InitiaDROIT, des avocats vecteurs de citoyenneté et de droit auprès des collégiens et lycéens.

InitiaDROIT, des avocats vecteurs de citoyenneté et de droit auprès des collégiens et lycéens.

Interview de Lucile Rambert réalisée par Marie Depay pour la Rédaction du Village de la Justice.

665 lectures 1re Parution: 2 commentaires 5  /5

Ce que vous allez lire ici :

InitiaDROIT est une association composée d'avocats bénévoles qui interviennent dans les collèges et lycées pour initier les jeunes aux principes de base du droit, développer leur culture juridique et éveiller leur conscience citoyenne. Depuis sa création en 2005, l'action d'acculturation menée par l'association a connu une nette progression et touche près de 40~000 élèves chaque année scolaire.
Description rédigée par l'IA du Village

L’association InitiaDROIT existe depuis 2005 et a pour objectif de faire connaître le Droit au plus grand nombre, d’où notre intérêt pour cette dernière. Dans son cas, les publics visés principalement sont les collégiens et lycéens afin d’en faire des citoyens avertis de leurs droits et devoirs, et conscients du sens de la règle de Droit et de sa raison d’être [1].
Une association qui, depuis près de 20 ans, a lié un partenariat fort avec l’Éducation Nationale, le ministère de la Justice et 34 barreaux partout en France. Sa force vive ? Des avocats qui interviennent bénévolement auprès de ces jeunes en devenir.
La Rédaction du Village de la Justice s’est entretenue avec Lucile Rambert, Directrice Générale de l’association, pour qu’elle nous précise les actions menées et comment les avocats interviennent concrètement auprès de ce public spécifique.

-

Village de la Justice : Quelles ont été les motivations à la création de l’association ?

Lucile Rambert : « En 1998, Claude Lussan, ancien Bâtonnier de Paris, avait fait réaliser une étude sur les attentes des justiciables. Les résultats montreront que la méconnaissance du Droit était totale, surtout chez les jeunes.
C’est de ce constat que germera l’idée que des avocats pourraient contribuer à leur façon, à initier les jeunes aux principes de base du Droit, à développer leur culture juridique et éveiller leur conscience citoyenne.
Le besoin d’intervention des avocats auprès des jeunes s’est retrouvé renforcé par l’actualité (violence lors des émeutes urbaines de Vaux en Velin, manifestations de collégiens et lycéens contre le CPE…).
Après une période pilote dans divers établissements, une méthode pédagogique a été mise au point par et pour les avocats et l’association InitiaDROIT fut constituée en 2005.

Par la suite, elle rayonnera en Ile-de-France et aujourd’hui dans plusieurs Barreaux de France.
Le ministère de l’Éducation nationale proposera rapidement à l’association la signature d’une convention tripartite avec le ministère de la Justice – renouvelée depuis.

"Initier les jeunes aux principes de base du Droit, développer leur culture juridique et éveiller leur conscience citoyenne".

Les interventions d’InitiaDROIT dans les classes permettent aux jeunes de réaliser l’omniprésence du Droit dans les actes de leur vie présente et future (quasiment tous les domaines de droit sont concernés) ; elles leur ouvrent le goût des professions juridiques et affiliées et de l’engagement dans la Société ».

Quelles sont les actions principales qu’elle mène auprès des collégiens et lycéens ?

« Notre association est apolitique, aconfessionnelle et sans but lucratif, Reconnue d’Utilité Publique et agréée par l’Éducation nationale.
L’association est composée d’avocats bénévoles qui interviennent a minima deux à quatre heures par an pour initier au « droit vivant » ; chaque avocat se voit remettre avant son intervention un dossier complet préparé par l’association de façon à préparer son intervention.

Tous les deux ans, InitiaDROIT organise la « Coupe nationale des élèves citoyens ». Les élèves sont invités à rédiger une réflexion sur un thème général inspiré des enjeux actuels du Droit et décliné en sous-thèmes de la 6ème à la Terminale. La dernière Coupe portait sur « l’Intelligence artificielle (IA) : progrès ou dérive ? ». Le jour de la finale, les classes sélectionnées sont amenées à présenter leur travail à l’oral, ce qui encourage les élèves du secondaire à se dépasser et à développer leur rhétorique ».

Pourquoi avoir choisi ces deux publics en particulier ?

« S’adresser à des adolescents en milieu scolaire, c’est s’adresser aux futurs citoyens, à un moment charnière de la préparation à la vie d’adulte. Ils ont rarement connaissance de leurs droits et de leurs obligations au sein de la Société. Ils n’ont pas conscience des conséquences de leurs actes, du point de vue juridique mais aussi social. Ils se sentent protégés par leur minorité.
Les jeunes doivent être éduqués, très tôt, à leurs droits et devoirs pour réaliser qu’ils sont déjà des sujets de droit certes protégés mais, aussi sanctionnés.

Nous intervenons également auprès de classes CM1/CM2 dans le cadre de la semaine de l’Avocat dans le Cité organisée par le Barreau de Paris.
Pour nous, l’établissement scolaire est le premier lieu de socialisation ; on y apprend à partager le groupe et à vivre ensemble.
Familiariser aux bons comportements et aux règles, est la raison d’être d’InitiaDROIT ; y faire participer des professionnels tels les avocats à la Cour et au Conseil d’État et à la Cour de Cassation fait « vivre le Droit » aux élèves - tant sur le plan individuel que collectif, clef de la paix sociale si essentielle dans un État de Droit ».

Depuis la création de l’association en 2005, quel bilan pouvez-vous faire des différentes missions menées tant du point de vue des établissements que des avocats volontaires ?

"On note une nette progression de cette action préventive d’éveil à la loi (...)".

« On note une nette progression de cette action préventive d’éveil à la loi et à la citoyenneté des jeunes : elle concerne à ce jour de plusieurs Barreaux partenaires grâce au soutien de la Conférence des Bâtonniers. Les membres de l’association sont les Barreaux partenaires ayant signé une convention avec l’association qui aide à l’implantation et accompagne les Barreaux par la suite.
Aussi, je me permets d’inciter les Confrères intéressés à se rapprocher de leur Bâtonnier si leur Barreau n’est pas encore membres de l’association. Plus que jamais, nous avons besoin de nouvelles volontés pour faire face aux temps heurtés que nous traversons.

Chaque année scolaire, l’action d’InitiaDROIT concerne près de 40 000 élèves.
Nos interventions sont très ciblées et répondent aux besoins des enseignants pour chacune de leur classe.
Pour les établissements, c’est, une façon d’illustrer des notions théoriques des programmes scolaires.
Certains enseignants nous disent : “l’ambiance a changé dans la classe depuis le passage de l’avocat ; le vocabulaire utilisé et l’exposé ont permis de faire comprendre aux élèves des notions pas toujours faciles à passer”.
Certains élèves nous écrivent "L’avocat montre des vrais problèmes dans la vie et comment on doit réagir". Ils sont étonnés de voir un avocat prendre de son temps pour venir les rencontrer.
Les parents sont aussi indirectement impactés car, les élèves leur relatent l’expérience vécue et leurs nouveaux savoirs ».

Selon vous, quels sont les avantages pour un avocat d’intégrer InitiaDROIT et d’intervenir auprès des collégiens et lycéens ?

L’avocat qui se rend dans une classe est un tiers qui crée un climat de confiance et libère la parole".

« L’avocat bénévole donne autant qu’il reçoit aux élèves. Pour les avocats, c’est un moment de partage et d’échange, pour certains « un bain de jouvence » en dehors des Tribunaux.
Nous considérons que la visite des établissements scolaires fait partie de la mission sociale de l’avocat.

L’avocat qui se rend dans une classe est un tiers qui crée un climat de confiance et libère la parole permettant ainsi de dénouer certaines incompréhensions telle la présomption d’innocence.

Les avocats sont des vecteurs de citoyenneté auprès des collégiens et lycéens ; ils leur font vivre le contrat social et les valeurs de la République ».

Barreaux, avocates, avocats, pour contacter l’association, c’est ici.

Interview de Lucile Rambert réalisée par Marie Depay pour la Rédaction du Village de la Justice.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

4 votes

Notes de l'article:

[1InitiaDROIT intervient en France, mais également à l’étranger au sein des collèges et lycées français.

"Ce que vous allez lire ici". La présentation de cet article et seulement celle-ci a été générée automatiquement par l'intelligence artificielle du Village de la Justice. Elle n'engage pas l'auteur et n'a vocation qu'à présenter les grandes lignes de l'article pour une meilleure appréhension de l'article par les lecteurs. Elle ne dispense pas d'une lecture complète.

Commenter cet article

Discussions en cours :

  • InitiaDroit est une association d’utilité publique au rôle crucial d’éveiller au Droit les élèves pour former les citoyens de demain.
    Dans une école, au sein de laquelle le harcèlement scolaire et le cyber harcèlement touchent prés d’un élève sur dix, contribuer à faire prendre conscience aux collégiens et lycéens que le Droit est partout et les concerne au quotidien est primordial.
    InitiaDroit a vocation à se développer dans tous les Barreaux partenaires et toutes les Académies ainsi que les lycées affiliés à l’AEFE, grâce à la volonté et l’investissement de sa Directrice Générale générale Maître Lucile RAMBERT et des avocats bénévoles afin que de plus en plus de collégiens et lycéens puissent acquérir les clefs de la citoyenneté.
    Parmi les nombreuses thématiques abordées InitiaDroit intervient notamment sur le harcèlement, les discriminations, l’égalité homme/femme autant de thèmes qui aident les jeunes à réfléchir à leurs droits et obligations et favorise le bien vivre ensemble à l’école et dans la société. Une grand bénéfice pour les 40.000 élèves qui peuvent bénéficier d’une intervention chaque année.

  • par Rédaction du Village , Le 19 janvier à 17:03

    A voir aussi sur ce thème, la Journée du Droit dans les collèges, portée par le CNB notamment.

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 6e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, commissaires de Justice, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 154 500 membres, 25716 articles, 126 942 messages sur les forums, 3 820 annonces d'emploi et stage... et 1 500 000 visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR...

• Assemblées Générales : les solutions 2024.

• Vos Annonces et Formalités légales sur le Village de la justice.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs