Accueil Actualités juridiques du village Vie des professions du droit

Réforme de la justice : les avocats encore dans la rue.

1ere Publication

Initié par le Conseil National des Barreaux (CNB), le mouvement a débuté au printemps 2018 avec un premier appel à manifestation nationale et à une journée "justice morte". Assez suivi, il traduit la volonté de la profession de s’opposer au projet de loi dit de "programmation de la justice" soutenu par la Garde des sceaux, Nicole Belloubet. Alors que le projet de loi est actuellement discuté à l’Assemblée nationale, le CNB appelle à une nouvelle journée de mobilisation le 12 décembre prochain 2018.

En novembre 2018, les avocats étaient appelés à faire réussir à l’échelle nationale la nouvelle journée justice morte décrétée par le CNB. Leurs institutions représentatives se sont à ce titre exprimées d’une seule voix, appelant la Garde des Sceaux à les recevoir sans délai.

Dans leur lutte contre les dispositions du projet de loi de réforme et de programmation de la justice, les avocats ont reçu le soutien symbolique de la structure du Défenseur des droits. Celui-ci dénonce en effet des "atteintes à l’accès au droit des justiciables" dans la réforme proposée par le gouvernement.

A travers ce nouveau mouvement de protestation, les avocats souhaitent « sensibiliser l’opinion publique mais aussi envoyer un signal clair aux parlementaires qui devront débattre, effectivement, de ce texte ». 


Dans les faits, les avocats contestent « l’expérimentation hasardeuse et dangereuse du tribunal criminel, le recul dans l’accès au droit ».

Ils s’insurgent en outre contre le revirement du gouvernement sur ses engagements « s’agissant du processus de spécialisation des juridictions qui constitue une atteinte à l’égal accès de chacun à la justice et à un juges ».

Les avocats en appellent désormais au bon sens des députés pour s’opposer à plusieurs dispositions consacrées dans le projet de loi. « Nous sommes mobilisés depuis des mois, nous comptons maintenant sur les députés pour un rééquilibrage des droits » a ainsi affirmé Christiane Féral-Schuhl, avocate et actuelle Présidente du CNB. À ce propos, plusieurs élus de l’opposition ont répondu à l’appel en participant au mouvement de protestation.

Prochain appel à la mobilisation : le 12 décembre 2018 pour une journée "Justice pour tous".

Rédaction du Village de la Justice.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

59 votes

Vos commentaires

Commenter cet article
  • Le 26 novembre à 15:46 , par JC Becken

    Il n’y avait pas que "quelques avocats" devant le Palais Bourbon, mais les membres du CNB et tous les Bâtonniers, certains accompagnés par quelques membres de leur Conseil de l’Ordre, représentant les 68 000 avocats de France.
    Alors oui, tel que présenté par la Presse, il n’y avait en valeur absolue que 300 avocats.
    Défaut de communication peut être.

  • Le 11 avril à 09:55 , par Rédaction
    Journée Justice morte, intervention de Marie-Aimée Peyron : "Nous voulons des juges, pas des robots !"

    Madame Marie-Aimée Peyron, Batônnier du Barreau de Paris était l’invitée du 5/7 sur France Inter, elle s’est prononcée notamment sur la réforme de la Justice, sur les nécessaires moyens à attribuer à cette dernière, sur la mobilisation des avocats, magistrats, greffiers, de leur souci de connaître enfin un désengorgement des juridictions mais pas au détriment de l’humain, ...

    Réécoutez son intervention ici (6 minutes).

    Rédaction du Village de la Justice.