Accueil Management Marketing & Développement

Avocat, juristes, étudiants... 5 leçons pour publier.

La rédaction du Village de la justice s’est vue proposer d’animer un atelier sur le thème de l’écriture auprès des étudiants du DU "Transformation Digitale du Droit et legaltech" de l’Université Paris II (Panthéon-Assas) [1]. Fidèle à son esprit communautaire, le Village de la justice ne pouvait que répondre avec enthousiasme à cette invitation, ravi de rencontrer les juristes de demain, ce à quelques semaines du Village de la Legaltech. Les échanges avec les étudiants ont permis à notre rédaction, épaulée par Stéphanie Chane-Waï (de l’agence Juricommunication), de rappeler quelques petites leçons d’écriture sur le Web aux juristes.

Leçon n°1 : Séduisez votre lectorat.

Oui, la métaphore peut paraître datée, et pourtant, écrire reste bien une action de séduction. Il s’agit de donner envie à celui que l’on convoite, le lecteur en l’occurrence, de passer un peu de temps en notre compagnie au travers de nos mots.

Pour cela, commencer par le commencement : un titre court et efficace, qui interroge ou qui surprend, et qui doit amener le lecteur à se poser une question à laquelle vous répondez dans le corps de l’article.

Et ensuite...

Leçon n° 2 : Adaptez votre langage.

Pour cela, il faut se poser trois questions : à qui l’article est-il adressé ? Quel est le message que je souhaite faire passer ? Sur quel support vais-je le diffuser ?

Ces réponses vont déterminer le langage utilisé. En tant que juriste, le travers à éviter, c’est le jargon juridique et les locutions latines qui ne seront pas compris par la majorité. Le maître-mot est donc : vulgarisez votre discours, un article sur le web n’est pas un cours magistral dispensé en fac ce droit.

Attention cependant, veillez à conserver votre expertise qui est votre plus-value ; mais elle doit être à portée de votre lecteur.

JPEG - 63.6 ko
En guise de conclusion, petit exercice de style pour les étudiants du DU : 5 minutes montre en main pour raconter par écrit cet atelier.

Leçon n°3 : Soyez non exhaustif.

Pour être pertinent ! Votre article va poser les bases, répondre à une question, et idéalement en soulever d’autres auxquelles vous n’allez pas répondre immédiatement : ce sera justement l’occasion d’un autre article.

Première étape : déterminez le sujet de votre article, un sujet trop vaste entrainera nécessairement un texte trop long.

Par ailleurs, aidez vous des données objectives : nombre de caractères, ou de pages, ou encore temps de lecture : un article que vous mettez plus de 3 minutes à lire est trop long pour le web.

Leçon n°4 : Ne niez pas votre légitimité à écrire.

La question a été posée aux étudiants durant l’atelier : écrivez-vous, et si vous ne le faites pas, pourquoi ? Réponse unanime de ceux qui n’ont pas osé sauter le pas : le manque de légitimité ressentie. Mais à l’heure des réseaux sociaux et des blogs, cette question n’a plus de sens. La légitimité à écrire s’acquiert... en écrivant !

Ce sera en outre un plus dans votre métier, puisque cela vous permettra de ne pas perdre votre qualité rédactionnelle, pourtant essentielle pour assurer votre communication au sein de votre entreprise par exemple. Un écueil essentiel à éviter cependant : celui du "personal branding", qui ne doit jamais être votre motivation. C’est votre texte que vous devez soigner, pas votre image.

Leçon n°5 : Écrivez autrement ?

Il paraît que l’Être humain a plus de facilité à entendre qu’à lire. Alors pourquoi ne pas varier les plaisirs et faire passer votre message, si il s’y prête, au travers d’une vidéo ou d’un article ? Il ne faut pas se leurrer, cela reste de l’écriture, celle du texte qui sera lu.

Et pour passer de la théorie à la pratique...
Pourquoi ne pas publier vos articles juridiques sur le blog du Village de la justice ? Rendez-vous ici.

Crédit-photo : Village de la Justice / Sacha Gaillard

Rédaction du Village de la Justice

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

26 votes

Notes :

[1Voir notre article sur cette formation


A lire aussi dans la même rubrique :


Vos commentaires

Commenter cet article
  • Le 13 novembre 2018 à 10:52 , par stephane baller - co-directeur du DU Transformation Digitale du Droit & Legaltech
    Digital native : cela s’apprend !

    Merci à Village de la Justice pour son engagement à accompagner les étudiants du DU T2DL - Transformation Digitale du Droit & Legaltech - sur un terrain des plus classiques, l’écriture, qui combinée au digital permettra à ce jeune diplôme d’atteindre ses futurs employeurs et ses futurs étudiants. Cet atelier a parfaitement complété les efforts réalisés par les enseignants du diplôme sur la prise de parole en public et a été mis à profit lors du Hackathon de l’incubateur européen du barreau de Bruxelles le 10 novembre dernier.
    Car outre la solution technique et commerciale à trouver en 24 heures, il faut la présenter en 10 minutes, compléter une notice technique détaillée, ce qui demande une bonne plume et être encouragé par les réseaux sociaux quand la nuit tombée la fatigue se fait sentir : vous n’êtes plus 7 à concourir, mais vous représentez une communauté si vous savez lui écrire !
    On recommence quand ?