Accueil Management Marketing & Développement

Quelques conseils pour un site internet d’avocat réussi.

Avec le site internet, c’est bien l’image et la crédibilité d’un cabinet d’avocats qui est en jeu.
80% des internautes disent avoir recours à internet pour se renseigner avant d’acheter un service (IFOP). Pour un avocat, le site internet est l’occasion de donner une bonne impression aux potentiels clients, collaborateurs ou partenaires qui le visitent.
Du design au référencement, nous présentons ici notre checklist pour développer un site internet réussi.

1. Le design et l’apparence du site : “la laideur se vend mal”

Un utilisateur passe en moyenne entre 30 et 60 secondes sur un site internet : c’est peu !

L’apparence du site est donc un signal immédiat de la qualité du service proposé. Un design travaillé est un moyen simple d’affirmer son professionnalisme et rassurer sur la qualité de son travail.

Le style graphique du site doit refléter tant que possible le positionnement du cabinet. Ainsi, les choix graphiques doivent être pensés en fonction des valeurs que l’on souhaite communiquer.

PNG - 132.4 ko
Le site sobre et élégant de BSCG Associés.
PNG - 189.9 ko
Un design moderne, aéré et orignal pour le cabinet Quincy et Réquin.

Quelques soit le style graphique retenu, voici quelques éléments à prendre en compte pour réussir le design graphique de son site :

  • le choix des couleurs : Les meilleurs sites ont une charte graphique claire, basée sur 2 ou 3 couleurs seulement.

Si vous n’avez pas de charte graphique déterminée, quelques conseils :

    • - privilégiez un fond blanc ou gris
    • - des couleurs sobres pour la typographie (anthracite, gris, noir)
    • - une seule couleur vive dont le but est de mettre en avant certaines informations et égayer le site.
    • - attention aux couleurs trop originales qui pourraient discréditer l’image du cabinet.
  • le choix de la typographie

Chaque typographie a sa personnalité. Le choix de la typographie ne doit donc pas être laissé au hasard.

Pour donner une image moderne de votre cabinet, privilégiez une police sans empattement (Sans Serif). Par exemple, Roboto, Open Sans ou Helvetica.

A l’inverse, si vous souhaitez partager une tonalité plus classique et traditionnelle, des polices avec empattement comme Times New Roman, Bodoni ou Baskerville seront pertinentes.

PNG - 99.2 ko
Polie sans serif - Police serif

Pour faciliter la lecture du contenu de votre site, la taille de la police, l’espacement entre les lettres et l’espace interligne sont également à prendre en compte. Ces détails simples peuvent considérablement améliorer l’expérience sur votre site.

-* Le choix des images

Les images et photographies sont d’excellents moyens d’égayer et animer le site internet d’avocat.
Deux types de photographies prédominent : les photographies des avocats, et les photographies de décoration.

Pour les photographies des avocats, une photographie d’équipe est un bon moyen de créer de la confiance en incarnant et de rendant humain votre site internet.

Pour le reste des photographies, la résolution est cruciale. Voici quelques sites ou vous pourrez trouver des photographies de haute qualité libres de droit : Unsplash, Stock Up, Pexels.

JPEG - 93.7 ko
Le site Unsplash fournit des photographies libres de droit en haute résolution.

Concernant le choix de ces photographies de décoration, encore une fois, tout dépend du positionnement de votre cabinet et des valeurs que vous souhaitez communiquer.

Si vous ne voulez ne pas prendre de risque, il semble exister des codes largement partagés au sein de la profession : photographies d’architecture parisienne, et mythologie grecque.

2. Un contenu exhaustif, actualisé et engageant

Bien sûr, l’importance accordée au design du site ne doit pas se faire au détriment de la qualité de l’information et du contenu du site internet.

  • Une information exhaustive

Il faut présenter son activité assez en détails pour qu’un collaborateur ou un client puisse trouver l’information qu’il viendrait chercher sur votre site.

Quelques pages sont incontournables :

    • Un historique du cabinet
    • Une présentation de la philosophie, du positionnement et de la différenciation du cabinet
    • Des pages présentant les domaines de compétences du cabinet
    • Une page de présentation de l’équipe est bienvenue
    • Une page contact facilement identifiable par l’internaute, dans laquelle vous renseignez le nom de votre activité, les coordonnées. Si possible, intégrez un formulaire de contact et une localisation via Google Maps par exemple.
    • La présence d’un blog pour vos publications et actualités. Le site internet est un bon moyen d’affirmer son leadership et son expertise notamment via la tenue d’un blog.
  • Du contenu actualisé

Actualiser son site fréquemment (toutes les 2 semaines) est un excellent moyen de créer de l’engagement.

De surcroît un site entretenu et régulièrement actualisé est un signal qui montre que le cabinet est actif et “fonctionne”, ce qui est toujours rassurant et attrayant pour un visiteur.

Intégrer son fil Twitter directement en home page du site internet est une bonne pratique pour apparaître actif sans trop d’efforts de gestion.

  • Intégration vers les pages de réseaux sociaux
    PNG - 37.8 ko
    Le plugin gratuit SumoMe vous permet de facilement intégrer une barre de partage de vos réseaux sociaux.

En effet, si vous n’avez pas le temps d’actualiser les pages de votre site internet, vous pouvez à la place tenir à jour vos réseaux sociaux (Twitter, LinkedIn et éventuellement Facebook ).

Les visiteur de sites internet ont pris l’habitude de jeter un coup d’oeil à vos pages de réseaux sociaux afin de savoir si le site est toujours actif.

3. Une structure claire et aérée : “Keep It Simple”

L’internaute est surchagé d’options et d’informations.

Si vous arrivez à faire de votre site un havre de paix en faisans simple et aéré, le visiteur gardera de sa visite une expérience agréable et probablement une image positive de votre cabinet.

  • Un menu clair et unique

Si le visiteur recherche une information, il doit pouvoir la trouver facilement. Pour les avocats nous recommandons un menu unique simple et universel :

    • Présentation du cabinet
    • Activités / Spécialités
    • Équipe
    • Publications
    • Actualités
    • Contact
  • Des “Call to Action” pour guider l’utilisateur

Les “call to action” sont des boutons particulièrement visibles qui ont pour but d’inciter l’utilisateur à effectuer des tâches précises :

    • - vous contacter
    • - s’inscrire à votre newsletter
    • - à visiter votre pages sur les réseaux sociaux (twitter, linkedin)

N’hésitez pas à guider le visiteur en mettant en avant quelques “call to actions”.

Pour cela, le plugin SumoMe mentionné plus haut, vous permettra, par exemple, d’afficher une page d’accueil incitant l’utilisateur à s’inscrire à votre newsletter. Attention tout de fois à ne pas apparaître trop agressif !

4. Optimiser votre site pour le mobile et les moteurs de recherche

  • Un site d’avocat responsive

En moyenne, en 2016, 50% du trafic sur un site internet provient du mobile (smartphone, tablettes).
C’est pourquoi, il faut s’assurer que son site soit responsive : c’est à dire qu’il s’adapte au support sur lequel il est affiché, que ce soit un mobile, une tablette ou un ordinateur.

De surcroît, depuis 2015 Google pénalise vos classements dans son moteur de recherche si votre site ne s’affiche pas correctement sur mobiles et tablettes.

NB : Le site internet doit également être compatible sur tous les navigateurs (Mozilla, Chrome, Internet Explorer …) et s’y afficher de la même manière. C’est un élément qu’on oublie souvent de vérifier !

Si vous souhaitez rendre visible votre site lorsque les utilisateurs des moteurs de recherche Google, Bing recherchent un mot clé particulier (ex : avocat divorce paris), il convient d’effectuer un travail de référencement de votre site internet (SEO).

Il est important de réfléchir à l’optimisation de son site SEO avant et pendant la construction du site internet.

Pour un guide complet sur le référencement des sites d’avocats, vous pouvez vous référer à l’article que nous avons publié sur Village Justice.

5. “Nul n’est censé ignorer la loi” : Un site qui respecte la déontologie de la profession d’avocat

Il existe des obligations légales spécifiques à la création d’un site internet d’avocat. Ces règles déontologiques sont détaillées dans l’article 10 du Règlement Intérieur National du CNB.

Voici quelques rappels :

  • Il y a devoir d’informer le conseil de l’Ordre lors de la création et des modifications substantielles d’un site internet par un avocat.
  • Il existe également des obligations liées au nom de domaine

“ Le nom de domaine doit comporter le nom de l’avocat ou la dénomination du cabinet en totalité ou en abrégé, qui peut être suivi ou précédé du mot « avocat ».

De même :

"L’utilisation de noms de domaine évoquant de façon générique le titre d’avocat ou un titre pouvant prêter à confusion, un domaine du droit ou une activité relevant de celles de l’avocat, est interdite."

Ainsi l’url "avocat-droit-social.com" est interdite.

  • Il est interdit de diffuser des publicités sur son site internet

"Le site de l’avocat ne peut comporter aucun encart ou bannière publicitaire, autres que ceux de la profession, pour quelque produit ou service que ce soit."

"Il ne peut comporter de lien hypertexte permettant d’accéder directement ou indirectement à des sites ou à des pages de sites dont le contenu serait contraire aux principes essentiels de la profession d’avocat."

  • N’oubliez pas les mentions légales : celles-ci doivent comporter a minima la raison sociale du cabinet, son adresse, sa forme juridique, les coordonnées du directeur de publication, les coordonnées de l’hebergeur du site, les crédits liés à la propriété des contenus utilisés ou produits.

Le site http://generateur-de-mentions-legales.com/generateur/ permet de gratuitement générer vos mentions légales simplement en remplissant un formulaire. Très pratique !

Conclusion

"La forme c’est le fond qui remonte à la surface" disait Victor Hugo.

Un site internet réussi est une vitrine qui communiquera une image professionnelle de votre cabinet et donnera envie de travailler avec vous. . Prenez en soin et n’hésitez pas à nous si vous avez besoin d’aide.

En résumé voici notre checklist de 10 points à garder avec soi lors de la création de son site internet :

  • le choix des typographies
  • le choix des couleurs
  • des photographies de qualité
  • une structure simple avec un menu clair et unique
  • un contenu exhaustif régulièrement actualisé
  • l’intégration avec les réseaux sociaux (Twitter, Medium, LinkedIn)
  • un site responsive (adapté aux mobiles / tablettes)
  • des pages optimisées SEO
  • un nom de domaine légal
  • la présence de mentions légales

Il manque sûrement d’autres éléments alors n’hésitez pas à les mentionner en commentaires !

Paul Miroufle et Benjamin Boukris
Dirigeants de Tabenca Design | www.tabenca.com
Agence de communication digitale dédiée aux fonds de PE, boutique M&A et cabinets d’avocats.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

200 votes