godin, le Familistère de Guise se voulait être « Palais Social », une ville ouvrière modèle. Jusque dans les années 60, ce véritable château de Versailles en briques rouges fut dédié à améliorer la vie quotidienne des ouvriers des usines Godin (fabrique de poêles) en leur proposant à proximité des logements décents et des loisirs. Une sorte de paternalisme industriel, mais où les ouvriers deviennent propriétaires et toutes les décisions sont prises collectivement par vote, et les femmes y sont déjà associées. Ce contemporain de Karl Marx qui lu Charles Fourier, l’un des pionniers du socialisme utopique, fut inhumé en 1888 sur le domaine et une statue lui fut élevée par l’association des ouvriers, qui lui survit 80 ans.

Informations : www.familistere.com

Vue aérienne du Familistère de Guise

Pays de Montbéliard, département du Doubs, région Bourgogne-Franche-Comté :
Rencontres industrieuses en coulisses.

Le long de la toute récente Route des Savoir-faire, c’est l’histoire et l’habileté créatrice des femmes et des hommes du Pays de Montbéliard qui défilent ! Visites en coulisses, démonstrations, ateliers, stages... Au tournant de cette Route se dévoilent de grands noms et de dévorantes passions. On prend le volant à Sochaux pour explorer les péripéties de l’aventure Peugeot, au fil des riches collections du musée homonyme et dans les coulisses de l’atelier de restauration de véhicules. On part ensuite sur les traces de la famille Japy à Fesches-le-Châtel où se mitonne la fabrication des ustensiles de cuisson haut de gamme Cristel, dont l’incroyable histoire et l’usine, seul et unique site de fabrication en France, n’auront plus aucun secret. Alors notre appétit nous guide jusqu’aux Fruitières du Lomont (fromagerie), où on se laisse conter le comté avant de s’en délecter. Un petit détour par Étupes nous emmène à la découverte de la Manufacture Métis dont le créateur Cédric Plumey fait renaître la verquelure ou "toile de Montbéliard". De nombreux autres passionnés restent à rencontrer : sous les yeux de la mascotte du pays, la vache montbéliarde aux qualités fièrement défendues par Nicolas Bucher du Groupement Agricole d’Exploitation en Commun du Soleil Levant, la Route des Savoir-faire serpente sans fin...

Informations : www.savoirfaire-paysdemontbeliard.fr

Route des Savoir-faire – L’Aventure Peugeot © Teddy Verneuil

Millau, département de l’Aveyron, région Occitanie :
La Ganterie Fabre, 100 ans d’élégance jusqu’au bout des doigts.

La Maison Fabre, manufacture de gants familiale fondée en 1924 à Millau, est garante depuis 4 générations d’un savoir-faire traditionnel, rare et reconnu dans le monde entier.
Alors qu’il avait quarante ans, Etienne Fabre a pris une décision qui n’allait pas uniquement changer sa vie mais aussi celle de ses descendants : il deviendrait Gantier. L’héritage de Maison Fabre en tant que gantier remonte plus loin que la fondation de l’entreprise. En 1909, Etienne Fabre alors âgé de 25 ans est passionné par l’équitation au point de s’engager pour devenir Gendarme à cheval. A l’époque, chevaux, voitures à chevaux, vélos, bateaux et trains sont les principaux modes de transport et tout le monde possède alors une paire de gants : c’est la révélation et le début d’une histoire de famille qui continue de s’écrire. A travers un parcours initiatique on découvre le processus de confection d’une paire de gant de la sélection des plus belles matières au bain de couleur jusqu’à la découpe et au dressage.

Informations : www.maisonfabre.com

Ganterie Fabre

Castres, département du Tarn, région Occitanie :
Au cœur de la cosmétique, visiter le fleuron de l’industrie tarnaise.

Avène, Ducray, A-Derma, Klorane et René Furterer, ces noms vous parlent, et si vous alliez plus loin et comprendre comment on les conçoit ! Partez à la découverte des savoir-faire des Laboratoires Pierre Fabre à travers une visite combinée de 2 sites. Pénétrez dans ses coulisses et comprenez mieux les missions, le fonctionnement et les métiers de l’entreprise sud tarnaise. La visite immersive, vous dévoilera 2 sites emblématiques : Le Conservatoire Botanique de Cambounet sur le Sor, avec la découverte de plus de 900 espèces végétales, dont 285 espèces protégées et l’Unité de production de Soual. Plongez au cœur du site industriel historique du Groupe Pierre Fabre, aujourd’hui une usine à la pointe de la technologie dédiée à la fabrication et au conditionnement de l’ensemble des marques dermo-cosmétiques du Groupe.

Informations : www.tourisme-castresmazamet.com/activites/6108792

Conservatoire Laboratoires Pierre Fabre 2 © otcm

Fécamp, département de Seine-Maritime, région Normandie :
Spiritourisme : La Bénédictine dévoile ses secrets

Pénétrer dans le palais Bénédictine situé à Fécamp, au bord de la mer, c’est non seulement entrer au sein d’un chef d’oeuvre architectural d’inspiration néo-gothique et néo-Renaissance, mais aussi participer à une expérience culturelle et sensorielle. Ce magnifique bâtiment fut en effet édifié à la fin du XIXème siècle par un négociant en vin du coin, Alexandre Le Grand (pas le même auquel on pense de prime abord), qui avait retrouvé la recette d’un élixir secret mis au point par le moine bénédictin Dom Bernardo Vincelli trois siècles plus tôt : il décide d’appeler cette exquise liqueur Bénédictine en hommage à son inventeur. Outre la passionnante visite de la distillerie, toujours en activité, les visiteurs pourront déguster ladite liqueur, avec modération, sous une belle verrière, mais aussi goûter à quelques spécialités.

Informations : www.benedictinedom.com

L’Abbaye Bénédictine à Fécamp

Autun, département de Saône-et-Loire, région Bourgogne-Franche-Comté :
La manufacture qui n’est pas tombée de la dernière pluie. Visite de l’atelier-boutique Neyrat, fabrique de parapluies.

Derrière la lourde porte de la rue de l’Arquebuse, joliment ajourée de petits parapluies, se trouve l’atelier-boutique de la manufacture Neyrat, présente à Autun depuis 1852. On fabrique ici selon un savoir-faire ancestral les accessoires haut de gamme indispensables pour affronter le mauvais temps : inventeur du parapluie transparent, l’atelier Neyrat possède bien d’autres cordes à ses baleines et propose chaque année deux collections. Matières nobles, finitions impeccables et solidité à toute épreuve, l’authentique parapluie Neyrat « made in France » peut être confectionné sur mesure par les monteuses de la maison. Environné des motifs colorés, on assiste à l’assemblage de l’élégant pépin, et on ne se prive pas de poser mille questions sur l’art de créer un parapluie !

Informations : www.autun-tourisme.com

La Manufacture de parapluies Neyrat © Entreprise Neyrat

Aigues-Vive, département du Gard, région Occitanie :
Les dessous de la botte secrète, l’atelier de La Botte Gardiane.

Cavalière, à talon, bouclée, zippée, pour homme, femme ou enfant, cette chaussure a de la personnalité, quels que soient sa couleur et son style. C’est qu’elle n’est fabriquée qu’ici, dans l’atelier d’Aigues-Vives à quelques encablures de Nîmes. La Botte Gardiane, labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant, allie excellence du savoir-faire, choix de matières nobles et souci de la préservation de l’environnement pour réaliser ses modèles de qualité supérieure à l’attention de toute la famille. Pour tout savoir des secrets de fabrication de ces souliers qui en jettent, on s’inscrit à la visite guidée de l’atelier : semelle en cuir, tannage végétal, couture petit point ou fil imputrescible sont parmi les thèmes abordés, et pas au pied levé !

Informations : www.labottegardiane.com

Atelier La Botte Gardiane - GARD © Fanny Agulhon

Les visites industrielles permettent aux visiteurs de comprendre les processus de production, d’apprécier l’innovation et de découvrir l’héritage industriel de la France. Ces expériences uniques contribuent à diversifier l’offre touristique et à promouvoir une compréhension approfondie de son tissu économique.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

4 votes

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 6e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, commissaires de Justice, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 154 500 membres, 25680 articles, 126 942 messages sur les forums, 3 820 annonces d'emploi et stage... et 1 500 000 visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR...

• Legal privilege à la française : 100 fois sur le métier, remettez votre ouvrage ?

• Vos Annonces et Formalités légales sur le Village de la justice.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs