Propos recueillis par L’équipe Open Law *

 
Guide de lecture.
 

[Portraits de l’Innovation Publique] Le lab IA du département Étalab de la direction interministérielle du numérique (DINUM).

Le lab IA du département Étalab de la direction interministérielle du numérique (DINUM) sera présent au Village de l’innovation Publique des Rendez-Vous Transformation du Droit 2021. Pour patienter jusqu’en mars, Paul-Antoine Chevalier qui y travaille en tant que responsable du Lab IA et Pavel Soriano, Data Scientist, ont accepté de répondre aux questions d’Open Law*, animateur de ce nouvel évènement au sein des 5èmes RDV..

Un mot sur vous : la mission de votre service, votre rôle, les institutions avec lesquelles vous interagissez au quotidien ?

Paul-Antoine CHEVALIER

Paul-Antoine CHEVALIER : Je suis responsable du Lab IA, un pôle au sein du département Étalab (DINUM), en charge de l’accompagnement des administrations autour de l’intelligence artificielle et l’exploitation des données. Le Lab IA a trois grands axes de développement : accompagner des administrations à développer et déployer des outils d’intelligence artificielle, développer des ressources d’intelligence mutualisées au bénéfice des administrations et animer l’écosystème IA et data sciences des administrations. Au quotidien, j’accompagne les administrations pour comprendre leurs besoins et réfléchir à la meilleure manière de les accompagner.

Pavel SORIANO : Je travaille au sein du département Étalab, département en charge des sujets DATA de la DINUM. Nous accompagnons avec plusieurs administrations sur des projets d’intelligence artificielle (IA). Mon rôle est de créer et accompagner les développements liés aux problématiques IA dans l’administration.

L’Innovation Publique en un mot ou un concept ?

Paul-Antoine CHEVALIER : Les données : les différents projets que nous avons menés depuis quelques années avec Étalab montrent que les données sont au cœur de l’innovation publique. Elles peuvent aider à informer le public, prendre de meilleures décisions, faciliter les procédures par des dispositifs d’échanges de données, prévoir, automatiser ou encore prioriser des actions.

Pavel SORIANO

Pavel SORIANO : Rendre plus accessible l’État aux citoyens à travers des nouvelles technologies.

Un projet récent dont le succès illustre la transformation (transformation du droit et/ou transformation digitale) à l’œuvre dans votre domaine ?

Ensemble : La Cour de cassation, avec le soutien d’Étalab notamment via le programme Entrepreneurs d’Intérêt Général (EIG), a développé une chaîne de pseudonymisation des décisions à l’aide de méthode de traitement automatique du langage. Cette chaîne de traitement devrait grandement faciliter la diffusion des décisions pseudonymisées et l’accès de tous à chacun au droit, conformément à ce qui a été voté dans la loi de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice du 23 mars 2019.

Un exemple de projet ou de programme dans lequel vous et votre service collaborez avec le secteur privé ou associatif ?

Ensemble : Pour entraîner des algorithmes d’intelligence artificielle, il est souvent nécessaire d’avoir des données annotées par des humains. Malheureusement, il existe relativement peu de ressources francophones ouvertes pour développer des algorithmes en français. C’est pourquoi le Lab IA d’Étalab a lancé un projet de création d’un jeu de données de questions-réponses ouvertes qui permet à la fois d’entraîner et d’évaluer des algorithmes nativement en français. Cette démarche a été faite de manière ouverte et collaborative. Les citoyens peuvent contribuer au jeu de données sur la plateforme piaf.Étalab.studio et le jeu de données est diffusé sur la plateforme data.gouv.fr.

"La crise sanitaire a montré le besoin de pouvoir disposer rapidement de données pour agir."

Les premiers mois de 2020 ont été riches d’enseignements et de réflexion, qui marqueront sans doute notre vie professionnelle. De ce point de vue, quelle nouvelle pratique ou nouvelle perspective pouvez-vous partager avec nous ?

Ensemble : La crise sanitaire a montré le besoin de pouvoir disposer rapidement de données pour agir. Dans le cas de la pandémie de Covid-19, les données SI-DEP diffusées au département ont permis à la fois d’informer les citoyens, de légitimer les décisions politiques, d’éclairer les choix du politique. De nombreux citoyens se sont emparés de ces données pour les interpréter, les mettre en forme et nourrir le débat.


Vous vous intéressez à l’innovation publique dans le Droit ? Consultez le programme de webinaires proposé par les RDV Transformations du Droit (évènement co-organisé par le Village de la Justice et Open Law *), avec des conférences en ligne sur l’innovation publique, la Legaltech, la Regtech, le Legaldesign ou encore les sujets Carrière et Formation.

Parmi celles-ci...

Propos recueillis par L’équipe Open Law *

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

1 vote

A lire aussi dans la même rubrique :

Sur le Village de la Justice aujourd'hui...



141 590 membres, 19493 articles, 126 000 messages sur les forums, 2 800 annonces d'emploi et stage... et 2 300 000 visites du site le mois dernier. *

L'interview >

L'Economie Sociale et Solidaire, un secteur foisonnant pour avocats engagés.

Focus sur >

Le Guide de l'Avocat Résilient, 30 outils utiles.




LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs